Marais’ night 2013


L’épisode rigoureux :

Marie balance un mail à Oliv, vendredi soir à 23h, pour lui quémander une place à ses côtés pour ces 24h d’avent’hures… Il accepte, elle n’aura pas son porte-carte VTT à disposition et ne devrait donc pas pouvoir s’endormir (comme cet été à l’Aveyron Adventure Race) trop facilement.

img_2030

Rdv le lendemain vers 10h au départ, à St georges de Rex. Marie arrive en avance (et oui !) et Oliv, tranquillou, sur les coups de 10h15. On commence à s’atteler au déchiffrage des 6 cartes pour anticiper notre itinéraire et Oliv ne relève pas que Marie est en train de le presser sur le timing horaire. Une demi-heure plus tard, Kolia annonce le briefing dans 5 minutes, Marie commence à dire qu’il faut s’énerver grave et Oliv tempère avec un beau : « mais c’est bon, de toute façon on part dans une heure, à 12h… » Ben NON, le départ c’est NOW, à 11h bon sang !!!! Là on devient la risée du public, enfin des 3 autres équipes présentes et de l’orga… Oliv part se cacher illico dans son coffre en tentant de balancer n’importe quelles affaires susceptibles d’être utiles, ou pas, pendant ces prochaines 24h car nous pouvons laisser un sac à l’assistance qui nous dépanne à volonté. Inéluctablement, Oliv se retrouve à passer l’arche de départ, pour la photo souvenir, sans carte, sans boussole, sans sac… au grand dam de Marie qui ira pointer seule la première balise au coin du stade, le temps que son coéquipier finisse de faire sa princesse…

 

L’épisode Cétélem :

Carte du secteur d’Arçais, à la mi-journée du samedi, une balise à 30 pts nous titille, elle est dans la parcelle juste en face, en jachère, avec une conche à franchir et y aller à l’azimut nous évite un gros détour par les chemins. On hésite 5 min, on planque tant bien que mal nos sacs non hydrophiles, et on traverse en nage indienne verticale car il n’y a finalement pas tant d’eau que ça. De l’autre côté c’est un carnage, compliqué d’avancer dans de la végétation basse et/ou dense et  on s’engouffre sans réfléchir, dans un passage de BARDANE, joli nom pour un pire cauchemar !!! Ce sont ces fameuses boulettes marrons piquantes, qui te collent aux vêtements jusqu’à ce que tu craques.

bardane

Mais le problème ne s’arrête pas là car elles s’allient les unes aux autres pour former de vraies guirlandes d’ « oursins du marais ». Décorés jusqu’aux os, Marie propose à Oliv un époustillage de quelques minutes devant l’évidence : nous avons quintuplé de volume et les ex-croissances se multiplient… Malgré tout et quelques heures plus tard… la morale dit que  ça gratte encore !

 

L’ épisode terroir :

Oliv n’ayant pas l’expérience relative à la gestion du sommeil acquise par Marie cet été , ses dernières micro-siestes datant du raid Canéo en 2008, il suggère une pause dodo  à 6h15 du mat’… 20 min plus tard, le réveil fait rage, Oliv se lève d’un bond, au taquet, tandis que Marie frigorifiée et avec un seul œil d’ouvert tente de le suivre dans un azimut barbare qui part dans tous les sens au milieu d’une zone boisée. L’extraction se fait tant bien que mal et il est temps d’attaquer la balise bonus de la carte d’Amuré… Oui, mais par où ??? Elle est encerclée de haies cartées infranchissables, sans le moindre petit passage. Coup de fil à l’orga pour glaner des infos, plan infructueux, on tente par le nord, on verra bien. On se retrouve rapidement dans un champ de maïs qui bute sur une belle haie d’épineux de 4m de haut… infranchissable ? La balise est juste derrière, c’est ce qu’on va voir… Marie aperçoit alors un ch’tit trou de la taille d’un ragondin enfant et se dit que ça doit passer. C’est parti pour une session de ramping d’anthologie, le visage dans la terre, le fil de la frontale qui s’emmêle tous les 15 cm, à plat ventre , les vêtements arrachés par les épines et Oliv, presque empalé, qui n’arrive même pas à accéder à sa go-pro … De longues minutes s’écoulent avant de  trouver enfin une issue, on y croit… on sort… à quelques mètres de l’endroit où on était rentrés, un joli 360° d’où l’on ressort bredouilles mais amusés. Le jour commence à pointer son nez, c’est le moment du craquage psychologique !

 

L’épisode aisance aquatique … ou presque :

Samedi, début d’aprèm, le soleil nous chatouille, on décide donc d’inaugurer notre première traversée de conche. Marie se porte volontaire, c’est un aller-retour, il est temps d’essayer d’épater son Inoxman de coéquipier. Peu après, on remet ça mais, ce coup-ci, c’est un enchaînement de balises, il faudra donc franchir tous les deux. Le problème, ce sont nos sacs, on fait nos chochottes, faudrait pas les mouiller quand même, y ‘à nos supers téléphones dedans ! Oliv annonce alors qu’on peut les lancer de l’autre côté…. bien… Marie nageotte en premier puis Oliv, la Go Pro dans une main et l’anse du sac dans l’autre fait virevolter celui de Marie qui atterrit in extremis sur le sol, devant ses pieds. Ouf ! Acte II, Oliv lance comme un branque le sien, qui finit sans suspense sa course dans l’eau, en forçant Marie à se jeter à nouveau dans la flotte pour le récupérer. La conche faisait bien 4m de large… sans commentaires !

 

L’épisode ragondins night fever :

Aux alentours de 4h du mat’, sur la carte du Vanneau, Marie revient de pointer une balise pour passer le relais à Oliv, tapi dans le noir près d’une conche tel le ragondin l’attendant pour lui mettre la trouille. C’est alors que Les Rado passent  non loin du nouveau spécimen endémique, discutant et marchant nonchalamment, se doutant de rien. Oliv se dit que ça doit commencer à les piquer un peu, eux aussi. Mais quelques minutes plus tard, Marie arrive en lui racontant qu’elle vient de les croiser et même qu’ils couraient, eux !!! Une belle intox dévoilée le lendemain devant une assiette de mojettes où les compères avoueront qu’ils se sont mis à courir pour impressionner Marie, au gré de la descente d’une passerelle, seul point de dénivelé négatif du parcours… ah les filous !

Marais-Night-2013

******************************************

TOUT CA EN IMAGES QUI BOUGENT :

******************************************

9 Réponses

  1. Joli résumé…Et avec les vidéos en plus, c’est génial…
    En lisant vous remplacez les prénoms de Marie et d’Oliv’ par Denis et Gill et vous obtenez exactement la même chose et les mêmes réflexions.
    Vivement l’an prochain que l’on se retire la bourre et que l’on se rebluffe un max… Et en plus ce sera la Belle….
    Gill

  2. Tout ça pour que marie fasse un concours de tee shrit mouillé ….

    • Qu’elle a gagné haut la main !
      (Faut dire qu’il y’avait peu de concurrence, mis à part deux/trois ragondines au sex appeal quelque peu incompréhensible…)

  3. Oliv, je ne t’ai toujours trouvé que des qualités dans ce genre d’épreuve… Mais travaille un peu quand même le lancer de sac.
    Marie, y’a une collègue EPS (Maud) qui me demande des photos de toi de l’Aveyron. Je ne résiste pas au plaisir de lui montrer !

  4. De vous lire et de vous voir, ça donne presqu’envie…….Bravo!!!!!

  5. Salut Olivier.
    De te lire, moi ça me donne envie de revenir. Si tu cherches à faire la belle avec les Rado, je serai ton homme.
    En attendant, j’espère que l’on se verra peut être sur la mégalonight. Au plus tard au raid des Flying.
    Serguei

  6. Yo Sergueï
    D’abord, rendons à César : l’auteure de ce compte-rendu, o l’est pas moi, mais Marie.
    Pour une belle avec les Rado, je vais être obligé de vous faire passer des tests de sélection pour savoir avec qui je m’embarque, si d’aventure je suis en état de tenter l’avent’hure l’année prochaine…
    hi hi hi
    On affinera ça dans 10 mois environ.
    En attendant, à un de ces quatre, dans la pampa, pitêtre vers Azay-le-Rideau, sinon à Fressines…
    Oliv

  7. Du calme les gars, les 2 petios quinquanos rados vont se prendre pour des bêtes de CO si çà continue, car voir que nos copains font des sélections pour monter la plus grosse équipe possible afin de reprendre le trophée de la meilleure équipe barboteuse in the marais, çà devient flippant !!!…
    Bein, on va s’entraîner alors, même si en ce moment c’est repos forcé (Peut-être fracture de fatigue du pied), il nous reste quand même un certain nombre de mois pour se préparer, d’ici là j’espère que nous aurons bataillé sur d’autres champs de course….
    Gill

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :