• Publicités

Oliv Transpyr dans les Pyrénées 2/29


Mardi 15 août

Réveil de bonne heure. Yes ! La tente a résisté aux bourrasques de la nuit. C’est bon, ça !

Petit déj’ sous les pins et je passe au refuge pour faire le plein d’eau. Je finis de m’équiper, charge le sac et… la tête de Jimmy apparaît dans l’encadrement de la porte ! Je le croyais déjà parti, loin devant, mais non, il papotait avec le gardien… Nous allons donc démarrer ensemble, aujourd’hui encore.

Dsc00068

Nous avons à peine parcouru quelques centaines de mètres que nous entendons brailler dans notre dos : c’est le patron du refuge, lancé à la poursuite de Jimmy l’étourdi qui avait laissé son téléphone à charger dans sa boutique.

Dsc00069

Contournement de St Martin de l’Albère, traversée du Perthus au pas de charge ; pas besoin de ravitailler. Un regret : ne pas avoir eu le réflexe de prendre en photo la petite fille d’une dizaine d’années, assise en haut d’un escalier, un magnum de whisky dans les bras, attendant que papa vienne la récupérer, image bien symbolique du Perthus, cette verrue consumériste…

Dsc_0101

Nous voyons beaucoup moins de monde que la veille. Le midi, casse-croûte près d’une borne frontière.

Dsc00071

Traversée du domaine naturiste, on garde les calbutes en matant de droite et de gauche, mais aucune suédoise en villégiature dans le coin…

Difficile de ravitailler en eau, nous commençons à souffrir de la soif. Une route interminable en lacets nous conduit au terme de l’étape, à Las Ilas où nous tombons en pleine fête du 15 août.

Un concours de pétanque bat son plein dans la fumée des grillades, la tireuse à bière n’arrive pas à fournir, les esprits s’échauffent, les commentaires alcoolisés du dernier tir raté n’en finissent pas de ne pas finir.

Nous prenons la douche au coin d’un bâtiment communal au milieu de toute cette agitation, créant ainsi un centre d’intérêt supplémentaire pour les spectateurs. Lessive, séchage au soleil au centre de l’agora.

Dsc00073

Puis nous remontons la rue principale du village à la recherche du troquet et tombons sur une autre manifestation festive, à destination d’un public plus âgé : le concert de musique et ses danses traditionnelles.

Dsc00080

De mon œil professionnel, je repère assez vite le loustic du village et le désigne à Jimmy, lui recommandant de ne pas le perdre des yeux.

Dsc00085

Nous n’avons pas à attendre longtemps avant de le voir effectuer des roues approximatives devant l’orchestre, qui le jette rapidement, puis de se faire bouler de la ronde au sein de laquelle officie monsieur le maire en personne.

Dsc00084

La musique est entraînante, assez répétitive. J’ai un coup de cœur pour le contrebassiste qui malmène son instrument avec une belle énergie, du strap au bout des doigts. Il joue comme un bûcheron, je suis fasciné.

Dsc00086

En dépit des injonctions réitérées de Jimmy, je n’intègre pas la ronde, étant bien trop dyslexique de la danse pour mémoriser ces pas compliqués, je ne veux pas foutre un gros bordel dans cette chorégraphie si bien huilée.

Un couple de touristes Californiens, après avoir maté ces pratiques exotiques, depuis la fenêtre de sa chambre, tels des explorateurs du 19ème siècle devant les danses d’une tribu africaine, finira par descendre et intégrer la ronde.

Dsc00082

Nous allons monter les tentes, discrétos, dans un petit bois proche du torrent, en extrémité du village. Puis Jimmy s’installe pour manger dans le restau pendant que j’allume mon réchaud pour cuisiner l’inévitable soupe/semoule qui sera mon quotidien, sous une pluie intermittente, sur la placette maintenant désertée au profit du grand bal qui a lieu en bas du village.

Dsc00088

Nous nous couchons tard, la musique en fond sonore berçant notre endormissement.

Un petit film pour conclure : 

 

 

Publicités

3 Réponses

  1. Effectivement, le contrebassiste, çà devait être quelque chose !

  2. Ouaip, le contrebassiste c’est du brutal, en effet. Oliv, n’aurait-il fallu pas mieux choper quelques suédoises au début, plutôt que des puces bien plus tard ?

    Les illustrations de Syvinox sont superbes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :