• Publicités

Raid Serial Azimut 2017 : Psychopathe récidiviste !


Après le raid VGA 87, je(LKT) récidive l’expérience  avec Mickael, le psychopathe du VTT, sur ce raid Serial !

Ce raid, exigeant,  ne m’a jamais réussi jusque là: en 2011, 4ième sur des petites erreurs techniques, en 2013 Ju se rend malade avec une barre avariée alors qu’on était en tête, en 2014 casse mécanique alors qu’on était virtuellement sur la podium, en 2015 cuits avant de commencer le raid, on n’arrive jamais à se mettre dans le rythme…

Que va me réserver 2017 !…

L’objectif premier est de laisser Gilles et Laurent de l’ARA, derrière nous, car c’est la revanche du raid VGA87, sur lequel on les a devancés d’une courte tête.

Pour le classement général, ça parait compliqué, étant donné le niveau des équipes présentes : Gevau, SLRA, PSNO, SMOG, NAKA, Hyènes de Cestas, RAB, …Des gros orienteurs ou  des monstres de physique !

Départ en musique pour un trail de 7,5km :Une équipe du Gevau prend une vingtaine de secondes d’avance. Nous, on se contente de marquer Gilles et Laurent « à la culotte ». On est déjà presque à 14km/h et le rythme me va largement. Je tape la causette avec Laurent, en lui disant que j’ai un peu mal au genou… quand je cours à plus de 15, donc que c’est pour ça que je n’accélère pas . Bon, c’est de l’intox, mais cela inquiète un peu mon équipier Mickael qui ne comprend pas que je bluffe pour mettre le doute chez « l’adversaire »!…

On enfourche fisca les VTT pour 12km en carte couloir. On est avec 3 équipes en tête, Gilles et Laurent sont un peu derrière. Mickael a pris la carte et ça commence à rouler fort avec les GEVAU, SMOG et une autre équipe de l’ARA. Assez vite Mickael me fait part de ses doutes sur le choix du sentier, donc il décide de doubler tout le monde !…5 minutes plus tard, le chemin « queute » ! Arrêt, demi-tour…On a emmener pas mal d’équipes dans notre merdouille, et maintenant, il faut les croiser sur un single et remonter tout le peloton !!!

Mickael est très énervé et envoie encore plus. On est avec une équipe du Gevau, gros rouleurs, dont un routard pro (18 000km par an en entrainement : je fais pas ça en bagnole !!!), plusieurs fois vainqueurs du raid, bref ça va vite, mais pas encore assez pour Mickael qui en remet une couche. Je suis allongé sur le vélo, la tête dans le guidon et la bave qui coule sur le cadre. Je tiendrai jamais 80 km comme ça !!!

Malgré ce rythme, on perd 10 minutes sur cette section. Gilles et Laurent n’ont pas fait cette erreur et sont devant. Quand on dépose les VTT, on doit être entre la 15ieme et 20ieme place.

On part pour une CO « fenêtre » de 5,5km avec les GEVAU. Ils sont un peu plus rapides que nous en vitesse de course mais on gère un peu mieux l’orient, donc on se tient presque jusqu’à la fin, où le routard de l’équipe est obligé de ralentir pour une douleur au mollet… Une grosse équipe en moins!

On a remonté pas mal d’équipes sur cette épreuve et on embraye à vitesse grand V pour un bike and run suivi d’itinéraire de 7 kmjuste derrière une équipe mixte, la Hyène et son Naka, dont le rythme imprimé par la féminine est impressionnant. 

A mi-parcours , Mickael qui avait la carte, hésite à un carrefour en forêt. On prend l’option tout droit… Aïe, ,ça pique de plus en plus… j’entends que ça gueule devant, c’est Gilles et Laurent, Vadim de SLRA et les mixte des Naka qui font demi tour car ça passe plus. Retour au dernier carrefour,ils s’engagent sur un autre chemin… On suit.  Mais ça colle plus. Mickael me refile la carte car il n’y est plus…J’arrive à recaler, mais on a fait 800m au moins de détour et louper 200m de sentier. J’hésite à remonter le bout manquant… j’y vais, j’y vais pas…. Gilles et les Naka filent sans se poser de question. Vadim hésite avec moi, on n’y va pas, on continue, on tergiverse, c’est long sans balise !… Bon, finalement on décide d’y retourner voir… Bien nous en a pris car il y avait effectivement une balise !!! Gilles et les NAKA sont bien devant, au moins à 10 minutes mais on a au moins une balise de plus qu’eux et la pénalité vaut 30 minutes… On est donc virtuellement devant eux !

On prend le temps de bien se ravitailler avant une VTT’O Score de 1h30 et 20 km

Top chrono, on prend la carte. Mickael trace le parcours pendant que je finis de me ravitailler. Je sais qu’il va me tirer sur la gueule !

3, 2, 1, GOOOOO!

En effet ça part vite mais assez rapidement, on fait un petit cafouillage et on perd 5 minutes supplémentaires. Mickael trouve que ça commence à faire beaucoup ! Je lui dis de rien lâcher, même si moi aussi, je trouve que 25 minutes d’erreur depuis le départ , c’est lourd !

Mickael roule fort, je tiens sa roue comme je peux. Il relâche dés que je perd 5m pour que je reste bien à l’abri. Petit morceau de bitume, ça relance encore, mais mon dérailleur est coincé et les derniers pignons ne passent plus. Je mouline comme un fou derrière. C’est pas possible, j’ai la poisse sur ce raid !!! Il s’en va donc pointer seul, pendant que j’enlève la merde dans mon dérailleur, petit réglage de câble…à peine le temps de voir si ça passe que Mickael revient comme une balle… Je saute dans sa roue, tout à droite, c’est bon ça marche  !!! On doit être à plus de 35, mais je suis bien à l’abri derrière lui…On fait finalement le meilleur temps (1h10) sur cette section, et on remonte encore plusieurs équipes. Il doit en rester 4 devant : SLRA, une autre équipe du GEVAU, Gilles et Laurent, et les mixtes du Naka mais ces 2 dernières équipes ont au moins une balise de moins.

Epreuve de tir flêchettes : On a trouvé notre fonctionnement sur ces épreuves de tirs: Mickael foire, et on se tape les pénalités !!!…Faudra optimiser ça, au prochain raid…

ça le fait pô rire !!!

Trail  road book de 5 km :Mickael, qui a pris tout le vent pendant le VTT, commence à avoir un coup de mou. On a encore une CO au score en fin de raid. Je décide donc de pas trop nous taper dedans sur cette section. On marche dans les côtes et on trotte sur le plat et les descentes. On reprend quand même 2 équipes : SLRA et GEVAU. Plus que 2 équipes devant…

VTT fléché allemand de 6km :Mickael reprend la main, mais cette fois je lui demande d’y aller cool et de verrouiller l’orient… Il fait sans faute, à un rythme moins soutenu qu’avant, ce qui me permet de bien récupérer. Malgré cela on fait quand même le 3ieme temps sur cette section.

Nous voilà devant le juge de paix du raid : La CO score de 8km à faire en moins de 50 minutes !

On discutant avec les orga en début de raid, ils m’avaient dit avoir testé la CO, frais, en 51 minutes…et les testeurs ne sont pas des pinpins !!!

Je sais donc que ça va être très chaud…

Gilles et les Mixtes de NAKA ont déjà pris le départ. Ils sont capables de tout prendre, et leur balise manquante du bike and run ne suffirait pas à nous faire passer devant. Derrière, on sait que l’équipe du SMOG n’est pas loin et est aussi capable de faire carton plein.

On ne perd pas trop de temps et on se jette dans cette CO comme des morts de faim. Assez vite Mickael montre des signes de fatigue mais il s’accroche. Il a bien fait son boulot à VTT, et c’est à mon tour d’assurer maintenant.

Je m’arrache les jambes, les bras, le dos et la tête ( Alouette !!!) dans le vert 2-3, pendant que Mickael géné par sa grande carcasse dans une milieu hostile, insulte la nature. On dirait Ju quand il chouine à la première ronce venue…

On hésite un quart de seconde à tout prendre, mais je décide de tenter le coup. On se tire sur la couane et on grille nos dernières cartouches, dans le rouge de la tête au pieds, pour biper l’arrivée, carton plein en 49 minutes !!! Yes !!!

On retrouve Gilles et Laurent ainsi que les mixtes des NAKA qui viennent aussi de finir leur CO. Gilles n’a pas tout pris et les NAKA ont écopé de pénalités en dépassant le temps.

On ne sera finalement que 3 équipes à tout prendre dans les temps.

C’est bon, on est en tête. Plus que 5 km de VTT suivi. On verrouille l’orient, on gère tranquille la mécanique dans les passages boueux, et on arrive à encore bien envoyé sur la fin de cette ultime section. On franchit la ligne d’arrivée seuls en tête , carton plein…

ça sent bon la victoire, mais ayant eu la scoumoune à chaque participation au Serial, j’entends la soirée pour me réjouir…

En tout cas, on a rempli le contrat de laisser Gilles et Laurent derrière. Ils savent qu’ils vont se faire engueuler par le président de l’ARA. Ils n’en mènent pas large et commencent à prier pour leur salut …

Comme d’hab, la nuit est chaude, elle est sauva-age,  la nuit est belle …On est bien premier et je savoure, même cul nu, notre arrivée, portés à bout de bras, sur le podium !!!

La soirée était prometteuse, mais un rdv dominicale m’empêchait de rester ce fois-ci…

Bravo et merci à Mickael qui a vite compris le fonctionnement d’équipe en raid et qui enchaîne une deuxième victoire en 2 raids…c’est pas mal pour un débutant !

Merci, aux orga pour ce raid, physique, technique, ludique et pour l’ambiance conviviale et festive qui y règne chaque année !

Merci aussi pour les photos, qui permettront d’illustrer mes souvenirs de grand-père, les longues soirées d’hiver, le soir , au coin du feu…

Publicités

3 Réponses

  1. LKT, tu sais que même grand-père, on peut continuer à faire des raids et que les soirées ne se passent pas devant la cheminée, mais avec un short dans les bois à 10 km/h…

  2. Oui mais les victoires ou les podiums risquent de devenir de plus en plus rares…A moins de créer une catégorie « Papy fait de la résistance » !

    • C’est vrai, mais le plaisir est toujours là, l’important étant de jouer dans la nature avec des copains et de partager de supers moments conviviaux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :