Bienvenue sur le blog des Flying Avent’Hure

NEWS :

CR de Vaness sur finale du championnat de France des raids

CR de Coralie sur le Raid orientation Civraisien

 rubriks

Image3Image4Image5Image6Image7Image8Image11Image12Image9Image10Image13Image14Image1étymologiecalendrier

finale du Championnat de France des raids 2017 en Lozère avec Sud Loire Raid Aventhure

CR de Vaness

Début mai je reçois un appel de Vadim de Sud Loire raid Aventure, il me propose de remplacer Ophélie qui est indisponible, pour faire dans son équipe la finale du championnat de France de raid. Sur le coup, c’est tentant mais je ne suis pas montée sur mon VTT de l’hiver et le dernier raid fait « à sec » fin mars avec LKT ne m’a pas laissé de bons souvenir ni rassurée quand à mon niveau de prépa. Je lui demande donc un petit délais de réflexion de 3 semaines, le temps pour moi de renouer avec l’entrainement… Fin mai je dis OK, mais je suis en stress total. La fin d’année scolaire est très chargée et j’ai peu de temps pour m’entrainer, en plus Vadim je le connais, c’est une machine, et j’ai pas vraiment envie de faire le boulet.

Voici comment je me suis retrouvée à faire cette finale dans l’équipe de Vadim et Mike  de SUD LOIRE RAID AVENTURE

La date fatidique arrive vite, très vite même! 2 équipes de Sud Loire Raid Aventure sont qualifiées sur cette finale, une en Homme (Florian, Gael et Ben), et celle de Vadim en mixte. Merci à Ophélie d’avoir fait les manches permettant de qualifier l’équipe, j’ai beaucoup pensé à toi tout le long du raid…

Les gars passent me récupérer à Aigonnay vendredi 7 juillet au matin et nous voilà partis pour la Lozère.

Nous arrivons à Mende en fin de journée, réglons rapidement les diverses formalités administratives, déposons nos VTT avant de nous diriger vers l’auberge de jeunesse pour manger. Les gars ont tout prévu pour la pasta party, sauf que l’auberge n’est équipée que d’un micro onde. On testera donc la cuisson des pates au micro onde, vendue par Vadim. En effet ça le fait…

Retour au PC vers 22h pour y déposer nos sacs bivouac et pour le briefing de course. C’est confirmé, on va en chier, mais il devrait faire beau, chaud,  et ça va être magnifique, enfin si on arrive à lever le nez pour admirer le paysage.

Nous nous couchons vers minuit et mettons le réveil pour 3h15 du matin, le départ étant prévu à 4h30. Petite nuit en perspective. Pendant cette courte nuit, Ju,  LKT bréva et Thierry M  sont en grosse bringues et m’envoient régulièrement des selfies me permettant de constater l’étendue des ravages de l’alcool…

1ère journée:

4h30, c’est parti pour 3/4 d’heure de bus qui nous emmène sur le lieu de départ, la station de ski du mont Lozère.

6h départ en masse par un trail de 8km au profil montant (350D+). Rapidement je mets l’élastique à Vadim dans les montées afin de ne pas me faire distancer.

Nous retrouvons ensuite nos VTT pour une section en suivit d’itinéraire de 9.5km. Nous restons ensemble avec l’équipe des gars de Sud Loire. Le parcours est plutôt descendant, parfois technique, on se fait bien plaisir dans les descentes.

Nous enchainons par la CO photo aérienne. Les barrières horaires de fin de journée sont très pénalisantes, le VTT peut difficilement s’écourter, du coup nous décidons d’écourter les CO. Les balises sont à prendre dans l’ordre, une erreur d’orientation nous fait shunter plus de balises que prévu initialement, on  ne tergiverse pas et on enchaine.

Reprise des VTT pour une grosse section VTT’O de 27km avec 870m D+, toujours de magnifiques descentes ou on peut envoyer du lourd, et des cotes ou on envoie moins !

Il commence à faire chaud, nous remplissons les gourdes et Camel aux fontaines et nous nous arrosons copieusement.

Nous arrivons au départ d’un trail rubalisé de 6km avec 260m D+.

Pas besoin de réfléchir, faut juste courir. Vadim me propose l’élastique, j’accepte! Nous trottinons tous ensemble. Mike commence à donner des signes de moins bien, Vadim la machine l’accroche afin de le soulager un peu.

Puis nous repartons pour 17km de VTT avec 770m de D+.

Au début c’est super, il y a de belles descentes, des single, et de toutes petites montées. On se demande où sont les 770m de D+. Puis c’est la cata: crevaison. Au début pas d’inquiétude, j’ai du produit dans mes pneux tubless donc un coup de pompe et ca va le faire…300m plus loin de nouveau à plat. Re coup de pompe, on a pas tourné la roue assez vite, on repart pour…300m. Aie ça marche pas. On se met à l’ombre pour réparer et mettre une chambre à air. Je mets le vélo à l’envers pour enlever la roue arrière, et là impossible de démonter la roue, l’axe tourne dans le vide. Ca m’est déjà arrivé lors d’une sortie il y a 6 mois, vélo emmené chez culture velo Niort, le problème étant censé être résolu. Autant dire que je suis hyper en colère contre eux et Lapierre avec leur système de merde qui déconne! J’annonce et j’explique à mes 2 coéquipiers le problème et que là on est dans la merde. On dit à l’autre équipe de Sud Loire d’enchainer et on essaie de trouver une solution. Malgré la situation on reste calme. Plusieurs équipes s’arrêtent et proposent leur aide (sympa l’esprit raid!), on passe 35min à tout essayer y compris mettre une rustine à l’intérieur du pneu. Rien y fait. On se resoud donc à continuer à pied en portant le VTT (c’est Vadim qui s’y colle off cours !). Et moi je suis furax, je me dit qu’abandonner sur une crevaison c’est vraiment la louze, en plus pour un problème qui aurait du être réglé voir n’aurait jamais du exister sur un VTT de cette gamme.

Il reste au moins 8km, et là on va rapidement comprendre où sont les 770m D+. On se retrouve donc dans une montée de plusieurs KM, sur un sentier caillouteux en plein soleil en plein milieu d’après midi. Vadim continue à porter le VTT et enchaine devant, moi je donne de gros signes de faiblesses, limite hypo, réclamant des pauses tous les 30m. Mike me soulage en accrochant le VTT, je n’ai qu’à le tenir et moins à le pousser. Au détour d’un lacet nous entendons des voix, c’est l’autre équipe de Sud Loire lâchée 35 à 40min plus tôt qui fait une pause. Ben est mal. Ils repartent avec nous, la fin de la montée est proche, nous retrouver tous les 6 nous redonne de l’entrain. Au sortir du sentier en lacets nous sommes dans une sorte de prairie au sommet de laquelle nous voyons un véhicule et des gens de l’orga En arrivant à leur niveau nous apprenons qu’il y a plusieurs équipes en difficulté dans la montée. Dans le coffre du véhicule de l’orga est allongé Guillaume SARTI de l’équipe OUTDOOR 07. Alors que nous expliquons notre problème de VTT à l’orga, Guillaume me propose de me prêter son VTT. J’en reviens pas, c’est vraiment top l’esprit raid! Du coup nous allons pouvoir enchainer, je repars donc avec un nouveau vélo.

Nous avons pris pas mal de retard et arrivons donc à la CO IOF, nous shuntons encore quelques balises, un peu à l’insu de notre plein grés. La deuxième équipe de Sud Loire ne fait pas la CO, Ben est toujours mal, ils restent avec lui espérant qu’il reprenne des forces. En fait il sera pris en charge par le médecin, les gars enchainent avec nous à 2.

Reste 5km de VTT et un petit trail pour nous amener au rappel. Nous marchons sur les crêtes  et profitons de la vue, c’est magnifique.

 

Longue attente avant de faire le rappel. Puis rappel en pendulaire de 90m, très très long, ça finit même par bruler les mains.

Vadim nous fait une belle figure acrobatique sur la descente en rappel. Après le rappel il reste encore une petite marche en descente dans des cailloux où on s’accroche à ce qu’on peut pour ne pas tout descendre sur les fesses, faisant parfois plusieurs mètres en glissades contrôlées. Une petite CO urbaine nous amène au départ kayak. Vadim et moi dans un bateau, Mike tout seul en canoë. On nous a annoncé du portage, on aura du portage. Mais le pire c’est qu’il est difficile de porter ou tirer le bateau tellement les pierres et rochers sont glissants. Nous passons donc notre temps à tomber dans l’eau. ça passe mieux en fin de parcours mais un rapide mal géré nous fait nous renverser. On envoie bien malgré tout, et arrivons pas trop tard au bivouac après une courte CO dans Ispagnac. Ben de l’équipe des gars nous attend et nous encourage, il a monté les tentes et nous dirige vers le camp de base. Le reste de son équipe est plus loin derrière nous.  L’équipe d’orga qui a pris en charge mon VTT me propose de le récupérer pour le réparer, c’est pas réparable , on leur laisse. Ben qui a été perfusé pour une hypo et déshydratation ne prendra pas le départ demain, il me prête son VTT. Ouf sauvés, merci Ben !!!.

Petit dodo sous la tente aprés une excellent paella proposée par l’organisation, départ à 4h30 du matin. Encore une toute petite nuit.

2eme jour:

Mise en jambe violente par un trail de 10km avec 480m de D+ au départ de Quezac. Rapidement à l’élastique derrière Vadim. Elastique que je ne quitterais quasiment pas  de la journée, en vélo et à pied.

Nous enchainons par 10km de kayak, cette fois c’est Vadim qui est seul. On avance moins bien que la veille bien qu’il y ait moins de portages.

CO urbaine dans ste Enimie et trail de 4km avec 480m de D+. là encore le dénivelé on va le prendre sur le dernier km, droit dans le pentu. ça pique… J’ai rien dans les jambes, chaque marche est un cauchemar tellement j’ai mal au cuisses. Vadim fait le tracteur en  m’aidant avec l’élastique. Je me dis que ça va revenir, que c’est un petit coup de mou comme ça m’arrive parfois, mais en fait c’est pas revenu de la journée…

Du paysage je n’ai vu que l’arrière des chaussures de Vadim ! et sur la section suivante de VTT pareil. J’ai quand même une carte ce qui me permet de suivre l’itinéraire. Nous faisons la CO en marchant, laissant volontairement la balise 1. J’ai toujours la carte, mais je suis derrière, validant quand même quelques azimuts et verrouillant tant bien que mal les distances.

Plus de 6km de VTT au profile descendant. Notre manque de technique nous  contraint parfois à descendre du vtt. Puis c’est l’arrivée…

Au final nous nous classons 7eme mixte sur 13 et 24eme au scratch. 10 abandons d’équipes sur tout le raid souvent en raison de la chaleur.

Merci à toute l’équipe de Sud Loire raid aventure de m’avoir proposée de faire partie de leur équipe. Merci à Ophélie, tu ne m’as pas quittée du raid, j’ai beaucoup pensé à toi. Un grand bravo aux organisateurs pour la qualité du raid, de l’orga, la richesse et la variété des parcours, on s’est régalé.  Merci à Guillaume et Ben pour le prêt de leur VTT.  Et enfin merci à Endorphinmag pour le suivit, les photos, l’interview, le sourire etc… Et merci aux photographes. (photogractif.fr)

Raid Mélusine 2017 – 20 ème édition

m20

En plus de Magic Daniel qui officiait à la tyro, 2 équipes plus ou moins Flying étaient présentes sur le format Enduro du raid Mélusine 2017 (2 jours et un bout de nuit). Donc deux CR pour le prix d’un seul ! D’abord Ju Vaness LKT, en mixte, puis Oliv associé à Gill et Denis des Rado dans l’équipe des crocos, quasiment en mixte aussi…

CR Flying Avent’Hure mixte

Cette 20eme édition était sous le signe du retour du trio ju/lkt/vaness…

Vaness étant un poil en pression car elle integre l’équipe de vadim des SLRA pour la finale 2017 des raids en Lozère le 7et8 juillet. Ju et lkt sont plus zens car la pression c’est plutôt dans les verres qu’ils l’ont…

C’est parti pour 130 km sur 2 jours et un bout de nuit.

Ca débute tranquilou à 30 de moyenne en VTT sur la premiere section, lkt cherche un peu son souffle et bloque sa langue plusieurs fois dans la chaine mais ça passe… on est vite en tête de course avec devant les 2 affutés de La TALENTUEUSE (dossard 5)équipe de jeunes bien connus du milieu du raid aventure.

 

Arrive les premières C.O, lkt retrouve ses ronces et orties, il est content, on déboule là dedans comme des dératés, les tiques se gavant sur nos jambes au passage…

Un petit tir sarbacane, nous permettra de gagner 10 precieuses minutes pour la section de nuit…

Reprise des VTT, puis la fameuse C.O score du samedi que l’on passe avec 5minutes d’avance, lkt et vaness optimisant parfaitement le tracé… L’equipe des jeunots talentueux ont moins de reussite sur ce coup et laisse 4 toiles… ça 40 minutes d’avance pour les FLYING … c’est là que la course commence :

– La talenteuse au také pour recupérer un max de temps

– les flying gérant sans molasser mais en controlant pour ne pas faire d’erreurs sur les sections bike and run et VTT qui restent ..

La section de nuit arrive, 1H40 pour faire 1,7 km de trail, 3,6 de canoé et une C.O de 5… ça va être chô !

on bip l’arrivée après 1h31 de course… yes.. carton plein, on remet encore 20 min à nos concurrents les plus proches…

La journée du dimanche commence tout de suite dans le vif du sujet par une C.O show qui nous positionne 10 minutes derrière les dossards 5…

Sur cette journée ils ne feront aucune erreur, cartonnent à toutes les C.O, envoient du lourd en VTT….

Ju lkt vaness gardent la même stratégie et gère bien les choses et franchissent la ligne d’arrivée 32 minutes apres les p’tits jeunes… on garde notre 1ere place….

Vaness part à la tyro, ju et lkt partent à la tireuse….

         

On peut regretter le peu de participants cette année sur la version enduro car les spots et activités proposées valent vraiment le déplacement… Merci aux orgas, aux bénévoles et spéciale dédicace aux photographes qui nous permettent de garder des souvenirs et agrémenter nos comptes rendus.

IMG_5227

 

CR des 3 Crocos

3 crocos sur un radeau volanr

M2

Les 3 crocos ont survécu à l’enfer vert de la forêt de Mervent.
Une très belle édition, tendue du string, très copieuse. Un enchaînement d’épreuves diverse, assez courtes, sur des supports variés, dans un environnement naturel exceptionnel pour la région.

Mention spéciale pour la journée du samedi aux singles VTT de toute beauté, au bike and run qui tabasse, entre escalade de rochers le vélo entre les dents et pilotage sur les a-pics au-dessus de l’eau.
Les petits bémols : des carabines caractérielles et une longue attente pour l’épreuve de tir finale. Un manque d’eau dans le barrage pour le parcours canoë du dimanche, mais ça c’est dur à gérer.

Mais surtout, le petit nombre d’équipes inscrites sur l’enduro, c’est dommage eu égard au gros travail d’orga accompli en amont, ça sera au bouche à oreille entre raiders de faire assez de pub pour gonfler l’effectif l’an prochain.

Les points forts : des ravitos copieux et une équipe d’orga aux petits soins pour les concurrents.
Une belle tyro pour fêter l’anniversaire.
Et toujours ce repas de clôture qui déchire.

M1

M13

M12

M10

M9

M11

M7

M5

M6

 

M8

M3

Raid orientation Civraisien 2017

3 équipes, tout ou partie Flyings, sur cette édition du raid de Civray :

Sur le format long, Ju et Vaness venaient s’approvisionner en victuailles dans la perspective du repas de famille du lendemain, à l’occasion de la fête des pères.

Sur le format court,  Titi faisait équipe avec un pote du Cellois.

Une autre équipe s’alignait également sur le format court, constituée à l’arrache la veille de la compétition, de Coralie des « Branques » associée à Oliv qui voulait se tester avant le gros raid Mélusine de la semaine suivante, en compagnie des crocos.

c1

Compte rendu équipe Flying/Branques mixte sur le petit raid, par Coralie :

Samedi 17 Juin, « Les Canards boiteux » (Oliv des Flying-Coralie des Branques) étaient à Civray au Raid Orientation Civraisien pour leur 1er vol palmipèdes!

!Une chouette escapade!

Résumé des opérations:

*11h45: Briefing. Jusque là, tout va !!!

*12h15:On embarque dans les 2 bus, affrétés pour nous transporter, mais on ne sait pas où!

*12h30-45: On débarque de notre bus dans une petite bourgade, loin loin de Civray. Une bonne équipée d’aventuriers prêts à tout lâcher pour débusquer les ptites  balises tant  convoitées.Olivier Provost (organisateur de cette course),dans sa R5 Blanche « Old school » nous fait un démarrage « Canon » comme signal de top départ! 3-2-1,c’est partit mon kiki!!!

*12h45: On galope donc avec nos 2 pattes derrière le lièvre motorisé! Ca démarre fort sous ce climat tropical! On est dans le milieu de peloton.Quelques 500m à faire jusqu’au préau où nous attendent les cartes pour une 1ère C.O mémo! La chasse à la balise est ouverte ! 6 balises à trouver pour mettre en route nos « cerveaux » et nos »pattes »….. Bon….baaaa……c’est pas gagné…….

On se dit on mémorise 2 balises seulement et on revient mémoriser 2 autres balises. Mais en faisant ainsi on voit pas qu’il y’a 2 balises de l’autre côté de la

passerelle. qu’on aurait pu prendre en une seule fois…..du coup on repassera la douane deux fois. C’est que le soleil nous chaufferait déjà sur le « casque »…

On sort donc 1er dernier de cette C.O mémo.

*Canöé: « Palmipèdes aguerris » on embarque donc dans notre flotte. Oliv en bon matelot prend la barre de direction à l’arrière  pour remonter le courant et regagner quelques places! 6 kms dans une rivière pas toujours très remplie: souvent à quais obligé de pousser le canoé.On pagaie, on débarque, on pousse ce fichu canoé, on chasse les branches d’arbres…..et enfin la 1ère balise canoé à prendre!

Chouette  au fond d’une ptite grotte!! immersion dans la nuit noire, sauf qu’on laisse nos frontales dans nos sacs sur le canoé…..canoé, pour la petite parenthèse qu’Oliv vient de repousser plus loin après le débarquement pour qu’on reparte plus vite….

Ouf il reste coincé…. On rentre donc faire notre visite de « Lascaux 4 »: Merci les frontales des autres équipes!!! Nous on n’en avez pas besoin car on est des « Lumières »,ça c’est vu dès la 1ère C.O

Milieu de parcours. ça bouchonne à un pont! Que se passe t-il? Des seaux suspendus!? Oauis une partie de basket!! On a les 5 cailloux donnés au départ. On pensait que ça nous servirai à retrouver notre chemin comme le petit poucet, mais non! il faut faire des paniers! Oliv s’y tente. Il a le gabarit du basketteur, ça devrait le faire! Loupé….à côté….On a une pénalité: une cloche à aller faire sonner en débarquant à pied. C’est coralie qui s’y colle.

Oliv en attendant fait de « La pêche au canard »!!! Allez c’est reparti. On perd pas trop de temps finalement. Et oliv pagaie super bien (en comparaison d’avec mes coéquipiers Branques….) donc on remonte plusieurs équipes!!! 2ème balise on débarque à nouveau! Easy! et on arrive à Charroux!

*VTT suivi d’itinéraire: On récupère nos VTT laissés là au milieu de « Pampa » avant le départ. Coralie commence l’oriente mais se loupe dès le départ….la carte correspond pas au chemin qu’on emprunte. On devrait être en forêt et on vient d’en sortir!! On revient sur nos pas. On se recale.Oliv en bon orienteur s’y retrouve et c’est partit! 2 balises sauvages à pointer sur cette section VTT. Section sans trop de difficulté! ça fait juste du bien de se mettre en selle après le canoé qui nous a un peu enkilosé les pieds!

*C.O photos urbaine: On arrive sous les halles du bourg de Charroux pour parker les VTT. Une C.O photo urbaine nous y attend.C.O avec une carte cadastrale comme support et une carte photos. On alternera la carte C.O et la carte Photo suivant nos réflexes du moment afin de sécher le moins possible au soleil et accorder le plus vite possible emplacement balise et visuel photo! sans avoir à trop faire « tournicoti-tournico » avec nos yeux et notre tête…On aura bien hésité à un moment à choisir la photo de la Tour-eiffel……Pi on s’est dit que ce devait être la chaleur qui nous faisait tourner la tête….

Au final zéro faute!!!! Meilleurs en photos qu’en mémo!

*Run and bike: On attaque depuis les halles de Charroux! on garde le ptit vélo à Coralie , mais grosse différence de gabarit donc pas l’idéal pour les genoux d’Oliv!Section en carte Ign mémo. 2 balises à récupérer. La 1ère carte nous mène au bout du bourg à droite dans un chemin. Globalement de grands chemins. on arrive à la 2ème carte mémo. On re-mémorise. On alternera souvent vélo/Course à pied pour s’économiser et soulager nos pattes de canards boiteux. Section qui était optionnelle et si on s’en était rappelé on l’aurait peut-être pas fait comme les balises ne valaient que 30mn.(pas assez en pénalité à notre goût pour faire la différence avec ceux qui n’aurait pas fait ce run and bike).

*VTT Couloir+VTT’O: nous re’vla parti faire notre marché sous les halles! Oliv récupère son VTT! et on se ravitaille rapido! On perd pas trop de temps!C’est reparti! Une carte VTT couloir FFCO comme support! On trouve le chemin pentu à gauche entre les 2 maisons! Portage VTT au niveau des marches et on chope la 1ère balise dans le sentier!On est bien sur le bon chemin. On enchaine avec un peu de route, un peu de chemin et hop 2ème balise qu’on voit au loin en haut del’escalier métallique.

Chemins plutôt roulant avec des chemins de tracteurs dont un vaudra un « bo salto » à Oliv! Patrata, au tas! Sous l’épaisse couche d’herbes sèches, un trou pas vu! et chute dans le peloton!! Juste une ptite égratignure au bras et rien de casser pour le VTT « Old school », robuste et costaud: il tiendra le choc! C’était surement pour mettre un peu de piments sur ces chemins trop roulants! Oliv repart donc bien réveillé!!!! Pour ça qu’il est peut-être tombé………C’était l’heure de la sieste!!!! Il a dû piquer du nez! (hi!hi!)

On arrive au point de repère pour le changement de carte et la section VTT’O. Des balises sur la carte sans tracé imposé! 2 balises à récupérer: 1 à nouveau dans une ptite grotte! et 1 en bas d’un coteau sur une passerelle! On laissera nos vtt en haut pour la récupérer à pied. Chemins plus sympa que précédemment car longeant la rivière et un peu plus boisés.

On pointe donc tout nos « trésors » puis arrivée en gare du bois de la Montée Rouge, qui nous fait dire qu’on va en chier vu le nom……..

*C.O en forêt: 11 balises à trouver pour une pure C.O! Chouette! Oliv oriente! On commence par la 145 à l’angle d’une levée de terre qu’on trouve du 1er coup. Puis on enchaine sur la 144 , « Une Souche » en mode Azimuté dans cette forêt « Ronsardée »…..Puis la 148, en haut d’un arbre particulier. Oliv réussira avec ses grandes pattes à escalader là haut et à hisser Coralie pour qu’elle pointe aussi! Car oui pas encore dit, mais pour limiter la triche et équilibrer les équipes l’orga a donné 2 doigts électroniques à chaque équipe: obliger de pointer à 2! Comme ça on fait tout en équipe! Oliv aidera le gars d’une autre équipe mixte, plus court en patte à se hisser en haut de l’arbre. On en redescendra rapido pour aller vers la 140 qu’on trouvera pas et qu’on laissera. On ira alors vers la 138 et 139 au pied de la falaise. Puis on trouvera enfin la 140 le tas de pierre. On ira ensuite à la 147, un arbre, 141 puis direction l’épreuve tir valant 60mn de pénalité si non faite: les bénévoles sont là ! Mais aussi un tuyau, des noix et une tapette en bois! Objectif! Casser la noix quand elle arrive en bas! 5 essais sur les conseils de l’orga place au plus vieux pour l’agilité! Coralie laisse donc Oliv faire le « Casse-Noisette »! La 1ère c’est le coup d’essai………La 2ème=presque!!, la 3ème= on l’a!! Oliv est au taqué, concentré comme jamais! 4ème…=loupé

Mais 5ème= écrasé de pomme de terre pour la noix!!! On prend donc une pénalité. à nouveau une cloche à aller faire sonner plus loin. Au retour, l’orga nous dit « Vous avez vu l »heure »!??? Il est 17h35!!! et la barrière horaire est à 18h00 à Civray!!!! Pas vu le temps passé et complètement oublié cette barrière horaire de 18h00. On lâche donc cette super C.O qui nous plaisait bien en prenant au passage la 146 pour revenir au départ de cette section et on joue la barrière horaire. Environ 6-7 kms à VTT pour rentrer. C’est jouable.

*VTT puzzle: plusieurs carte en morceau à remettre dans l’ordre et assembler pour comprendre le tracé et 2 Balises sauvages à récupérer.Tout va bien jusqu’au hameau de Montazais……….On se retrouve à 5-6 équipes, mais là on sait pu où on va!!! Ne sachant plus s’orienter on avance un peu. On voit un panneau de direction CIVRAY 3.5kms!!! on décide alors de squizzer les 2 balises et de rentrer en mode routard, à fond les gamelles sur le bitume.Arrivée dans Civray! il est 17h55! Nous faut trouver le château d’eau. Coralie a la carte pour se réorienter mais c’est pas gagné….le vla!! On pédale et on retrouve pleins d’équipes à fond aussi dans les ronds points pour arriver au timing (dont la miaou team, équipe de branques).On arrive, 18h00 passé après un petit tour de stade .

Après raid: Ouais !! les Canards boiteux peuvent décompresser.

Petite bière, douche, récompenses et Miam pour la convivialité de ce raid!!

Tout ce qu’on aime!!

Et malgré qu’on n’ait pas eu l’impression d’avoir été tip-top physiquement, on finit 2ème équipe mixte et 9ème au scratch! Très surpris quand même mais content

!!! Un CHOUETTE raid !!!

c2

Une deuxième place mixte, dans la bonne humeur, malgré une condition physique peu convaincante ; la propreté en l’orient’ a fait le job…

Compte rendu équipe Flying mixte sur le gros, Ju et Van

Raid incontournable pour nous car Vaness  joue à domicile. LKT étant sur une compétition de CO, Ju et moi faisons équipe, comme au bon vieux temps. Ju part avec un entrainement plus que minimum: 2 sorties VTT depuis 4 mois et une dizaine de footing. Il le paiera durant les 2 premières heures du raid, ensuite la machine retrouvera ses reflexes.

Nous arrivons donc la veille chez mes parents, profitant un peu de la famille.

Lever tôt car il faut déposer un VTT à Asnois à 7h30, puis récupérer nos dossards et raid book à Civray, avant de prendre un bus qui nous amènera dans la pampa.

Les 2 équipiers sont séparés, chacun partant sur  un petit trail de 500m en cote qui nous amène à une CO mémo séparée. 3 cartes à enchainer avec chacune 3 balises. Je la joue stratégique, étudie les 3 cartes et me rend compte que je peux limiter les aller retour en prenant associant les balises des 3 cartes. Ju préfère se la jouer en mode gros bourrin, il fait les cartes dans l’ordre multipliant les km et les AR. Je finis presque 10 min avant lui…

Puis nous partons en footing pour récupérer les kayaks. La section kayak comporte de nombreux portages, un franchissement de chaussés. Ju est cuit, il peine à suivre le kayaks dans les sections portages, je m’inquiète et me dis que ça va être long ce raid… Puis finalement Ju sera réveillé par une branche dans l’oeil. Il se tient l’oeil, se roule de douleur dans l’eau, craint avoir perdu son œil…Là je flippe, à mes « ça va? ça va? » je n’obtiens aucune réponse mais vois un Ju plié en deux, bouche béante telle une carpe. Il finit par enlever ses mains de son oeil, nous pouvons donc constater l’étendue des dégats. Nous le rassurons, l’oeil est toujours là, la branche n’ a égratigné que le dessous de l’oeil. Et là ça y est il repart, tout frais avec un rythme plus soutenu. Nous doublons les embarcations qui étaient devant nous et on finit par un sprint final pour passer devant l’équipe de Samuel et Steph des vendanges à  l’arrivée du kayak.

Nous récupérons la carte suivante sur laquelle il y a des balises à faire en VTT, un CP avec une CO, et un CP ou nous auront du bike and run. On fait dans l’ordre que l’on veut. Nous décidons d’aller en premier sur la CO. Ju s’est refait une santé et on envoie bien en VTT. Epreuve de tir à l’arc, Ju est impérial et met tout dans le mile. Puis nous enchainons le bike and run, on est au coude à coude avec Samuel et steph jusqu’à ce que Samuel se fasse une déchirure. On peine à convaincre Steph de continuer le raid avec nous. Le temps des palabres on perd le file, et on se fait une belle cote de 400m pour rien…

Arrivés à Charroux mes parents et Nono sont là, ça fait plaisir de les voir. Nous nous ravitaillons rapidement avant de partir pour une CO photo sur cadastre. On hésite sur une balise, l’equipe de ARA nous passe devant, nous ne les reverrons plus.  Puis petit trail mémo de 4 km en pleine cagnasse (il doit faire 33 degrés), je commence à peiner et fait un début d’hypo. Nous repassons au ravito, Samuel  est là; il nous donne l’écart entre nous et ARA en nous disant que c’est jouable, il essaie de nous booster, moi  je suis dans le dur. Bisous aux parents et à Nono et on repart en VTT, un peu moins vite, le temps que je remonte. Puis nous arrivons à la CO « montée rouge ». Je craignais une co avec du dénivelé, en fait non c’est une CO dans un bois très sale, plein de ronces et peu courant. On fera tout en azimut en marchant, la course étant la plupart du temps impossible, et aussi ça m’arrangeait bien, même si la forme était revenue. on ne jardine pas trop, mais les ARA ont un peu accentué leur avance. Il ne reste qu’une section VTT puzzle et une petite CO sur le stade d’arrivée. On donne tout ce qui nous reste mais on sait que l’avance prise par les ARA est trop grande et on ne remontera pas. On finit par la petite CO dingo, on met un peu de temps à se caler. C’est une co sur le même principe qu’une CO labyrinthe, des objets sont disposés sur le stade et il faut aller à ceux qui sont entourés sur la carte pour y chercher le code. On finit, bien sur, par un tour de stade, avec la belle surprise à l’arrivée de voir mon frère et mes neveux avec mes parents et Nono.

Nous prenons une douche rapide et buvons des binouses avec oliv et tit en attendant les résultats. On finit 2eme scratch et 1 er mixte sur le grand parcours.

Sur le petit parcours: Titi finit 7eme, Oliv qui faisait équipe avec Coralie des Branques est 2eme mixte et 9eme scratch.

Encore un beau raid varié, ludique, piquant, aquatique  (on a apprécié vu la chaleur).

Merci à toute l’orga et aux bénévoles.

Faites du Sport 2017 (CD 79)

m0

m1

Dimanche 2 Juillet, sous un ciel maussade, vous étiez 95 courageux à venir en famille ou pour transpirer sur le site du Conseil Départemental 79 (Niort) pour une partie de CO made in Flying…

On vous a proposé une C.O. photo tonique de 20 postes à faire en famille, ou bien une autre C.O. photos plus velue, de 50 postes, pour ceux qui n’en veulent, avec collant, lycra, chaussures de course et tout le barnum…

Les cartes :

co cd 20co cd 50

Les résultats :

résultats co faites du sport

Des photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bout de film :

Quelques images de la folie ambiante qui régnait autour du stand des Flyings

 

Raid du Bois Charmant 2017

La tête dans le guidon, un coup d’œil dans le rétro : c’est à peu près la philosophie de ces derniers mois de taf qui ne nous ont pas permis de faire un compte rendu de ce raid depuis le 25 mars, et c’est aussi ce qui s’est passé pendant ce raid court, nerveux et rapide !
1 équipe Flying était inscrite sur ce raid, composé de Vaness et moi (LKT) , julien étant trop occupé à planter des carottes ou autre légumineuse !…
Sur place parmi la bonne cinquantaine d’équipes inscrites, on croise plusiers équipes de l’ARA, dont celle de leur président Yannis, mais aussi des VGA, des sérials et plein de têtes nouvelles… Bref, un petit plateau bien sympa.
Départ avec un petit trail relais puis un bike and run de 5km : ça part très vite. Par expérience, on sait qu’un raid se gagne rarement sur ces premières épreuves, mais qu’il peut se perdre sur une cheville laissée en vrac dans le premier fossé, ou un dérailleur arraché en tentant des dépassements acrobatiques sur les singles du bike and run. On part donc à un bon rythme, mais en nous laissant une marge de sécurité confortable.
On récupère notre deuxième VTT en dixième position environ, pour une VTT’O de 10 km  .Le peloton s’étant un peu étiré et ayant rendu le trafic plus fluide , on accélère. Assez vite, on double plusieurs équipes et on boucle cette VTT’O en 2ieme position.


Epreuve surprise biathlon : tir de paniers de basket-tours de terrain.

Pour moi : tirs 0, tours 3 ,

Vaness : tir 1, tours 2.

Pas de Tony Parker dans notre équipe !
On repart en 2ième position, talonnés par Yannis de l’ARA, pour une transition de 3km qui nous amène à une CO score de 5km pour 45′.
Yannis nous double sur cette section, et on entame cette course au score en 3ième position.

Malgré une petite hésitation au départ et un petit jardinage au milieu de CO, on boucle carton plein dans les temps.

Yannis et son équipier ont moins de 5 minutes d’avance sur nous, mais ceux qui étaient premiers sont repassés derrière.
Le VTT road book suivant de 4km se passe sans problème, contrairement à l’épreuve de tir sarbacane/ CO Azimuté : Plus on touche la cible, moins on va chercher de balises à l’azimut dans des bois assez verts !
Et bien, pendant que les ARA jouent les Guillaume Tel, nous on court s’arracher les cuisses dans les ronces.
Ils nous reprennent encore quelques minutes sur cette drôlerie !
Petite hésitation de 1′ , en tout début de VTT suivi de 10 km, mais après faut envoyer du gaz, car c’est l’avant dernière épreuve.

Tête dans le guidon, je surveille dans le rétro, Vaness qui commence à montrer des signes de fatigue. A la limite de l’explosion, elle serre les dents et s’arrache jusqu’au bout.
On pose les VTT : les ARA ne sont qu’à une petite poignée de minutes devant nous.
L’ultime épreuve est une CO urbaine sur carte IOF avec reconnaissances de photos. Va falloir se réoxygéner le cerveau fissa et faire gaffe car c’est le type même d’épreuve piège !

Et dés la première photo, on a confirmation que ça va être coton. Les photos prises, sont des détails d’éléments cartographiés.

On s’en sort pas mal et on rattrape même les ARA à 6 balises de la fin.

Ils èrent dans une ruelle. Yannis grogne et tournicote sur place. Nous , on reconnait tout de suite le spot et par pitié, on leur file la réponse.

Ils repartent comme des dingues. On les tient sur 2-3 balises, mais Vaness commence a lâcher et on doit les laisser s’échapper.

On arrive à peine une minute derrière eux, mais dans leur frénésie, ils ont oublié 2 balises sur le passage.

Au final, après un raid mené avec la sagesse due à l’expérience (et à un physique perfectible !), on finit première équipe mixte et première équipe scratch.

Un raid bien sympathique, à refaire sans hésitation !

Infernou 2017

Image101

Oliv et Marie ont parcouru le Causse et la forêt de Grésignes (81) les 29 et 30 avril 2017, dans le cadre de l’Infernou, format Satan, une C.O. de 24 h non-stop, au départ de Bruniquel (82).

20170429_113838

Image102

Sur les 34 équipes engagées, il y avait une très forte représentation du Poitou-Charentes. Avec notamment des Rado’s comme s’il en pleuvait : Gill et Denis, les vieux crocodiles + Tom et Manu, la jeune garde + Alex en solo. Présents également sur la ligne de départ : Séb et Stéph du C.M.O., Oliv et Denis des Griffons, David et Fabrice des TêtesRaid

Image103

Avant le départ, nous essayons de soutirer de précieuses informations auprès de Séb et Stéph, les OrientExpress, déjà présents sur l’édition 2015.

Image104

Midi, le départ est donné pour un court sprint dans Bruniquel chargé d’étirer les équipes avant la remise de la grande carte.

Image105

Image106

Pour l’instant, nous sommes devant les crocodiles. Mais ça ne va pas durer…

Image107

Ca y est nous venons de prendre possession du A2 recto-verso. 100 balises cartées. Les choses sérieuses peuvent commencer ! Nous décidons de nettoyer la zone dense du Causse pour commencer, en tournant anti-horaire.

Image110

Quelques temps forts de cette méga-C.O. :

Liaison 111-129 : Nous émergeons sur un chemin, à quatre pattes, des épines plantées plein la tête, sous les yeux interloqués des deux équipes Issy Absolu, après une rocambolesque section à ramper dans du vert 4…

Liaison 85-84 : Après avoir pris d’assaut la citadelle de Puycelsi, en escaladant les falaises au Nord/Ouest de la cité et triomphé des champs de ronces et d’orties sommitaux, nous déambulons sur la place du village, coupant quelques têtes au passage, avant de gagner l’auberge du « Puycelsi Roc Café » dont le serveur terrorisé n’a d’autre alternative que de nous offrir généreusement une mousse afin d’avoir la vie sauve… 

20170429_205122

Liaison 62-51 : Allongés sur un chemin blanc pendant une dizaine de minutes, la tête dans les étoiles, nous sommes en communion avec les forces du cosmos et l’énergie tellurique de la forêt de Grésines, avant qu’un quatuor inquiet vienne s’inquiéter de notre santé physique et/ou mentale et sonne la fin de ce moment suspendu.

étoiles

Balise 51 : Nous rejoignons le quatuor. Pendant que Marie débriefe avec eux en contrebas, je prends une courte séquence vidéo. La pente est raide et encombrée, la visibilité faible, la concentration exclusivement tournée vers le choix du bon angle de vue, alors patatras ! Gros pétage de gueule au pied des quatre qui nous rangent définitivement dans la catégorie des déglingos indécrottables, au regard de notre flegme britannique devant cette spectaculaire cascade.

Image111

Quelques zimaj de cette avent’hure :

Nous bouclons le périple avec 62 balises shootées, 73 km, 2700 m de dénivelé positif, 2èmes mixtes, 15èmes au scratch. Marie a été énorme en orient’. Je l’ai freinée physiquement en commençant à marcher au bout de 3 heures et en déambulant avec un bâton à partir du lever du jour. Mieux accompagnée, elle aurait sûrement pu rivaliser avec Chiara des Issy Absolu qui terminent 1er mixte et scratch avec 91 postes.

Image108

Image109

CR Raid Yon du Flying 2017

17759768_1406655436064965_7224498680686969677_n

Flying Raid 2017 – Romans (79)
Nouvelle édition du Flying Raid organisée par nos amis de Flying Avent’hure samedi dernier. 3 équipes du Raid Yon engagées.
Christophe et Ludo , Cyril et Laurent sont sur l’ultra, nous , les ER-GAG sur le TIT’. C’est la première fois que Eric et moi faisons un Raid ensemble.
Un parcours magnifique en VTT’O ponctué de CO avec du gros dénivellé pour certaine et du tir à l’arc. De la stratégie, des circuits pour gros mollets, d’autres pour les cuissots… mais toujours l’Aventure pleine Nature. Des lieux insolites comme le Puits d’enfer (sans doute un repaire de druides !) ou encore la base militaire de St Maixent. Les épreuves s’enchainent bien toute la journée, Même le Tir à l’arc est un succès, c’est Eric qui s’y colle car il perd au « Chifoumi »… et transperce le Grand cerf de 2 flèches.Un vrai Robin des Bois.!! Nous terminons le VTT bien avant le coucher du soleil après 7 H d’effort et 64 kms au compteur en ayant chopé toutes les balises . Génial !
En fin de soirée,lors du repas gentiment offert, nous retrouvons nos acolytes de l’Ultra. Ils sont rincés mais semblent ravis de leur Raid ( une première sur un grand Raid pour Ludo.)
Nous finissons 22 è content de notre prestation mais ce qui compte pour nous ,c’est d’avoir passé un super bon moment, d’avoir été accueilli par des bénévoles cool et souriants, une organisation impeccable et de finir par une petite bouffe conviviale où malgré la fatigue, certain nous font bien rire … Merci les Flying Avent’hure !
Pourquoi pas une 3ème fois au Flying Raid l’année prochaine ?
Biz . GB

Retour en images et en musique sur le Flying Avent’Hure du weekend dernier à Romans (79).
3 équipes du Raid Yon engagées, et on s’est éclaté !! SUPER RAID, à refaire !!!

%d blogueurs aiment cette page :