Bienvenue sur le blog des Flying Avent’Hure

niouzes

Prochain raid Flying Avent’Hure : samedi 8 avril 2017 (manche du championnat de France)

 Recos et Tests raid FA 2017 : VTT1  *** VTT2 *** VTT’O

C.R raid Drone aventure (Aubeterre) 

rubriks

Image3Image4Image5Image6Image7Image8Image11Image12Image9Image10Image13Image14Image1étymologie

raid Aubeterre ou le pire raid de notre courte saison

samedi 17 septembre, 1 équipe Flying composée de Ju et Vaness .

Reveil matinal, dépot des VTT à 7h puis retrait des dossards. Seulement 10 équipes inscrites sur la version XL du raid, mais pas des moindre avec notamment les NAKA NAKA, ARA, VGA, correze CO… Bref ça va envoyer du lourd.

Nous démarrons par une CO show qui nous permet d’entrée de nous rafraichir, 1 des balises étant aquatique. Au départ on fait un peu nos chochottes et Vaness à l’orient’ préférera rallonger un peu l’itinéraire plutôt que de traverser dans l’eau, dés la fin de la seconde cartes, on opte pour une autre stratégie, tant pis on aura les pieds mouillés…

On embarque sur le canoé en 5eme position, on double 3 équipes en envoyant comme des gros bourrins pendant les 5km de cette section. On débarque un peu entammés, Vaness à la limite de l’hypo prend le temps de se ravitailler pendant que Ju tir à la sarbacane.

Nous partons pour une belle CO dans Aubeterre, sur 2 cartes, une type IOF couvrant un coté de la route, l’autre en photo aérienne de l’autre coté dans le village. Vaness toujours à l’orient’ emmène cette CO de façon moyennement fluide. Les équipes se croisent dans tous les sens. Un moment donné nous avons en ligne de mire  2 équipes qui vont tout droit alors qu’un sentier permet de couper au plus court. Vaness a un doute, ne comprend pas trop leur choix d’itinéraire, mais poursuit son chemin. A l’arrivée de la CO un des organisateurs nous demande si nous avons bien pris les 2 balises au nord de la 1ere carte. Là grand blanc,  Vaness comprend pourquoi les autres ils ont continué tout droit…. Elle n’avait pas vu les 2 balises complètement isolées au nord de la 1ere carte.

Rapide interrogation avec Ju, lui ne veut pas y retourner, faut dire qu’il y a quand même un bout, et ça grimpe sévère. Vaness insiste, ce sont des balises à 40min, on va pas mettre 40min. OK on y retourne. Et c’est là que commence la misére. Cette boulette nous coute cher en temps et  en énergie. On monte ensuite sur nos VTT et on envoie du lourd espérant rattraper notre retard, on double plusieurs équipes dont les VGA, on revient dans la course. Enfin  jusqu’à ce que Ju  préfère nous faire passer dans des broussailles et franchir des fossés plutôt que de prendre le chemin. Chemin qu’on finira par trouver, les autres en profitant pour repasser devant. Et comme on est large, beh on oublie de pointer la balise, celle qui était tout en bas, pas loin du chemin des broussailles justement ! Ju s’en rend compte tout en haut à 100m de l’arrivée de la section. Qu’est ce qu’on fait? Ju veut laisser tomber, Vaness insiste, c’est une balise à 30min, on y retourne, et on y laisse encore quelques cartouches, les dernières pour Ju.

Là Vaness commence à râler d’être aussi mauvais (elle parle pour eux 2) et c’est donc bien énervés qu’on arrive au départ de la CO azimutée. C’est une CO dans un champ de noyers, il faut faire 3 azimuts d’arbres en arbres avant de tomber sur un boitier. Là encore c’est la merde, Vaness fait des azimuts qu’elle n’arrive pas à suivre correctement, l’aiguille de la boussole est complètement instable. Ju suit péniblement puis on marche. L’enchainement finit par être long et nous ne nous amusons pas du tout. Lorsque à l’arrivée on nous propose de faire une optionnelle, Ju tente de convaincre Vaness de ne pas la faire, mais elle veut rien lâcher. En fait on aurait pas du, on met plus de temps qu’elle va nous rapporter !

Nous partons pour une section VTT road book, Ju a voulu garder l’orientation mais il est dans le gaz complet, a très mal à la tète et ne communique quasiment plus depuis un bon moment. Nous avançons au rythme d’une balade familiale avec des enfants en tricycle, même dans les descentes ju ne dépasse pas les 8km/h. Il a trés envie de dormir, trés mal à la tête et n’arrive pas à remonter. On s’arrête, Vaness le force à manger, boire, prendre un doliprane… Nous arrivons tant bien que mal au départ de la CO relais. Ju toujours pas lucide dit qu’il part le 1er, Vaness qui avait le doigt électronique refuse, choppe la carte et part faire le parcours lui intiment d’en profiter pour se refaire une santé.  Ju fera ensuite son parcours en mode marche rapide mais reprend quand même 2 ekips ! Puis nous partons ensembles pour une CO dans la même foret. Quasiment aucun chemin, que des balises à faire à l’azimut, là encore Vaness est aussi approximative et Ju peine à suivre le rythme bien qu’on fait tout en marchant.

Lorsque nous retrouvons nos VTT il ne reste quasiment plus que nous, ça n’aide pas pour le moral. On enchaine la section VTT suivante sur un rythme à peine plus élevé que lors du road book, Ju n’arrive toujours pas à refaire surface.

On shunte le bike and run et on part donc sur la CO photo, là c’est la misère. On va passer 2 fois 15 min sur 2 balises pour au final mettre une photo au hasard, et on passera plusieurs minutes sur toutes les autres tellement les photos sont des détails. Bref le cauchemar continue… Seul point positif, Ju commence à aller mieux et on peut même trottiner sur la fin de cette CO. Il aura quand même fait un black out de plus de 4h!!!

L’heure a bien tourné, la barrière horaire est proche et notre manque de pêche ne nous permettra pas de prendre les balises optionnelles de la dernière section vtt. On rentre tranquillement au stand pour assurer la dernière CO labyrinthe bien sympathique et on franchit l’arche d’arrivée avec à peine 15min d’avance sur la barrière horaire.

Au final on a le sentiment d’être passés complètement à coté du raid, nous avons pris aucun plaisir, à tel point que l’idée d’abandonner nous a plusieurs fois effleurée. On terminera finalement pas si pire en étant 5eme scratch et 2eme mixte derrière l’équipe de Fabio et Virginie des VGA qui font un super raid.

Bilan : on a travaillé notre mental !

Raid de la Bellone édition 2016 – parcours expert

2 CR : celui des Flyings mixte suivi d’un attelage Flying/Rado

C’est quoi un raid déja ? ah oui un truc où il faut courir avec une carte, à pied en velo … Ben o’ f’zai un bou’temps qu’avions pointé notre nez sur ce genre de truc sportif ! V’la ti pas qu’on s’inscrit au mois de juillet alors que la préparation physique est au point mort, que les blessures s’amenuisent. un pari en fin d’apéro … pas si loin que ça !

Arrivée sur la zone du départ la veille, c’était déjà pas facile, 2 ou 3 autochtones nous recadrent pour trouver le spot, même le GPS est encore en vacances…

equipe

on se remet dans le jus… concentration au moment du départ pour voir si on a bien compris les raid book… comme d’hab ça se scrute entre les équipes mixtes, bon ben là on va pas leur faire de mal avec notre physique de pétanqueur…. on est là pour retrouver un peu de plaisir après tous ces moments des casses et fatigue.

depart2

hop hop c’est partie, petit trail urbain agrémenté d’un soupçon de franchissements et on enchaine sur la CO photo… là ça se complique car pensant que l’on avait tout trouvé, on se retrouvera avec l’un des pires score des raideurs… les grosses buses !

Le VTT road book s’enchaine bien et à notre grande surprise on se retrouve en tête de course avec l’équipe de Yannis de l’ARA… petite C.O tout en azimut, on s’en sort pas trop mal malgré quelques cafouillages .

Une belle VTT’o, avec des choix, des beaux petits chemins  (comme celle de l’année précédente d’ailleurs), on assure bien !

La section suivante en C.O show s’enchaine bien puis s’en suit la vtt avec une carte couloir, on est bien vigilant, ça enchaine !

on joue la prudence surtout avec la chaleur qui commence à se faire sentir !

Ju fait profiter à toute l’équipe de toutes les options en faisant de la grosse M… aux différents tirs !

La C.O boisée déroule trankilou en simultanée avec une autre équipe de l’ARA avec qui on fera une bonne partie de la course… yannis nous ayant largué en VTT (il est affuté le goret !). Ju ne jette pas la carte pendant la section CO relais (la maturité..) donc on continue la course puis, 1er petit bug de Ju lors du suivi VTT, un beau petit faux plat montant le titille, il le préfère plutôt que de prendre à gauche le chemin plat… Bon ben c’était le chemin à gauche qu’il fallait suivre… Vaness apprécie moyennement les 1,1324 km en plus…

Il reste 3 sections:

CO parallèle en touché-coulé : RAS

VTT mémo : RAS

Yes on franchi la ligne d’arrivée mais non, aie aie aie, le tant redouté bike and run final arrive, il fait 35 degré… ça va piquer… On conserve notre mental et on enchaine bien le fléché allemand qui fait faire une petite boucle de 6km…

15h45 ,fin du raid ! on s’en sort bien ! on s’est bien fait plaisir et cerise sur le gâteau on arrache la 1ère place mixte et 2eme au scratch !

remise-prix1

Encore une belle orga et des beaux parcours  et aussi pour les belles photos et le film ! perfect !

 

 

 

Gill, le gourou des RADO, s’étant cassé un ongle au cours d’une semaine d’orientation en Bretagne, le Barbu a réquisitionné Oliv à l’arrache pour pallier à la défection de son comparse habituel. Il y avait donc sur l’édition du raid de la Bellone, en plus de la grosse équipe FLYING mixte, un attelage hétéroclite de vieux chevaux de retour.

Quelques flash-back :

Signe indien

Au dessus de nous, très haut dans le ciel, les interminables bras des deux grues jaunes se découpent aux premières lueurs du jour. Elles ont veillé toute la nuit sur les 3 véhicules parqués derrière le gymnase, à l’extrémité du plateau de sport du lycée, au milieu duquel trône, solitaire et incongru, un caillou de belle taille, échoué là on ne sait par quel sortilège.

Le petit déj’ a été pris, les habits de lumière revêtus, les VTT contrôlés, les camions rangés. Alexis, de l’équipe mixte Inoxman enfourche sa bécane pour aller faire caca dans le gymnase. Il entreprend la traversée du plateau de sport et, sous nos yeux ébahis et incrédules, vient manquer de se péter la gueule en roulant sur la pavasse solitaire, alors que des hectares de billard s’offraient à lui pour une réalisation sans embûche de son trajet purgatif.

Cet incident n’était en fait qu’un signe avant-coureur, le prélude du calvaire qui allait s’acharner sur lui tout au long du raid : arrachage du dérailleur au début de la première VTT’O en franchissant comme un sanglier un amas de branchages, réparation pignons fixes/chaîne tendue à mort, déglingage des plateaux et de la cassette par effet papillon, casse de la chaîne, gestion de la crise avec sa binôme Marianne, shunt par la route, joker sur la section VTT suivante, et finalement abandon de tout espoir de podium malgré la réalisation de toutes les autres sections où la bécane en panne n’était pas indispensable.

Comme quoi, quand ça s’emmanche mal le matin, faut p’tète mieux pas insister et se méfier du signe indien… 

alexis

La grande vadrouille

Milieu de raid, un biathlon nous est proposé : tir avec parcours de pénalisation en cas d’échec. Fort de son expérience d’écumeur de bistrots – le nord du département des Deux-Sèvres étant particulièrement pauvre en activités culturelles – le Barbu se saisit d’autorité des trois fléchettes.

La cible, toute proche, fait un bon mètre carré et il s’agit de planter deux projectiles dans un large cercle, au centre. Rien de bien compliqué, à priori…

L’œil non directeur se ferme, la langue est tirée, le bras musclé s’arme derrière l’oreille puis projette virilement la première fléchette… qui vient se planter, après un vol pitoyable, tout en bas de la cible, ratant le sol de peu.

Incrédulité, perplexité, le tireur tire les conclusions de cet incompréhensible échec, jauge le second projectile, adapte sa technique pour…  rééditer le même lamentable fiasco !

Un troisième tir, pour l’honneur, finira de compléter la triplette de fléchettes bien groupées tout en bas de la cible.

La bave aux commissures, le Barbu éructe en direction des pôv zorgas préposés à l’atelier que c’est pas normal, la distance n’est pas réglementaire, les engins inadaptés, le vent contraire… Il veut porter réclamation, saisir le Comité International Olympique. Mais rien n’y fait, il nous faut maintenant nous diriger vers le parcours de pénalité.

la-grande-vadrouille-1542

Actor’s Sudio

Il s’agit d’un parcours sur un terrain de bicross à effectuer à l’aveugle pour un des équipiers, guidé à la voix par son binôme. Le Barbu se saisit des lunettes de piscine occultées, les passe par dessus sa tête, et pète l’élastoque ! Il ne s’embarrasse pas de scrupules et attaque le parcours en plaquant vaguement les lunettes sur son visage, ce qui lui laisse largement de quoi voir où il met les pieds. Pour donner le change, il fait parfois semblant de tituber, d’hésiter, pendant que je lui donne des instructions de guidage dont il n’a rien à foutre…

On se rend vite compte que la totalité des équipages qui évoluent sur le circuit procèdent de la même façon : manifestement l’occultation des lunettes n’est pas parfaite et tous les pseudo-aveugles simulent avec un talent variable, selon qu’ils aient fait Actor’s Studio, ou pas…

La totalité des équipages ? En fait, non ! Deux binômes ont des comportements atypiques, diamétralement opposés. L’équipe des Flyings avance à 2 à l’heure, Vaness les bras tendus devant elle faisant des petits piétinements de geisha sous Tranxène, Ju s’impatientant à ses côtés, agitant la tête en tous sens dans des directives énervées, agacé de se faire doubler en permanence. Ils donnent l’image d’un adolescent sous amphètes promenant sa vieille tante à héritage dans le parc d’une maison de retraite…

Dans un autre style, les Assoiffés cavalent à 16 à l’heure, côte à côte dans un parfait synchronisme, le Golden Retriever calquant sa foulée sur celle de Clotaire qui ne s’embarrasse pas de scrupules et mate les obstacles à travers la zone mal peinte de ses lunettes, ne se donnant même pas la peine de simuler…

Finalement, Ju arrachera les lunettes à Vaness et ils finiront quand même par venir à bout de cette épreuve, juste avant que les bénévoles démontent l’atelier…

mesh_eye

Classement

Avec le Barbu, on s’était donné comme objectif de ne pas finir dernière équipe mixte au classement. Grace à Alexis et Marianne, les Inoxman, c’est chose faite.

Qu’ils en soient ici remerciés.

Oliv

Imgp3293

Raid de civray 2016. Ju et vaness

Le raid de Civray reste un raid incontournable pour nous, un retour aux sources chez papa et maman pour Vaness. Donc impossible de le rater. Compte tenu du petit accident de lkt qui va le priver plusieurs semaines de sport, C’ est une seule équipe flying qui sera sur la ligne de départ. 1er raid de la saison pour Vaness qui galère toujours avec une hanche capricieuse, des tendons douloureux et une toux récurrente depuis l’ assistance des gars au gevaudathlon. Quand a Ju il n a pas fait le moindre sport depuis ce même gevau. On est donc hyper serein, aucune ambition, juste celle de se faire plaisir et de profiter de refaire un raid ensemble. Nous sommes la seule équipe mixte inscrite donc pas de pression.

Nous retrouvons tous les copains lors du retrait des dossards et tous les Civraisiens pour Vaness qui passe son temps à discuter au lieu de se préparer. Et de la prépa il y en a…

En effet le raid débute le vendredi soir a 20h, à peine le temps de sortir du taf qu on se retrouve sur nos vtt pour crapahuter une bonne partie de la nuit.

Message perso aux orga, c est bien parce que c’est  vous mais svp plus jamais ça un vendredi soir…

Pour cette première nuit les organisateurs nous annoncent qu’ on devrait terminer la boucle aux alentours de minuit, ce qui nous laissera du temps de sommeil. Mais ça c’ est la théorie, en pratique on arrivera bien plus tard, grrrr….

image image

Nous partons donc a 20h30 en convoi en vtt jusque dans le centre ville pour une co urbaine. 3 cartes à faire dans l’ordre sur 3 supports différents (iof, photo aérienne et cadastre). Vaness emmène les co, la dernière nous permet de rejoindre les canoés pour une section kayak qui va nous ramener à nos vtt. La nuit commence a tomber.

image image

Nous partons pour une 20aine de km de vtt que nous faisons en compagnie de Vadim et son coéquipier de Sud Loire. Le rythme est plutôt cool, de nuit on verrouille. Ju gère  l’orient nikel.

image

L’ heure tourne, nous nous faisons doubler plusieurs fois par Christophe des naka naka qui ne manque pas de nous chambrer mais qui est arrêté 300m plus tard, son vtt accusant des signes de faiblesses. Sur cette section nous ne trouvons pas une balise, nous lâchons pensant être dans le bon fossé. Il s’ avère qu il nous manquait une centaine de mètres. On prendra une pénalité de 30minutes plus les 10minutes qu’on à cramées à chercher au mauvais endroit. ca c’est fait…

Nous arrivons sur le lieu du bivouac vers minuit, il nous reste une co de nuit de 10km. Nous décidons avec Vadim de rester ensemble. Vadim et Vaness orientent. La co s’ avere technique et surtout très verte et pleine de ronces. Il est difficile de courir. On mettra finalement plus de temps que prévu.

A l’arrivée nous prenons malgré tout le temps de nous restaurer et de profiter de la soupe amoureusement préparée par les orga, de discuter avec les équipes déjà arrivées. Puis nous plantons (jetons) la tente …dans la salle des fêtes. Il est 3h du matin, seulement 6 ou 7 équipes sont arrivées et il nous reste a peine 3h de sommeil.

Réveil dans le calme vers 6h30 du matin, finalement beaucoup d’equipes ont fait comme nous et sont restées dormir au chaud dans la salle.

image image

Petit dej, briefing et c’ est reparti.

Nous partons en co pour recupérer à chaque balise une pagaie, un gilet et la carte qui va nous permettre d’attaquer la section canoë. A 8h du matin on aime…

image image13415446_1017415638334400_1256619055520372747_o

Sur le kayak une partie donne un bonus selon le temps mis, on envoie comme des gros bourrins et on termine complétement HS, surtout Vaness qui va mettre un peu de temps à remonter. On est toujours avec Vadim.

La section VTT suivant s’enchaine bien, Vaness accuse le coup mais sert les dents et s’accroche pour suivre. Une CO en étoile puis de nouveau VTT avec une option long (24km)  ou court(14km), on est dans les temps donc on choisit le long. Puis arrive une grosse CO au score de 2h15 avec du dénivelé, notre manque d’entrainement se fait sentir mais on s’accroche.

image image

Pour pimenter le raid nous avons une épreuve de lancer qui nous vaudra une pénalité de 2 clous à planter. On prendra le temps de se restaurer et de recupérer un peu avant de repartir. Vadim et son coéquipier sont plus en forme et tracent la route, on se retrouvera qu’à l’arrivée.

13422178_1017417481667549_2946121627206246559_o

Nous enchainons par une section VTT road book de 12km avec un rythme plus cool, l’heure tourne et ça va être chaud de tout faire. Nous arrivons au plan d’eau de Saint Macoux, bien entamés physiquement. 2 épreuves s’offrent à nous: 1 bike and run de 3km et une section canoé de 4.5km. il nous reste ensuite un gros trail et une VTT’O avant la barrière horaire. Au vu de l’heure et de la carte de canoé nous décidons de ne faire que le bike and run. Puis nous partons en trail’O sur photo aérienne le long de la rivière, cette section nous parait interminable, nous ne parvenons plus à courir et faisons pratiquement tout en marchant.

image

La fin est un vrai cauchemars et nous amène à Civray pour une dernière section de VTT’O plutôt roulante et agréable. Puis c’est l’arrivée, mais comme on n’a pas assez couru, on doit poser les VTT et se taper un trail tout autour des stades (avec des montées, des escaliers, des passages sous des rambardes…) avant de franchir l’arche d’arrivée. nos tronches à l’arrivée témoigne de notre fatigue.

13407201_1017521984990432_4523308790882895370_n image

Encore un beau raid, bien physique, avec des parcours super, qui nous laissera quelques traces physiques. Merci aussi aux photographes et aux bénévols qui sont tous aux petits soins pour tout le monde tout au long du parcours.

Au final nous terminons 1er mixte et 6eme au scratch.

image

Vaness quant a elle va conclure la semaine suivante avec un 40 de fièvre et une pneumonie, qui va l’éloigner des raids pendant plusieurs semaines aussi.

Du coup nous ne ferons pas azimut 72, ni ARA, ni mélusine et peut être même pas saintes non plus. Bref un début de saison plutôt laborieux.

Nous reviendrons en force fin aout….ou pas!

 

Thierry et Robin étaient aussi dans la place sur le défi S.

13412230_1017522091657088_1117398765443741644_o

Gaby et Charly sur le defi canaille

LKT n’étant toujours pas remis de sa blessure, il a inscrit ses enfants  sur le mini raid. Ils assurent et décrochent la première place. On est tranquille, la relève est assurée. DSC_0810

DSC_0351 21052016505 PICT0081 PICT0070 21052016512

 

 

 

Recos et Tests raid FA 2017

vtt 1

vtt 2

vtto

Raid Flying Avent’Hure 2017

1t23456789101112

Raid Mélusine 2016

CR éditions précédentes : Raid Mélusine 2015 *  Raid Mélusine 2014 * Raid Mélusine 2009

Pas de Flyings inscrits cette année pour aller gambader dans le massif de Mervent à la poursuite de la fée.

Pour compenser, une incursion dans les archives secrètes de l’assoce a permis de mettre la main sur ces clichés pris lors de l’édition 2006.

Malgré les outrages du temps, saurez-vous reconnaître les Flyings qui constituaient l’équipe d’alors ?

Les trois premiers à fournir la bonne réponse gagnent une entrée gratuite à la prochaine soirée loto de Celles-sur-Belle.

 

P6240105100_1658 P6240191 P6250008 P6250062

 

Raid Civray : Déficanailles

15 Jours  après mon accident de toilettes post Gevau, impossible pour moi (LKT) de participer au raid Civray. Vaness me remplace donc aux côtés de Ju et je décide d’inscrire 2 petits jeunes qui montent, Charly et Gaby, au défi canailles 11-13ans.

Charly n’a que 10 ans, mais en faisant mine de rien et en lui demandant de marcher sur la pointe des pieds pour paraître plus grand, ça passe !…

DSC_0810

Epreuve 1 : Bike and run .

Ils partent bien et terminent cette épreuve en 3ième position, à quelques secondes de 2 premières équipes.

PICT0069PICT0070

Epreuve 2 : Course d’orientation

C’est plutôt leur point fort, et ils en profitent pour prendre la tête de la course malgré une petite erreur.

PICT0081

Epreuve 3 : Canoé

Ici par contre, ce n’est pas leur point fort, mais ils se coordonnent bien et gardent un rythme correct. Quand ils descendent du canoé, les seconds ne sont pas encore embarqués. c’est bon, le trou est fait !

2105201650521052016504

Epreuve 4 : Petit trail

Pas de questions à se poser dans cette petite portion rubalisée : faut envoyer du gaz !

21052016506

Epreuve 5 : Sarbacane

Les « préposés » au stand de tir sont un peu étonnés de voir du monde déjà arriver mais mettent vite en place l’activité. Là encore, y’a du boulot car ce n’est pas brillant et ils ne valident que 6 flèches sur 8. Leur avance est de 5  minutes environ et les pénalités de tir pourraient faire évoluer le classement.

Pose ludique : slack line, canoé.

Petite transition VTT en groupe.

Epreuve 6 : Course d’orientation

Leur tir moyen leur a remis un peu de pression et ils repartent à fond. Ils creusent encore l’écart sur cette dernière épreuve.

DSC_0351

Résultat : Première victoire en raid pour les benjamins des flyings…

21052016512

C’est bon la relève est là !

Merci à la météo pour cette journée parfaite.

Merci aux organisateurs pour ce raid ludique et pour les photos : Une belle réussite !

%d blogueurs aiment cette page :