2° Raid ROC Civraysien – 2011


Rendez vous obligatoire sur les terres ancestrales de vaness, 3 equipes flying avent’hure font le déplacement :

Flying Avent’Hure 1 les chiens fous,  mais moins fous car les pattes ressentent encore les dénivelés du WE dernier

Flying Avent’Hure les filles, toujours fougueuses…

Flying Avent’Hure la reprise avec le grand retour sur les circuits de LOLO associé à Nelly

le lieu de rendez est donné chez les parents de vaness qui sont à 300m du départ ! Donc repas gastronomique la veille et même lkt qui à 21h,avait déjà mangé chez lui, se remet à table pour « grignoter » un chèvre chaud, un grand plat de pâtes avec de la sauce, 3 magrets et 5 morceaux de fromage ceci agrémenter par 5 litres de bières ! « faudrait pas faire une hypo ! » dit-il en terminant son repas par 2 ou 3 gateaux… les autres essaient de manger un peu avec les restes… Ju se nourrira à base d’aspegic pour faire tomber la fièvre et son mal de gorge, ca va promettre pour le lendemain ! Lolo et nelly nous rejoindrons que le lendemain car ils partent seulement à 11h !

récit des filles ! eh oui pour une fois elles sont devant nous…pour le compte rendu !

Marie et Vaness

Enchaîner un raid une semaine après l’O’bivwak, même pas peur, même pas mal, soit ça passe, soit… ça passe !

Vaness jouant à domicile, on se paye le luxe d’arriver en VTT sur le site. On écoute le briefing, on se caille un peu avec du vent et un ciel menaçant puis on s’échauffe sur au moins 10m, avant le départ. On a compris comment on part désormais : à fond.

On se donne bien sur le trail, on a déjà faim (ça promet, étant donné que le thème du jour c’est « on ne s’arrête pas au ravitaillement ! ») et on arrive sur la CO show : 5 cartes de 4 balises à enchainer au 1/2000e. Nous qui sommes joueuses, on se régale sur cette épreuve après un petit cafouillage de début où Vaness étant son k-way sur la pince à linge de la grille au lieu de prendre la carte… non c’est pas ça, Marie prend l’orient’ sur un malentendu, Vaness range ses vêtements, et les balises dans tout ça ! Une petite traversée aquatique et c’est reparti, on est dans le rythme.

On enchaine sur le canoë avec un « jeté » de Marie in extremis dans l’embarcation, Vaness est presque déjà partie. On s’en sort pas si mal malgré une technique en progrès mais encore non aboutie sur ce type d’épreuve. Mais contrairement au raid ARA, on a la classe de tout faire en ramant cette fois-ci.

Ensuite, un petit biathlon s’impose : Vaness tire aux fléchettes pendant que Marie rigole de ses prestations. Chouette, on gagne 2 tours de pénalités très sympathiques avec des traversées aquatiques de berges en berges, de l’eau jusqu’au ventre, des obstacles et de la bonne humeur.

Puis on part en VTT’O sous le déluge, et la journée prendra enfin tout son sens avec une première cascade de Marie en VTT sur la passerelle en bois, le début d’une longue série pour l’équipe (Finalement, à l’O’bivwak on avait à manger et il faisait beau.). Pas de bobo donc on repart, on reprend quelques équipes, on sèche, on termine par un petit road book puis on arrive sur un trail mémo indice. On croise ici Ju et LKT qui viennent de le finir et qui ne pourront pas s’empêcher de venir déranger Marie pendant sa pause (ça devient une habitude !).

On repart sur une deuxième portion exigeante et vallonnée de VTT’O qui nous amène à la CO au score, ponctuée d’une « petite » erreur d’orient de Marie à 200m de l’arrivée dans une belle descente. Les Joe Bar team nous recale. Vaness encaisse, elle ne sort pas les orties pour fouetter Marie, et on remonte en serrant les dents : le dénivelé ça vous gagne !

Top départ pour 45 min de CO au score, emmenée par Vaness qui gérera impeccable en ne laissant que 3 balises, et Marie au pointage qui ne dira pas un mot pour garder son énergie et finir dans les temps, malgré les subterfuges de Vaness et une chute grandiose sur un chemin sans obstacles, ni pierres, ni branches, non rien que du plat, bravo, il fallait le faire ! Marie, absolument pas lucide à ce moment là, en rigolera 30 mn après sur le VTT, c’est ce qu’on appel le décalage optimal.

On a le temps de prendre toutes les optionnelles en VTT, de profiter à nouveau du dénivelé et de se rendre sur le run and bike, très court donc très sympa après une petite hésitation de départ. On bise Lolo et Nelly au passage puis retour à Civray en VTT photo aérienne. Le début n’est pas très clair, une grappe d’équipes du parcours S est dans la même panade, on se cale ensemble, pas de difficultés sauf qu’elles sont où les balises ??? Marie est perplexe, on doit en pointer 3 et on approche de Civray… Vaness ouvre l’œil et repère enfin la 23 ( mince on a loupé la 22, pas possible !!!) Pas le temps d’être dégoutée, on nous rassure avant le départ de la dernière CO, elle a été embarquée.

Les garçons ont déjà fini et nous encouragent. Comme on est un peu précieuses, on prend le temps de ranger nos petites affaires près des vélos avant de poursuivre et on prend la carte pour verrouiller la CO en 20 min et passer sous l’arche à 17h10 (c’est une performance car il faut préciser que Vaness a eu le temps de dire bonjour à la pharmacienne, à la boulangère, au garagiste, aux passants, à son papa en voiture, à ses anciennes co-équipières de hand, aux d’jeunes du village, à ….). On est 1eres féminines et 8e au scratch, on va pouvoir récupérer avec le lot gagné : un soin balnéo !!

Récit des chiens fous :

Bon, comme on avait promis aux filles de mettre leurs culottes fluos, si elles terminaient devant nous, on veut prendre de l’avance rapidement et on part à fond. En plus, Ju veut briller devant ses beaux parents, les consignes de la mère à Vaness étant cliares : « Tu fais podium hein ! Tu ne vas pas nous faire honte ! ». On comprend pourquoi Vaness est aussi compèt…

Après 500m, les cuisses brûlent déjà, comme si on avait couru un gros truc y’a pas longtemps…mais on est dans le groupe de tête.

CO show : LKT prend la première des 4 cartes. Pas vraiment à l’aise avec l’échelle hyper petite , se plante dés la 2ième balise, et fait perdre 4-5 minutes à l’équipe.

Une fois l’échelle en tête, les autres cartes s’enchainent sans problème, Ju allant pointer les balises au sprint.

On enchaîne par du kayak. On enfile difficilement les gilets, LKT prend le temps de bien regarder la carte cette fois et c’est parti. On a l’équipe de Corrèze en point de mire. On les raccroche. Puis on croise les Serial, les frères Provost des Raid’illons et les Joe bar team. Ils doivent être 5’devant nous. On mulasse pour essayer de recoller.

A la sortie du kayak, on doit avoir 3 minutes de retard.

Epreuve flèchettes, avec tours de pénalité dans la baille en prime en cas d’échec.

LKT balance les 2 premières fléchettes dans l’herbe. Il a les bras grillés par le kayak !

Ju prend le relais, met les watts, et pointe les 2 autres flèchettes dans les barrières métalliques… 2 tours de pénalités. On n’a pas besoin de ça, on est déjà cuits.

Ju rebâche sans cesse : « Putain, on est nul ! Putain, on est nul ! Pu…. » Il subit la pression de sa belle famille, et des filles. Il s’imagine déjà, en string fluo !

LKT essaie de le relancer. On va prendre les VTT et il sait que c’est là que Ju peut nous permettre de recoller aux premiers.

Il prend le temps de bien rentrer dans la carte. Avec des cuisses aussi rincées, s’agit pas de faire des kilomètres supplémentaires, ou du dénivelé en trop !

On reprend vite les Joe Bar team, puis on les lâchent. On ne les reverra pas.

On se prend une bonne ratouillée, Ju n’arrive plus à lire la carte, l’eau coulant abondemment sur le plastic. On fait une petite erreur dans un sentier épineux qui nous fait perdre 3 -4 minutes, mais au moins on ne perce pas !

Puis, on retrouve les corréziens, jusqu’à une épreuve de trail mémo. Seuls les Serial sont encore devant. Ou sont passés les Raid’illons ?

Les corréziens courent comme des lapins. On s’accrochent mais ça pique et ça brûle. On est dans le dur.

On aperçoit les Serial en haut d’une côte. On s’arrache encore et on recolle.

On se retrouve à 3 équipes en tête, pour une VTT’O.

On fait un bout de chemin ensemble. On sent bien que l’on ne peut pas accélérer et que l’on ne pourra passer devant qu’au choix d’itinéraire.

Les corréziens sont physiquement mieux et prennent une cinquantaine de mètres d’avance.

A un carrefour, ils partent à droite. « Allez, nous, on tente à gauche ! » Les Serial sont avec nous.

Finalement les 2 options se valent et on les aperçoit aux balises suivantes.

Les Serial commencent à lâcher.

L’épreuve suivant est une CO au score de 45 minutes, et on préfère lever un peu le pied à VTT, pour arriver pas trop morts à la course au score.

On y arrive avec 3 minutes de retard sur les corréziens, et autant d’avance sur les Serial.

LKT prend la carte et Ju pointe.

La carte est bien sympa. La course n’est pas parfaite, mais ça passe en 42 minutes environ.

On voit les corréziens qui sont en train de tracer les 3 balises optionnelles du VTT’O suivant.

On se ravitaille un peu et on trace.

Les Serial sont là aussi et ontbouclé la CO dans les temps. Les filles arrivent pour faire la CO. On les encourage, mais pas trop quand même…On ne voudrait pas se retrouver en fluo !

On repart en VTT’O. Pas de problème d’orient, mais on n’avance plus très vite.

On arrive à un Bike and run , road book de 2.4 km. Les corréziens nous ont repris du temps et sont 5 minutes devant nous. LKT commence la lecture du road book et se plante dés la 2ième case…Aller, 300m de rab et encore du temps perdu. les relais sont courts et la foulée est lourde.

A l’arrivée, on a encore perdu 3 minutes supplémentaires sur les corréziens. Les Serial et les ARA (Yannis et Yann des HCA) arrivent au bike and run. Yann est bien rouge.  Il doit prendre beaucoup de plaisir avec les bestio Yannis…

Ils ont donc une petite quinzaine de minutes de retard sur nous. Faut pas s’endormir !

On enchaine par une VTT’O sur photo aérienne. Le départ n’est pas évident. Ju ne sent pas la carte et veut refiler le bébé à LKT. L’autre refuse diplomatiquement, flattant ses grandes qualités d’orienteur exceptionnelle !… Finalement, à deux, en verrouillant, distances, orientation, environnement , tous les 50m, on sort du village. Après ça s’enchaine bien.

On arrive à Civray pour la dernière CO, avec 7-8 minutes de retard sur les corréziens.

La CO se déroule bien. On ne voit pas les ARA et les Serial revenir. La CO est assez courte et à l’arrivée on a presque rien repris aux premiers.

On échoue pour la deuxième année consécutive à une poignée de minutes de la victoire… mais devant les filles, c’est l’essentiel !

8 Réponses

  1. Salut à tous,
    Il a l’air super sympa ce raid… à voir pour l’année prochaine, à faire avec les Irréductibles !
    Un grand bravo aux filles ! 1ères en féminines, on est habitués, mais 1ères à déposer leur compte rendu, alors là, chapeau bas ;-))))
    Bises à tous

  2. bravo les filles, vous êtes vraiment …inusables
    chapeau

  3. Et le podium en culotte ?
    Marie, si tu veux des conseils pour monter dans un kayak…
    Moi, je suis fan des flyettes… BRAVO !!!

    • les culottes maintenant c’est pour les gars le jour où on sera devant eux. Pour le kayak on aurait besoin de conseils mais je ne sais pas si tu seras le 1er à qui on demandera!

  4. Salut

    Je viens de mettre votre article en ligne sur le site

    A+

  5. putain c’est vrai fallait pas se faire miner par les filles ! on aurait eu l’air malin en string fluo sur le podium, valait mieux les garder en dessous,comme on a fait, pour les ressortir pendant « l’after » dans la la cave de JO (père à vaness)…pas de photos…ouf !

  6. bravo à vous les flyings, c’est quoi votre secret: dopage à la vinasse et à la binouse!! faudra que j’essaie, et je verrais bien ju et LKT avec les culottes fluos sur leur prochain podium!

    Loïc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :