HRP 2013 : Ultime mise à l’épreuve (28/28)


HRP 2013 – 28 jours entre Hendaye et Banyuls

Jour 28 :   Ultime mise à l’épreuve

Dernier jour ! Dans 8 à 10 heures, nous aurons sûrement achevé l’avent’hure, sur la plage de Banyuls.

Image2

Pour la dernière fois, nous effectuons le rituel du matin : petit déj, sacs, tente, ablutions, soins aux petits bobos…  Puis nous entamons la première montée de la journée, qui sera suivie de bien d’autres, puisque nous allons gravir et descendre une multitude de collines, avec, presque en permanence, la Méditerranée et quelques tours Cathares en fond d’écran. C’est beaucoup plus plaisant que les deux étapes précédentes.

Image10

Image11

Au col de l’Ouillat (936m), nous voyons un panneau indiquant Banyuls à 8 heures.

Image4

Ça grimpe encore. Nous sommes bientôt sur la ligne de crête frontalière. Et ça n’en finit pas de monter ! Oliv, qui pensait dérouler peinard jusqu’à la mer, invoque les dieux afin de connaître la raison de cette ultime mise à l’épreuve et leur dépose une offrande afin d’apaiser leur courroux.

Image7Image9

Pic Neulos (1256m), col de Faig (988m), col de l’Orry (974m), col de l’Estaque (1023m).

Nous coupons la journée par une bonne sieste après le casse-croûte de midi.

Image13

Peu après, nous tombons sur un couple de jeunes Espagnols bien affûtés et sapés de vêtements à la pointe de la technologie, qui randonnent sur un rythme élevé. Ils ont réalisé la HRP, dans le passé, en trois morceaux.

Image14

Nous montons encore, jusqu’au Pic des Quatre Termes (1156m) et là, ça commence franchement à descendre. Oliv reste concentré pour éviter la énième pelle, d’autant que le vent souffle fort et nous déséquilibre parfois. Col del Pal (899m), Pic Salfort (981m), col de Baillaury (418m), col des Gascons (386m).

Image18

À l’attaque d’une piste dans la grande banlieue de Banyuls, nous tombons sur deux Kosovares, attifées comme l’as de pique, les cheveux en bataille. On s’attend à ce qu’elles viennent nous taxer… Oups ! En fait, il s’agit de Monique et Nathalie, les Perpignanaises, nos colocs de l’abri en tôle d’il y a 4 nuits…

Image19

Nous sommes tous surpris de nous retrouver là, puisque chaque binôme était persuadé que les deux autres avaient dû finir la veille.

Pour fêter dignement ces retrouvailles et donner un peu d’allure à notre arrivée, nous convions la Patrouille de France pour une prestation qui nous fera effectuer les derniers kilomètres le nez en l’air. 

Image22

Bientôt, nous sommes dans la ville, puis c’est la plage. Après un petit bain dans la Grande Bleue, nous libérons symboliquement une partie du sable atlantique que nous retenons en otage depuis Hendaye.

Image27

Ça y est, c’est fini. Il est temps d’aller squatter chez le marchand de glaces…

Image29

Rapide bilan chiffré :

28 jours, 800 km, soit 25 à 30 km par jour

46 km de D+ et autant de D– soit un gros marathon vertical. Ce qui fait 1600 m de dénivelé positif et négatif, chaque jour, en moyenne

De 8 à 14 h par jour sur le terrain, dont 7 à 9 h de marche

11 jours d’orages avec une mention spéciale aux étapes 18, 9, 12, 8 et 11

22 nuits sous tente et 6 nuits en dur, dans des abris ou refuges non gardés

3 Douches, merci aux Palois avant le Somport, à la bande de mecs à Alos de Isil, ainsi qu’à Audrey à Eyne

3 restaus, 5 gros ravitos, une dizaine de bières en terrasse

Des sacs pesant de 14 à 18 kg pour Oliv et de 16 à 22 kg pour Kikos, selon les jours.

4 grosses pelles pour Oliv, 1 seule pour Kikos

5,2 kg de perdus pour Oliv et 3,8 pour Kikos

Et d’innombrables rencontres…

LE FILM DU JOUR :

JOUR D’AVANT     RETOUR ACCUEIL

***************************************************************

Advertisements

9 Réponses

  1. Chapeau bas messieurs

  2. BRAVO !!!!!…Enfin , tout ça pour simplement pécho 2 vieilles sur la plage de Banyuls, c’est pas un exploit non plus….

  3. ENOOORME, ça y est vous êtes arrivés alors ? Votre récit parlait bien de côtes et de descentes mais les stats sont carrément impressionnantes ! Bravo à tous les 2 d’avoir partagé cette aventure. On se sent tout petit physiquement mais on ressort grandit par votre partage père-fils. Mais alors vous faites quoi l’an prochain ? Biz

    • Après les Alpes en vertical, les Pyrénées en horizontal, peut-être la forêt de l’Hermitain en diagonale ?…

      Sinon, en changeant de thème : du Nord de la Scandinavie au Sud du Portugal à VTT, en longeant la côte. Ou bien de l’Atlantique à la Mer Noire, en VTT toujours, par les chemins de halage…

      Ou bien, plage…

  4. ou bien la grande traversée de la résidence des Glaïeuls, de la chambre médicalisée à la cantine en autonomie complète et sans assistance mécanique!…

  5. C’est vrai que ça peut être sympa d’aller pisser sur la tombe d’LKT…. sans infection urinaire 😉 C’est tout ce que mérite ce jeune grabataire.

  6. Tout simplement énorme, la Choteau’s band… N’écoutez pas les médisants jaloux qui ne savent developper que des incontinences hémoroïdales dès qu’ils pédalent trois ridicules kilomètres. Votre indifférence doit être la plus belle compagne de votre performance. Bravo pour l’exploit autant que pour la restitution !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :