• Publicités

Oliv Transpyr dans les Pyrénées 7/29


Dimanche 20 août

Dsc00225

Dsc00227

Réveil de bonne heure pour un décollage vers 7h30. Une grosse journée nous attend… Le ciel est dégagé. Nous montons vers le pic de la Dona (2702 m), sous la surveillance de nombreux isards.

Dsc00228

Dsc00232

Nous y trouvons une tente, plantée au sommet dans une alcôve en pierres, de laquelle s’échappent deux voix, à peine réveillées. Il s’agit sûrement du couple qui avait perturbé notre endormissement la veille au soir en gagnant, sur le tard, ce magnifique spot à dormage.

Toute la journée, nous naviguons en plein ciel. J’ai un pôv bout de carte avec un tracé « couloir » de l’étape. Il faut être rigoureux avec la topo, faire des coups de boussole, afin de ne pas partir dans les décors, sur de mauvaises crêtes.

Dsc00245

Nous sommes dimanche, jour de congé, et serons doublés à plusieurs reprises par quelques traileurs venus faire, dans ce cadre magnifique, leur footing à gros déniv’ du matin.

Dsc00242

Dsc00249

Dsc00267

Ça monte, ça descend, ça monte, ça descend… Pic de l’Esquena d’Ase (2640 m), pic du Gégant (2881 m), pic de Freser (2835 m).

Dsc00240

20170820_093010

Dsc00258

Des passages technique, des petits pas d’escalade pas toujours évidents avec les gros sacs.

Dsc00256

À un col, pendant que Jimmy reprend ses esprits, je gravis en aller-retour et en formation légère le pic de l’Infern (2869 m). Sans le poids du sac, j’ai l’impression de voler sur les blocs.

20170820_110614

Au Pic de la Vaca (2821 m) nous rejoignons, sur un itinéraire plus fréquenté, des randonneurs à la journée partis de la vallée côté Français ou Espagnol, ainsi que quelques voyageurs au long cours ayant shunté les crêtes frontière par l’Ull de Ter. Selon son humeur, Jimmy m’appelle « Oliv » ou « papy », lorsqu’il veut faire le malin quand on croise quelqu’un.

Dsc00234

Aux neuf croix métalliques (sûrement des randonneurs foudroyés) du coll de Noucreus (2796 m) nous évitons de justesse le cours d’histoire/géographie dispensé par une femme qui transpire l’Education Nationale. Alors que nous fonçons tête baissée afin de ne pas nous faire alpaguer, deux Espagnols n’auront pas cette chance et devront subir, interloqués, un insupportable discours…

Dsc00268

Dsc00271

Dsc00275

Encore de belles montagnes Russes. Pic de la Fossa del Gegant (2799 m), Pic de Noufonts (2861 m). Je suis complètement déshydraté, ça fait plusieurs heures que je n’ai plus d’eau, sans possibilité d’en refaire dans cet environnement minéral très austère. Jimmy court devant, pressé d’en finir pour libérer ses pieds ampoulés des chaussures.

Dsc00279

Ma gorge est très sèche, le soleil tape, je ne vais pas tenir jusqu’à la première source cartée, en haut de la vallée d’Eyne. Alors, j’avise un groupe et sollicite un dépannage. Ce sont quatre randonneurs/neuses français qui vont redescendre dans la vallée et m’offrent gentiment une petite bouteille de 25 cl, puis une deuxième, avant de partir. Ça me requinque immédiatement et me permet de retrouver Jimmy avant le Coll d’Eina.

7

Dsc00277

Reste l’interminable descente de la vallée d’Eyne à effectuer. Jimmy part devant pendant que je me spote au bord du chemin pour allumer mon portable. Nous sommes repassés en France et je vais pouvoir relever mes messages. J’en profite pour me « renoker » les pieds, je ne l’ai pas fait à la pause casse-croûte de midi et sens que les ampoules ne sont pas loin…

Plusieurs groupes passent, qui font un aller-retour à la journée depuis le fond de la vallée. Une femme me croise avec deux jeunes garçons d’une dizaine d’années. L’un semble claqué et peine à terminer l’ascension. Sa mère l’encourage : « Fais une prière au petit Jésus pour qu’il t’aide à finir la montée »… On voit de drôles de choses dans ces montagnes… Je laisse là Marie-Chantal et ses petits anges pour attaquer péniblement la longue descente. J’ai mal au genou et avance comme un vieillard, tout en précautions, en m’aidant des bâtons pour ne pas déraper et chuter.

Dsc00282

Plus bas, je refais de l’eau dans un petit torrent qui semble ne pas traverser des zones de pâturage de chevaux ou de vaches. Par précaution, je traite quand même au Micropur.

Dsc00285

Une heure plus tard, dans le torrent principal, un peu planqué derrière un gros rocher, je fais lessive/toilette dans une eau bien revigorante…

Le petit village d’Eyne, enfin ! Il est 18 h 30, ça fait onze heures que je marche. Il est temps que ça s’arrête.

Jimmy est arrivé depuis une bonne heure et m’attend dans le havre de zénitude qui se trouve au bout du village, en bordure de rivière, un endroit sympa que j’avais particulièrement apprécié au cours de ma traversée avec Kikos. Les bistrotiers/restaurateurs ont changé mais les nouveaux sont aussi accueillants et décontractés et puis je retrouve, à la « Maison de la Vallée », une belle personne : Audrey qui nous avait offert une douche chaude chez elle, en 2013.

Dsc00286

Je décharge sur Wetransfer, à destination de David – le reporter déjanté – les photos que j’ai prises au cours de cette première semaine de traversée avant d’aller installer ma tente dans la prairie attenante.

20170820_195114

Nous venons de faire deux belles journées consécutives, dans un cadre exceptionnel, avec des panoramas de fou. La dépense physique a été importante et nécessite un bon onglet/frites au petit restau afin de compenser la perte de calories et recharger les machines.

Jimmy a définitivement abandonné toute idée de G.R. et décide de poursuivre deux jours avec moi jusqu’au Carlit avant de décrocher à L’Hospitalet près l’Andorre. Il semble moins attaché à son petit confort, la transformation est en marche…

Dsc00246

Une petite vidéo pour conclure :

Publicités

Une Réponse

  1. Quelle différence entre la descente pleine de grâce des isards et celle de Jimmy qui bougonne….
    Pourtant, il a pas des genoux en gruyère lui ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :