• Publicités

Raid Prince noir (14 octobre 2017)


Les princes noirs organisent un raid cette année, pas question de le rater. D’autant qu’on garde un super souvenir d’une édition à laquelle nous avions participé avec Oliv  il y a une bonne dizaine d’année. Une fois les détails de garde d’enfant gérés, le repas de retrouvaille avec les anciens collègues la veille au soir,   nous voilà  Ju et moi à Camarsac prêt pour cette nouvelle édition menée de main de maitre par Julien et l’équipe des princes noirs.

La météo est superbe (à part un léger brouillard matinal), on va se régaler. Le programme du raid semble sympa, mais beaucoup de course à pieds, ce qui ne rassure pas Ju en raison  de tendinites aux tendons d’achile. On décide donc de gérer à pied et d’y aller tranquille afin de ménager les tendons, programme qui me convient bien.

Départ à 12h, Ju avale un sandwich, Vaness gère en avalant 2 smecta et une banane (objectif: éviter les problèmes intestinaux apparus lors des dernières courses).

Nous débutons par une CO de 3km autour du château, je gère l’orientation et envoie Ju pointer. Ca part dans tous les sens, on boucle la section dans le 1er tiers.

Nous enfourchons ensuite nos VTT pour 13 km de suivit d’itinéraire, cette fois c’est Ju qui prend la carte. On enchaine bien jusqu’à un petit bois où on va hésiter, prendre un mauvais chemin, faire demi tour… Les renards des vignes sont avec nous, ainsi que 2 autres équipes. On finit par se résoudre à prendre le chemin qu’on avait pris au départ et ensuite longer le champ. On a perdu un peu de temps mais Ju reste concentré et on poursuit sans embrouille. Il y a pas mal de dénivelé, je sens que les cuisses commencent à me manquer, la fatigue de la semaine et des raids des WE précédent se fait sentir.

Nous enchainons ensuite par 2km de trail jalonné où il faut courir dans un ruisseau. Ju qui souffre des tendons sort rapidement du ruisseau et le suit à distance, je finis par faire pareil et du coup nous ratons une balise qui était dans le ruisseau.

Nous retrouvons nos VTT pour 3.5km de road book qui nous emmènent au départ de la CO IOF. Je prends l’orientation et nous enchainons la CO sans encombre.

Avant de reprendre nos VTT, une équipe qui était devant nous est en galère de crevaison. Ju leur  propose donc de les dépanner et leur donne notre seule chambre à aire. Il est hyper serein, on a remis du produit anti crevaison dans les pneus donc il ne peut rein nous arriver.

Nous enfourchons les vélos pour 15km de suivit d’itinéraire. Je n’arrive plus à suivre Ju du coup on en profite pour tester la nouvelle laisse à chien tire-minette installée juste avant le raid, ça ne dure pas longtemps, les portions roulantes sont limitées et au bout de 10km Ju crève. Vu qu’on a donné notre seule chambre à air, on finit  cette section en regonflant tous les km, ce qui me laisse le temps de récupérer.

Nous arrivons finalement au château, y déposons (enfin) nos VTT pour une CO schaker. Principe bien sympa, la carte est découpée et mélangée et il faut refaire le puzzle pour rallier les balises. Cela nous amène dans Camarsac pour une CO de 5km. On tient le coup malgré les douleurs au tendons pour ju et la fatigue pour moi. J’ai des hauts et des bas, mais ça le fait. J’oriente et Ju pointe. A la fin de la CO un trail jalonné nous ramène au château, avec tir à l’arc pour Ju puis descente en rappel pour moi.

Il est environs 17h, nous repartons à 19h30 pour 16km de trail de nuit. On est déjà bien attaqués physiquement. On se repose comme on peut dans le berlingo entre les VTT, le volant et le levier de vitesse. Ju mange un énorme sandwich, moi j’ai prévu un mini sandwich que je peine à avaler, je paierais plus tard cette mauvaise gestion alimentaire.

Départ de la course de nuit légèrement retardé, plusieurs équipes du raid jettent l’éponge et soit ne font pas le trail, soit font juste les 2*3km de relais. Nous on décide de tout faire, par contre Ju a très mal, donc on ira cool et il ne veut même pas que j’emmène le tir minette, étant donné qu’à pieds je suis mieux que lui aujourd’hui (enfin ça c’était avant !).

Afin qu’il puisse soulager ses tendons nous décidons qu’il partira  en 1er sur son relais de 3km, puis j’enchainerais mon relais de 3km et nous partirons ensuite ensemble pour les 13km du trail.

La stratégie semble payante, nous courons à 11.5km/h sur les 7 ou 8  1er km  puis c’est le drame, je n’arrive plus à avancer, j’ai même du mal à marcher, Ju me pousse dans le dos. Il réalise que je fais une grosse hypo, je prends une barre, une pastille de dextrose et je subis pendant plusieurs km. Toutes les équipes que nous avions doublés nous repassent devant, j’ai du mal à remonter mais on continue à avancer…lentement. Je commence à reprendre un peu de jus à 1km de l’arrivée.

Je n’ai jamais eu d’hypo aussi intense, ça me servira de leçon, la prochaine fois je m’alimenterais correctement. D’autant que les parcours étaient assez exigeant avec du dénivelé et surtout beaucoup de course à pieds. Ju ne pouvait plus marcher le lendemain et à mis ses tendons au repos depuis le raid, sans aucune amélioration.

Malgré cela on a pris beaucoup de plaisir sur le raid, les parcours étaient vraiment chouettes, l’orga et les cartes au top, une super ambiance sur le raid et au repas de clôture, et un cadre magnifique du château de Camarsac.

Nous gagnons en mixte ce qui conclue bien ce très beau raid. Bravo aux organisateurs, on reviendra l’année prochaine !

Merci pour les photos partagées qui nous permettent d’illustrer ce petit compte rendu.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :