• Publicités

Raid Mélusine 2018


CR de l’équipe  Van, Ju et LKT sur le format « Enduro » suivi de celui de Gill, Oliv et Denis sur « l’Aventure » :

ENDURO :

Rare épreuve sur 2 jours dans notre secteur et donc déplacement quasi incontournable, le raid mélusine nous proposait cette année , une menu plutôt copieux et varié : pas moins de 7 CO , dont une photo, 2 au score, une ligne, 2 « libres »dont une nocturne, et une touché-coulé, toutes sur cartes IOF, du VTT la encore sous différentes formes (suivi d’itinéraire, carte couloir, VTT’O, fléché allemand, road book), un bike and run, un trail’O,  2 sections de canoé et des épreuves de tir cara et sarba : du technique, du physique, de l’adresse, bref tout le monde avait de quoi manger …chaud !

 

Pour ce qui était des convives présents, l’effectif était en hausse par rapport à l’année dernière, et c’est mérité, avec de gros estomacs présents : West orient Team, les Naka, Poitiers CO, raid landes, entre autres…

Pour se mettre en appétit, on part sur une CO photo dans Vouvant : RAS, on la boucle en deuxième position, juste derrière West O Team.

On enchaine tout de suite par une section VTT. Ju a toujours un peu de mal à sortir de la ville, mais après , c’est bon. On roule tranquille mais proprement et sans erreur. On se fait doubler par quelques équipes, mais on veut gérer avant la CO score de 1h15 qui nous attend  après.

On embarque ensuite sur les canoés, alors que les West orient Team, ne sont pas encore sur place; égarés sur le VTT… On repend une ou deux équipes sur cette section , mais on se fait griller par les kayakistes de Poitiers CO.

On aborde donc la CO au score en 3ième position.  On mange assez vite du gros dénivelé, on rattrape les équipes de devant à mi-parcours et on croise les west orient Team, qui reprennent la tête de la course sur cette épreuve, pour ne plus la lâcher sur tout le reste du raid : Intouchables !

La CO passe à l’aise dans les temps pour nous, en 53′ pour une limite de 1h15.

On est alors en deuxième position, place que l’on garde sur les 5 VTT, 2 CO et bike and run qui suivent.

Le dimanche matin, les West Orient Team sont détachés devant nous, avec 30 minutes d’avance mais Poitiers CO n’est qu’ à 8 minutes derrière nous.

On est déjà bien entamés, avant même de commencer ce « deuxième service » , et il va falloir s’accrocher pour rester sur le podium…

Les tablées se sont considérablement agrandies, avec  tous les concurrents de la version « Aventure » sur 1 jour, qui se mêlent aux festivités, dont Oliv et les Rado. Difficile de se repérer et de savoir sa position dans cette nuée de coureurs  » à jeun » !…

Là encore, on gère proprement les mises en bouches, pour attaquer sereinement la partie plus copieuse dont la course au score de 1h10, que l’on dévorera finalement en 55 minutes environ.

On est à ce moment là en 3 ou quatrième position, mais les écarts sont assez faibles. Les enchaînements suivants de VTT, canoé, trail seront plus difficiles à digérer pour nous.

On croise Poitiers CO sur le kayak qui doivent être une dizaine de minutes devant nous. Ils ont pris la deuxième position au général et ne la lâcheront plus jusqu’à la fin.

 

On s’accroche sur la CO et le VTT suivant et en arrivant à Vouvant pour le dessert, une CO touché-coulé, on n’a déjà plus faim !

On se fait violence pour finir et on ne demande pas de rab ! D’ailleurs les « RAB », 4ième la veille,  arrivent quelques minutes après nous, ce qui nous permet de rester sur le podium et de finir première équipe « Mixte ».

Au total, on aura ingurgité : 133 km et 2200 m de D+.

Cela mérite bien quelques bières Mélusine pour faire couler  tout ça!!!!

 

Merci aux chefs et à toutes leurs brigades de nous avoir concocté toutes ces « douceurs » : On vous met 5 étoiles à notre guide !

A l’année prochaine.

*

*

*

AVENTURE :

568787

Gill :

3599

Après le Seud’Raid du mois dernier où nous avions enchaîné les erreurs d’orientation et terminé par une boulette titanesque sur la CO séparée finale, les 3 crocos Deux-Sévriens recomposent le trio des « Sexa Pile » pour aller affronter le massif forestier de Vouvant…

Objectif : prendre un max de plaisir et surtout revenir aux fondamentaux du raid, prendre quelques secondes pour réfléchir avant de foncer tête baissée !

Bilan : le 1er objectif a été rempli à 100% et le 2ème à 95%, eh oui ce ne pouvait pas être parfait du 1er coup, mais quand même, nos 3 crocos ont fait une sacrée progression en l’espace d’un mois, la sagesse de l’âge certainement, maintenant qu’ils ont atteint les 60 piges !

En restant objectif, je pense que le petit jeune de la bande (Oliv’ a un an de moins que Denis et moi) a pris les choses en main, son autorité naturelle a recadré les 2 p’tits vieux qui se sont laissé guider par le vieux sioux.

Seulement 2 erreurs pendant ce raid de 7h23’42’’ de plaisir, la 1ère sur le 1er VTT en suivi d’itinéraire, sur le dernier layon à prendre avant l’arrivée au PC et la 2ème sur le dernier VTT en suivi d’itinéraire qui nous ramenait à Vouvant dans l’après-midi.

Finalement, nous faisons les erreurs sur les parties les plus faciles du raid, un manque de concentration et de réflexion aux moments opportuns. Sur la 1ère erreur (racontée plus en détails par Oliv, juste en dessous), nous étions dans le flot d’équipes et au moment de prendre le bon layon, si nous nous étions posés pour prendre le temps de bien regarder la carte, nous aurions vu que le tracé du bon layon commençait par une parallèle au chemin que nous venions de quitter pour ensuite filer tout droit vers le PC : « Prendre quelques secondes pour réfléchir ! »

Sur la 2ème erreur, nous ne prenons pas le temps de mesurer la distance entre le carrefour de départ et le layon où il faut tourner à gauche ensuite (car il y en avait un paquet avant le bon) et boum, nous prenons le mauvais, nous nous en apercevons plus loin et nous faisons demi-tour pour ne pas louper d’éventuelles balises. Le pire sur cette erreur-là c’est que je me dis que nous devrions mesurer et je ne le dis pas à mes équipiers, c’est un peu comme en CO quand je vois que l’élément net que je vois devant moi sur le terrain mais que je ne vois pas sur la carte et que je me dis « Tiens il n’a pas été carté ! » et que j’insiste dans mon erreur car automatiquement mon esprit n’envisage même pas un instant que c’est moi qui suis dans l’erreur : « la 1ère idée est très souvent la bonne »

Finalement ce sont ces 2 erreurs qui nous empêchent de faire le raid parfait, mais nous sommes super contents de notre périple, car nous avons par contre été parfaits sur les parties les plus techniques du raid : la CO au score, 53’ pour nous qui ne sommes pas des gazelles c’était super, le road-book très technique surtout au départ, Oliv’ nous a mené çà de toute beauté et le VTT’O où nous avons pris le temps de réfléchir avant de partir, résultat, nous avons pratiquement toujours descendu les pentes pendant tout notre parcours (nous avions mal aux jambes pour les équipes que nous croisions qui elles se tapaient les montées infernales pendant que notre seul problème à nous était que le VTT ne se retrouve pas en bas avant nous), nous avions fait le tracé idéal, c’est incontestable…

En conclusion, plus c’est technique, plus nous sommes bons, c’est ce que nous pourrions en déduire, mais on va se calmer un peu car à nos âges, c’est tout l’un ou tout l’autre, mais quand même, nous avons peut-être trouvé la solution, un chef qui mène le groupe et le temps de la réflexion de quelques secondes qui évite des minutes de perdues.

Les Sexa Pile vont très certainement être redoutables dans les années à venir, s’ils font comme le bon vin, ils vont s’améliorer en vieillissant…

Oliv :

3442

Alors là, c’est mort ! Le Barbu vient de s’écrier « C’est bon ! C’est là ! ». Aussitôt, mon regard croise celui de Doudou et je peux lire dans ses yeux qu’il en est arrivé à la même conclusion que moi : puisque Denis est sûr que c’est bon, nous on est maintenant sûrs que c’est pas bon…

Nous sommes dans une montée abominable, à porter les vélos sur une petite sente escarpée à peine tracée, au terme de la première section VTT.

Tout s’était bien enchaîné jusqu’à la dernière bifurque qui conduit à l’arrivée de la section. Faut dire que ça roulait en peloton, et qu’il n’y avait pas beaucoup de questions à se poser. Mais sur le chemin du bas, ça s’est mis à cafouiller sévère, hésitations, demi-tours, l’accès à la montée finale n’était pas évident.

Nous nous sommes alors engagés discrétos sur ce layon en compagnie de trois autres équipes, tandis qu’en bas, ça tergiversait encore.

« Mais si, heu, c’est bon ! Ça monte plein Ouest ! ». Denis est sûr de lui. Mais pour Gill et moi, c’est clair, on est sur une parallèle au bon sentier et il va falloir convaincre le Barbu qu’on s’est gouré.

L’autre psychopathe, la bave aux commissures, ne veut rien entendre et insiste pour qu’on continue, alors que ça pique maintenant résolument plein Sud. Et puis Ticule des Naka n’est pas derrière, il n’a pas opté pour la même option que nous et a rebroussé plus loin, après le demi-tour généralisé. Et lui a souvent le bon feeling dans les moments de doute… Nous insistons auprès du Barbu pour faire demi-tour au plus vite mais l’autre reste sourd à nos arguments et ne veut pas lâcher l’affaire.

On hésite à l’assommer avec une pierre derrière l’occiput pour se répartir sa dépouille et sa monture afin de les amener à l’arrivée en redescendant chercher l’attaque du bon layon. Mais, avec Doudou, on n’est pas aussi putes et pis le gaillard fait quand même plus de 80 kilos et on ne s’en sent pas la force.

234

C’est finalement l’équipe Fabrice/Romain, embarquée dans la même cagade, qui apportera l’argument décisif ramenant notre coéquipier à la raison : on devrait être à droite du rentrant, alors que nous grimpons à sa gauche. Nous sommes donc en train d’évoluer dans la marge blanche du bas de la carte, pour bientôt sortir de la feuille !

Dix minutes plus tard, après recalage, nous atteignons enfin l’arrivée de l’étape.

Denis :

678

Je reviens sur le compte rendu de Gill, « Prendre un max de plaisir » c’était bien le mot d’ordre car pour nous c’était avant tout « la fête ».

Promesse faite à l’équipe des Mélusines il y a bien 5 ou 6 ans, et réitérée tous les ans : fêter nos 60 ans et notre retraite « professionnelle » sur leur magnifique Raid vieux de 21 ans, afin de récompenser également les bénévoles qui œuvrent depuis tant d’années.

Le tout accompagné de notre ami Oliv des Flying, un peu plus jeune mais en retraite depuis 1 an !  A n’y rien comprendre ?

Très rapidement après la traditionnelle photo d’équipe de l’équipe 60 :

1530010347196_IMG_20180624_082859

L’esprit de compétition de ces trois guerriers va rapidement prendre le dessus, car je ne suis pas mieux que mes compères, peut-être même pire, et c’était parti pour 60 kms à se tirer la bourre avec les autres concurrents !!

Rapidement une 1ère erreur au départ du 1er VTT à mouliner comme des bourrins, accompagnés d’une meute d’autres VTT, nous loupons le premier sentier dans le coteau, à la demande d’ Oliv je valide bien sûr le fait que nous soyons  dans la bonne direction…

Je vais l’entendre durant une bonne partie du raid !! mais généralement quand nous faisons une faute comme celle-ci, « un bon quart d’heure d’envolé gratis » c’est signe d’un bon raid et cela a été le cas.

Des petites erreurs par la suite, mais après rien de bien méchant.

Il faut dire et surtout remercier les organisateurs sur le fait de fournir 2 cartes par équipe, c’est un luxe et tellement appréciable pour se recaler, ça c’est une chose à continuer.

M’étant amusé la nuit d’avant dans le VTT et la CO de Nuit, et voyant que les jambes étaient au rendez-vous, je décidai de laisser les cartes à mes deux compères qui se complétaient à la perfection.

Des cartes toujours aussi précises, un road book assez technique et un fléché allemand ou il fallait être très attentif car 7 kms c’est long et cela peut rapidement finir en cacahuète si l’on se déconcentre un tant soit peu !

Bref que du plaisir avec mes deux compères avec aussi une petite anecdote : à la fin, sur la dernière CO quand nous sommes tous les trois bien entamés, nous cherchons une balise placée dans du blanc sur la partie en orange et nous perdons quelques minutes.

Pour finir, je reprends l’expression de Gill :

Les Sexa Pile vont très certainement être redoutables dans les années à venir, s’ils font comme le bon vin, ils vont s’améliorer en vieillissant à condition que celui-ci ne prenne pas un goût de bouchon …

Merci encore aux frères BAILLY et toute leur équipe pour ce magnifique raid, à dans 10 ans pour encourager : Les Septa Pile…au cœur !!

Le Barbu.

Au cours de la proclamation des résultats, Gill a été distingué en remerciement de son extraordinaire apéro, offert à l’occasion de sa proche retraite.

Img_1322

On peut se rendre compte sur la loupe de la photo de famille finale que cette délicate attention lui est allée droit au coeur. 

Merci aux Zéchappés

Img_1329

Image1

 

 

Publicités

Une Réponse

  1. Un GRAND GRAND MERCI à vous pour vos remerciements et pour votre état d’esprit ! Cette année nous avons eu la chance d’accueillir 125 superbes équipes avec toutes une superbe attitude tout au long du week-end. C’est un réel plaisir d’organiser un raid dans de telles conditions. 2018 restera dans les anales avec pour nous le recors de participants 326 raideurs(ses), avec en plus des inscriptions complètes 10 jours avant, le record de fûts de Mélusine consommés (13) … Bravo les flyings d’avoir contribué comme il se doit à ces records !!! C’est aussi ce côté « festif » du raid Mélusine que nous souhaitons conserver d’une année sur l’autre en conservant des ravitos copieux aussi bien pour la première équipe que pour la dernière, des repas et de quoi vous hydrater à souhait à l’arrivée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :