Semaine fédérale CO 2011


Par LKT :

Cette mi-Juillet, se déroulait la semaine fédérale de CO en Corrèze.

Faute d’avoir des N° de licence à temps, les Flying  » NACO » n’ont pas pu se rendre à cet évènement important.

J’étais donc le seul Flying, car licencié à Poitiers, à pouvoir s ‘y rendre, en famille.

Au programme, un sprint, 2 moyennes distances, 2 longues distances, le championnat de France de nuit, et un relais.

J’étais inscrit à toutes ces courses, Katy faisait l’impasse sur les longues distances et Gaby et Charly participeront aux 4  jalonnés proposés. On retrouve sur place des équipes de raideurs, comme les Rescapés, les corréziens vainqueurs à Civray (organisateurs), ou la Pauly family et biensûr une grosse équipe de Poitiers CO ce qui donne un côté convivial au rendez-vous.

Course 1 : Sprint à Ussel.

 Pas bien rentré dans la carte, je fais plusieurs erreurs :  D’abord je me retrouve face à une barrière. Ben oui , c’est marqué sur la carte ! 2 coureurs me doublent et sautent l’obstacle. Tiens, je croyais qu’on n’avait pas le droit…bon je prend le gauche ! J’ai appris après course que c’était interdit et que celà valait disqualification…Après une boucle je refranchis la barrière, accompagné par moulte coureurs !… J’aurais pas du. Je me retrouve au pied de la balise, 3 mètres plus haut. Eh oui , c’était encore marqué sur la carte.  Aller, c’est parti  pour un grand détour ! Encore 4 minutes de perdues. Enervé, je fais 2 180° dans les ruelles, et des grands détours…Bref une mauvaise course. : 22′ ; 82ième/117 sur ce circuit A, bouclé par le meilleur H35 ( ma catégorie) en 16’.

Katy prend le temps de comprendre la carte, et s’efforce de ne pas se tromper…Il faut bien apprendre !

Pas de course pour les enfants car trop dangeureux en ville.

Course 2 : LD Sédières.

Départ prudent sur les 2 premières balises, puis c’est une succession de grenouillages sur le 3, 4, 6 et 9, avec à chaque fois 4 à 5 minutes de perdues en moyenne. Freddy de poitiers CO, parti 14 minutes après moi, me rattrape et j’essaie de m’accrocher. Il enchaine les postes plus vite que moi. Je mets environ 10 secondes de plus que lui en sortie de chaque poste, donc après je recolle à l’arrache. C’est comme ça jusqu’à la fin.Temps : 1h41’37 »  ; 25/40 du circuit B bouclé en 1h15’20 » par le meilleur H35.

Katy accompagne les enfants sur le jalonné. Ils coupent un peu, font parler les cannes et … se plantent « comme papa » !

Course 3 : MD à St Rémy

C’est sous la pluie que se déroule cette course. Je ne suis pas vraiment en confiance et en plus la météo s’en mèle !

Départ : je me laisse embarqué par les autres coureurs et commence par perdre  2-3 minutes sur la 1 … la confiance est au niveau 0,000…! Recafouillage sur la 3… Bon maintenant , c’est prudent de chez prudent ! ça va bien jusqu’à la 7, mais à la 8 rebadaboum, énorme erreur : 5-6 minutes dans la musette. Après, ça s’enchaine pas trop mal, avec encore 2 minutes (seulement !…) de laissées sur la fin du parcours. Temps 58’13 », 36/62 sur ce circuit A remporté en H35 en 30’55 ».

Katy participe ici à sa première course MD nationale. Deux gros jardinage de plus de 15′ chacun en début de course sur la 2 et la 8 . Les autres postes s’enchainent doucement mais sûrement, jusqu’à la 23 après plus d’1h40 de course. Cette recherche de 24′, sous la pluie et dans le froid, achèvera son moral. Elle coupe les 3 dernières balises, pourtant très proches, et rentre au stand, pour essayer de retrouver un peu de sensation dans ses extrémitées glacées par le froid…

Gaby et Charly ont bravé les conditions météo, et ont bouclé le jalonné sans faute  en 16′.

14 Juillet : Le temps est plus clément, c’est la fête : 2 courses, une MD à St Angel et le championnat de France de Nuit sur le mont Bessoux.

Départ de la MD, et je m’enflamme pour impressionner Marianne, une copine orienteuse-raideuse, qui lance à ses enfants : « Vous voyez,  il part trop vite !… » Pff, keskaracont’lot’ ! Et bien elle n’avait pas tout à fait tort car pour la première fois de ma courte carrière, je me plante, dés la balise de départ… que je ne verrai d’ailleurs jamais. Pas encore sur le circuit et déjà perdu… c’est pas fort ça !  Je part vers le ruisseau en bas, sans savoir à quel niveau je suis, et je commence  un jardinage en règle de la zone de la 1. 5 minutes en rab pour commencer. Pour la 2 ça va à peu près, puis je recommence mon manège sur la 3.  4, 5 ça va, doucement,  puis j’essaie de mettre les cannes pour la jonction vers la 6. J’aurai pas du : grosse déviation et partie de bain de pieds dans les marais-tourbière. Baucoup de temps et d’énergie perdus ! puis je fais une course propre jusqu’à la 14. Je me laisse encore influencer par des balises et des coureurs d’autres parcours : encore un coup de 5′ ! 1 petite minute supplémentaire gachée sur la 15 mais heureusement les 8 dernières balises s’enchainent nickel. Temps lamentable de 1h07’29 »  ; 63/69 sur le circuit A bouclé en 35’16 » pour le meilleur H35, soit la moitié de mon temps !

Katy part quant à elle, sur le circuit B1, bien décidée à aller jusqu’au bout. C’est fastidieux jusqu’à la 4 puis ça va mieux. Elle fait des erreurs mais arrive à se recaller. 4 Balises sur 22 lui posent de gros problèmes et elle y perd près d’une heure au total. Elle termine enfin son parcours par une erreur d’inattention et oublie l’avant dernier poste. Elle était pourtant au sprint dans la dernière ligne droite… L’envie est là au moins !

Gaby ey Charly ont compris la musique et bouclent un jalonné humide voire boueux, en quasi autonomie dans un temps de 19′.

Maintenant je dois attendre minuit 16′ pour pouvoir m’élancer sur le mont Bessoux pour la 2ième course de la journée : Le championnat de France de nuit.

Déjà super « efficace » de jour, je pars de nuit avec un capital confiance optimum…Je pars donc en marchant ou trottinant sur les 5 premières balises. Puis je commence à courir un peu plus dans les inter postes, les attaques se faisant toujours en marchand le nez sur la boussole et égrénant mes doubles pas un à un .Comme ça, ça ne se passe pas trop mal. Une petite erreur en sortie de poste de 2 minutes sur la 8, un mauvais choix entre la 10 et la 11 qui me coûte un passage en marais et 5 bonnes minutes, 2 jardinages de 3-4 minutes chacun sur les 12 et 15 et c’est la fin de ma « randonnée » nocturne d’1h19’05 ». 41/51 du circuit C1 que le meilleur H35 fit en 52’04 ».

15 Juillet : Repos, visites, resto, pour tout le monde.

16 Juillet : LD à Peyrevelade

Là, pas de problème pour la balise de départ, on la voit du départ : ça c’est bon , y’a plus que tout le reste à gérer maintenant !

Allé, on se met doucement en confiance sur 1, 2, 3, 4… et plantage en sortie de 4  : Thalasso « marais » ! La reste ne se passe pas mal, mais toujours au rythme d’un escargot au galop. Quelques petites hésitations en attaque ou sortie de poste mais rien de grave. Passage aux postes spectacles 17-18 après plus d’une heure de course, en courant à plus de 15km/h en côte… Et oui, les spectateurs ne savent pas que je me suis trainé lamentablement sur les 16 postes précédents  !

Résultat : je me mets dans le rouge, je n’arrive plus à me concentrer sur la carte, je choppe la 19 in-extremis, puis manque de lucidité sur la 20, 21, 22 ! Je perd 7 minutes bêtement,  juste pour avoir voulu faire le kéké aux postes spectacles.  Je rallie enfin l’arrivée dans le sillage d’un coureur en 1h26’14 ». 42ième/67 de ce circuit B à 25′ du 1ier H35.

Gaby et Charly sont en confiance sur le jalonné, et se plantent justement par excès de confiance.Là,maintenant ils sont calmés après plus de 35′ à faire nimportnawak ! Ils apprendront qu’en CO, tout est toujours remis en cause et que chaque course est différente !

On conclue la semaine par des relais MD à Viam dans les équipes Poitiers CO qui en alligne 5 soit 15 coureurs !

Katy est dans une équipe 100% fémine. Elle à l’honneur d’ouvrir les hostilité. Départ en masse donc, carte à son N° sous le pied. Elle s’elance dans la masse des coureurs, mais avec des nombreuses variantes de circuit.

Cette fois elle ne lache pas l’affaire, malgré les difficultés : Terrain physiquement très éprouvant surtout en fin de semaine, rendu glissant par les pluies de la nuit, avec un fort dénivellé et des zones rocheuses ; technique par dessus le marché, les postes n’étant visibles qu’à quelques mètres à condition d’être du bon côté, mais sans certitude d’être sur la bonne, les différentes variantes multipliant le nombre de postes dans les même secteurs…

Elle ne s’en sort pas trop mal jusqu’à la 13ième des 15 balises, qu’elle cherchera près de 20 minutes avant d’enfin la trouver. Elle passe le relais en 2h environ. ça progresse !

Quant à moi,je suis le deuxième relayeur d’une équipe mixte. Mon équipière, partie en première revient, souffrante,  après 40 minutes, piquées par une quinzaine de guêpes. Elle a du arrêter sa course. Je pars donc sans pression et j’en profite pour mettre à profit tous les enseignements de la semaine :

1)  je dépasse la balise départ sans la voir.

2) je descend du dénivellé pour le plaisir de pouvoir le remonter.

3)je vais patauger dans la gadoue sans raisons logiques, mais quand on aime ça…

4)je fais le gros kéké sur les postes spectacles et crache mes pumons par terre une fois caché des regards dans le bois, avec en prime sur cette course une nouveauté : une erreur de lecture de définition sur la 14 : Je cherche un arbre remarquable au nord Est du ruisseau alors que le poste est une limite de végétation à l’ouest du ruisseau.

Je passe le relais en 1h environ.

Si on apprend de ses erreurs, y’a pas de doute, j’ai énormément progressé tout au long de cette semaine !

Katy a découvert les courses nationales et est remontée à bloc pour la saison prochaine.

Gaby et Charly se sont tirés la bourre entre eux et avec d’autres copains dont Titouan la terreur des circuits de Charente maritime ! Déjà, après chaque course ils se retrouvaient et comparaient leurs intermédiaires comme les grands !

L’année prochaine, nous espérons pouvoir mettre en valeur comme il se doit, c’est à dire à la hauteur de nos performances, les couleurs du NACO sur cette semaine fédérale !

8 Réponses

  1. Le soleil de Corrèze nous manque déjà !
    Je te soupçonne de ne pas avoir testé toutes les erreurs possibles, et d’en garder un peu sous le coude pour les prochaines C.O. !!
    Le hors-carte, tu n’as pas essayé ? Ou le quadrillage du terrain (ça j’ai testé dimanche après la balise spectacle : j’ai trouvé 5 balises avant de tomber sur la mienne !). Tu auras bien d’autres idées !
    Sinon, semaine fort formatrice comme tu le dis si bien : toujours les mêmes erreurs (mais pas toutes en même temps, on n’oserai pas rivaliser !). Alexis fait encore des cauchemars en repensant à nos traces GPS !
    Les rejetons se sont effectivement encore plus tirés la bourre que nous : de vraies graines de champions !
    On vous attend l’an prochain : le CMO est prêt à affronter l’équipe du NACO ! Reste à définir les critères de réussite…

    Bises chez vous !
    Marianne

  2. Eh ben, si c’est pour faire ça, vaut mieux pas être en vacances…
    Non, je rigole. Bravo aux p’tits « LKT juniors » qui suivent les traces de leur père et qui visiblement le dépasseront très vite.
    Reposez vous un peu quand même…

  3. Ce récit consternant est une démonstration supplémentaire d’un comportement typique de parent maltraitant qui vit par procuration les exploits de ses enfants embrigadés dans des activités qui ne les attirent pas forcément – voire les rebutent, et sont instrumentalisés pour restaurer l’image narcissique de leur géniteur en proie aux déconvenues sportives les plus humiliantes…
    Sinon LKT, ta mutation à NACO l’année prochaine, t’oublie ! On n’a pas besoin de baltringues dans cette jeune association en devenir…
    J’imagine le calvaire d’une course en relais avec toi comme équipier…

    Oliv

  4. le principal c’est k’ta pu faire péter du 15km/h devant des milliers de spectateurs corréziens(ennes????)……

    ju

  5. Bon, je ne suis que Creusoise mais je t’ai vu passé au poste spectacle du relais et à l’arrivée de la LD … et effectivement … t’avais l’air tellement dans ta course que je n’ai pas osé t’encourager …
    Sinon, je ne veux pas t’enlever tes bonnes résolutions mais apparemment pas de semaine fédérale l’année prochaine … faute de club organisateur …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :