• Publicités

Le feuilleton avent’hure de l’été 2017: épisode 11


Bonjour

Olive est donc parti avec Bruno de dimanche à Jeudi.

Bruno est passé me voir pour me raconter son aventhure avec le sanglier Olive.

Il a donc réussi à rencontrer dimanche le sanglier à l’état presque sauvage, un peu asséché car un peu au régime.

Il tente de ravitailler l’animal en bouffe, de le mettre à l’aise, en le faisant dormir dans le camion et de le requinquer en lui apportant des produits dopants et petites crèmes de petits vieux contre les rhumatismes et en lentilles (de vues).

Ce qui a épaté Bruno, c’est que l’animal porte une lentille qu’à un œil. Ben oui, comme il marche de travers (à cause des genoux), il ne porte qu’une lentille pour redresser sa route !

Lundi :

Après une nuit passée dans le camion de Bruno, ils décident d’entamer une boucle de 3 jours. (Bruno doit retrouver son camion pour rentrer chez lui !)

De Mounicou, direction le refuge de Pinet où il font la rencontre du sosie de Michel Polnareff (gardien dudit refuge).

Là-bas, Olivier tape la discute avec des français sur un sujet qui le préoccupe : les genoux ! Un des interlocuteurs, des nantais du CAF, raconte comment qu’il est bien content de sa prothèse du genou à un Olivier, dégoûté, qui lui ne veut pas se faire greffer.

Ils passent la nuit à MontCalm (3077 m), peu après le refuge pour faire bivouac avec la « capsule transpyr », comme l’appelle si affectueusement Bruno.

C’est dans une chaude intimité (la tente est vraiment pas grande !) que Bruno essaye tant bien que mal de dormir sur son matelas qui se dégonfle et avec les coups de pieds coquins, voire aguicheurs, que lui file sa grande copine de chambrée…

D’ailleurs, c’est la première fois pour Bruno (qu’il évolue au septième ci….à plus de 3000 m) !

L’atmosphère est chaude et moite, malgré la grêle qui tambourine dehors. Quelques gouttes à l’intérieur laissent présager une fuite… mais ce n’est que la condensation qui se forme sur l’intérieur de la toile.

Mardi :

Ils laissent les sacs pour monter léger au Montcalm.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massif_du_Montcalm

Puis direction Estat. Ils passent par le col du Pic du Por de Sullo. Côté météo, c’est venteux, couvert mais pas lourd.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_du_port_de_Sullo

En route vers le refuge de Barbotte (2438 m) pour finir la journée.

Jeudi :

Direction Certescant, en Espagne .La météo se dégrade : c’est couvert, la température baisse et parfois quelques gouttes mais c’est pas méchant, pour l’instant.

Bruno a apprécié les talents d’Olive pour son chant de la pluie … euh …ses talents de chanteurs. (Bruno ayant encore des problèmes pour bien m’entendre quand je lui parlais…)

Ils enchaînent 2 cols, puis pas mal de descentes, c’est difficile mais Olive prend son temps, ménageant la mécanique.

Ils marchent environ 5 h. Bruno hésite longtemps à revenir à son camion, car il doit rentrer mercredi.

Il décide de rester et ils passent la soirée dans le refuge de Certascan (2240 m) avec Cécile, la gardienne adjoint,e qui est super sympa et les laisse manger dans la cuisine et se ravitailler. Elle prodigue plein de conseil à Olive pour la suite de son parcours côté espagnol.

En parlant d’espagnols, il y en a une vingtaine dans le refuge avec eux.

http://www.certascan.com/frances/index.htm

Ils poussent un peu plus pour installer la « capsule transpyr » au dessus du lac. Il pleut à torrent mais ils ont plutôt bien dormi.

Jeudi :

Olive se lève tôt, style 5h45. Le temps est encore couvert mais la météo est pas terrible.

Bruno relâche le sanglier vers l’Espagne et lui repart vers son camion.

22 bornes et 8 heures de marches dans la brume, le chemin du retour pas évident surtout vers le Pierret de la mort : après un col, + d’un kilomètre avec d’énormes blocs de pierre dans le brouillard et la pluie. Bruno se demande quel temps se tape Olive de l’autre côté du col.

Il pleut beaucoup, il fait froid, on n’y voit pas grand chose avec le brouillard et Bruno est trempé. Il repense à la veille au soir :

Un peu avant le refuge, il y a une cascade un peu à sec, olive marche dans le lit avec des pavés juste à côté, sur lesquels marche Bruno.

« -Mais dit moi Olive, demanda Bruno avec candeur, pourquoi ne marches-tu pas sur les pavés ?

Y pas d’eau ! dit-il plein de mystère, la voie grave, les yeux vers le lointain »

Le lendemain, c’était inondé….

Bruno a essayé de décrypter les rouages des comportements sangliesques du Père Choteau, qui lui permettront de réaliser son aventhure « Transpyr » …ou pas.

Pour pas se charger comme une mule, il mange assez rapidement le frais et les fruits de ses provisions.

Il va même, après maintes discussions avec Bruno, accepter de prendre une moitié de saucisson sec (150 gr, une misère) pour voyager léger, mais refuser une bonne partie du ravito que lui propose Bruno.

Son duvet pour le couchage est un peu trop léger en isolation, il dort donc habillé. Il n’a pas d’oreiller….Ce qui étonne fort Bruno qui avait un petit coussin gonflable style « tour de cou » pour maximiser le confort du dodo. Mais même pas mal pour Olive.

La seule crainte d’Olive : que le ciel lui tombe sur la tête !

Le sanglier est craintif par rapport aux orages. Il y a des chiens qui vont se mettre sous des lits pendant l’orage. Olive, lui, est presque près à jeter ses bâtons de marche s’il pense qu’il y a un risque d’orage.

La suite des aventhures d’Olive (de jeudi jusqu’à samedi) dans le billet suivant.

A plus tard.

Publicités

2 Réponses

  1. Je retrouve bien mon « shonsky »!!! Toutes nos sorties familiales « de rien du tout « se sont toujours terminées » et aujourd’hui encore, pratiquement mouillés de la tête aux pieds, dans la nuit sans frontale. C’était trop simple…(hihihi).
    Lydie

  2. Encore une fois un grand merci à toi Olive pour m’ avoir accueillis dans ta capsule Trans-Pyrénéenne, j’ espère que la météo sera plus clémente pour la suite de tes avent’hures!!!!!!
    Bonne route !!!

    Bruno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :