Raid oléron 2016


Nouvelle version 2016 du raid Oléron pour le rendez habituel des flying aventhure. Une seule journée mais 2 parcours possibles : un « long » de 5h env. ou « court » de 3h env.

2 équipes flying se présentent,  ju/van/lkt sur le long et bréva/thierry M /nelly sur le court mais dans la trace suivent 2 équipes jeunes du lycée de vaness en mode prépa pour les échéances futures.p1010875

CR « flying avent’hure mixte » sur le long.

p1020127p1020118

LKT va être content il est en mixte, sa longue prépa C.O de cet été va pouvoir s’exprimer (en espèrant mieux qu’à saint junien chez les VGA…). Au programme, apéro vendredi soir et rendez vous le samedi matin à grand vi’ pour le traditionnel briefing powerpoint et départ derrière le quad… la tactique parait simple, sur un raid court fô pas perdre de temps ! on commence pas mal puisqu’on rate le départ et on coupe deja le parking pour se retrouver en tête de course… van à l’elastique derrière ju, lkt sur le siège arrière du quad…

La première section (trail’O de 12km) se déroule pas trop mal, on prend notre temps pour donner confiance à l’orient’ de lkt… pas trop mal puisque l’on en fera que 125487 sauts de clôtures, 4544 passages de ronces…

p1010937p1010941

le Château d’oléron en visu, on ralentit un poil le rythme car c’est l’épreuve décisive qui arrive : la C.O score ! lkt prend 2 prosacs et chop’ la carte, ju pointera les balises, van suivra comme elle peut ! faudrait pas que les zotres locaux d’inox nous tapent sur cette section alors on n’écoute pas la grande pretresse inoxman qui tente de nous endormir avec pleins de mots…🙂.

p1020027p1020029Ouf! 40 min pour clôturer la section (on pouvait prendre 1h, mais on est pas là pour enfiler …. euh… ah oui, des perles ).

Notre spécialité arrive, le kayak de mer ! un petit aller retour au fort louvois nous permet de remonter une équipe et de se faire doubler par un seul équipage de 3 kayakistes hyper coordonnés qui nous ont fait belle impression !

On part donc sur la section VTT suivante en 3eme position, faudrait pas se planter… surtout qu’il ya quelques passages en fôret !

mais la 1ere difficulté c’est de sortir de cette P…. de ville du Château !p1020082

Ju à l’orient’ se fait aider par lkt qui maitrise bien… nous sommes alors 2 équipes à se croiser régulièrement, ne choisissant pas forcément les mêmes options. On bip l’arrivée à grand vi’ en position 2. Maintenant la dernière C.O disant de 7km…

La forêt est bien « verte » et les balises bien placées…. dans les ronces ! 1h14 et 10 km au compteur! aie aie ça pique !

Au final on conserve notre belle 2eme place au scratch et 1er mixte ! un raid sans trop d’erreurs et toujours aussi sympa avec pleins d’équipes et un grand soleil…

Merci aux parents des jeunes pour les photos !

p1020152

A l’année prochaine !

CR  les jeunes 

CR de l’équipe de Nicolas, Antonin et Noé: 

p1010867

p1020141p1010919p1010915

un départ rapide lors du trail, et début de trial rude pour certain… Il fût long pour tout le monde, 10km ça calme ….

p1010970

passage au canoë pas trop mal puis arriva la co urbaine où on a sp1010911uivit Antonin qui courait tête baissée ce  qui nous a permis de  doubler un  bon nombre d’équipes.

p1010960Ensuite nous avons enquillé sur le vtt orientation qui ne se déroulait pas trop mal on carburais bien, jusqu’au moment où une branche tapa le dérailleur de Nico et nous immobilisa 15 min avant de répartir à deux sur les vélo et Antonin avec le vélo sur le dos pour  les 4 derniers kilomètres.

p1020049p1020098

Ceci nous fait prendre la 16eme places du classement ( sur 45) et premier des jeunes. Malgré ces petites difficultés ce fut un raid agréable pour tout le monde.

p1020147

Ils assurent bien les jeunes, la relève semble assurée.

Equipe 2 en mixte: Madeleine, Clément et Mathieu. (CR à venir)

p1010996p1020038p1020017p1010883p1020069p1010954

p1010948p1020143

CR  « flying aventhure les petits « 

Une journée qui commence mal

Je n’avais pas dormi de la nuit quand soudain il a fallu se lever. Je n’étais pas chez moi, j’étais à Oléron, chez Louis-Marie, dans une chambre que j’ai dû partager avec un certain Brévaël. C’est pour ça que je n’ai pas dormi. Je suis resté sur mes gardes. Et puis le matelas était bizarre. Par contre, il se mariait bien avec le sommier. Qui était très étrange lui aussi…
Bref. Je n’avais pas dormi de la nuit quand soudain il a fallu se lever à 7h30. Beaucoup trop tôt pour un samedi !
Ensuite, il a fallu partir, avec Louis-Marie, dans la voiture de Brévaël. Je suis monté à l’arrière. Je me suis fait discret. Je ne voulais pas m’immiscer dans leur relation.
Nous sommes arrivés vers 9h00, à Grand Village. En retard. Vanessa ne nous pas engueulés. Il y avait aussi Julien et Nelly, qui nous attendait. Nelly, c’était notre capitaine d’équipe ! A nous, les « petits » : Brévaël, Nelly et moi. Il y avait aussi Noé, Antonin, etc. Des jeunes gens que leurs inconscients de parents ont laissés entraîner dans cette histoire par Vanessa. Deux équipes de jeunes ! Rien de moins !
On est allés chercher nos dossards… On a ensuite vaguement écouté le briefing… Le type au micro nous a montré ce que c’était qu’une balise (C’est orange et blanc)… Puis tout le monde est parti déposer ses vélos au parking du Château. Puis on est revenus à Grand Village. Là, on nous a donné un plan pour le trail d’orientation.

Le trail en orientation

Nelly, Vanessa, Brévaël, Julien et les jeunes étaient en train d’étudier le plan (moi pendant ce temps, j’admirais le paysage, il faisait beau, ça aurait été bien d’aller à la plage, je me disais), quand soudain un coup de feu retentit ! Tout le monde s’est mis à courir, Brévaël ne comprenait pas ce qui se passait, il avait son air égaré (peut-être un attentat?), on l’a rassuré en lui criant, un peu prestement, que ce tir signifiait le début de l’épreuve et qu’il fallait se hâter (« C’est le départ, Ducon ! Dépêche-toi, grosse merde ! »). Nous voilà donc partis à courir le trail…
On a couru… On a mis le doigt dans des balises…
On a couru… on s’est arrêtés pour faire le point… Nelly voulait prendre à gauche (alors qu’il y en avait plein qui prenait à droite), elle a demandé à Brévaël ce qu’il en pensait, il pensait rien, elle m’a demandé, j’ai dit oui oui, donc on a pris à gauche. Et on a bien fait…

p1010921

On a couru… près du viaduc, on a mis le doigt… On a traversé la mer sous le viaduc, on avait de l’eau jusqu’aux genoux, c’était froid, Nelly râlait…
On a couru à travers des herbes qui piquaient les mollets, Nelly râlait…
On est arrivés au Château, il fallait mettre le doigt encore une fois, on a hésité un peu parce qu’on savait pas où, mais on compris que c’était derrière alors on y est allés. On avait couru 10 km à peu près !

La ballade en kayak

Là, on nous à donné un autre plan pour le kayac, on est retournés sur nos pas pour prendre un kayak et seulement deux rames, parce que notre capitaine ne voulait pas ramer !

p1010987

On a mis le kayac dans l’eau, je me suis mis devbant, Nelley au milieu et Brévaël à l’arrière. On est partis pour 2 km aller. Enfin, 2 km sans compter les zigzags, parce qu’on arrivait pas à aller droit. Brévaël râlait tellement, qu’à un moment donné il a donné un coup de rame sur la tête de Nelly (en même temps, elle l’avait bien cherché, elle qui voulait pas ramer, soi-disant parce qu’elle était capitaine, et qu’un capitaine ça rame pas!). On a fini par arriver à un bateau qui nous attendait avec une balise. Brévaël lui a mis le doigt. Et on est repartis ramer les 2 km de retour jusqu’à notre point de départ. Là on a laissé le kayac et les rames, et on a couru pour faire la CO urbaine.

La CO urbaine

Ça faisait « splotch splotch » parce qu’on avait nos chaussures trempées. Nelly râlait.
On a fait la CO urbaine. Notre capitaine nous guidait, elle me demandait parfois mon avis, je disais oui oui, et brévaël mettait le doigt dès qu’il réussissait à trouver une balise. C’était bien parce qu’on avait le temps de souffler… ça a fait à peu près 4 km de CO…

p1020060

La course d’orientation en VTT

 

Après, on nous a donné une carte pour la CO d’une vingtaine de km en VTT. Nous avions tous les trois de superbes vélos. Brévaël et Nelly avaient chacun leur Lapierre, tandis que le mien était un magnifique Décathlon style vintage, dans les tons noir et rouille très tendance, d’un goût tout à fait exquis ! Bref. On a pédalé… Nelly nous arrêtait à chaque carrefour pour refaire le point… Je disais oui oui… Brévaël mettait le doigt aux balises qu’on trouvait… On pédalait… A un moment, on est sortis de l’agglomération…. On s’est retrouvés sur des petits chemins…. Parfois Brévaël prenait des initiatives… Du coup, on a fait plusieurs fois demi-tours… A un autre moment, on est allés en forêt (Pourquoi?). Et dans la forêt, il y avait du sable, si bien qu’on avançait plus, on patinait, on dérapait… La misère totale… Nelly poussait des Ah ! des Ouh ! Mais elle râlait pas trop… On a croisé plusieurs fois les jeunes. L’une des équipes de jeunes était quand même devant nous, l’autre derrière… Après notre capitaine nous a mal orientés, et qu’on s’est retrouvés tout seuls sur un chemin encore plus sabloneux ! Mais on a fini par retrouver le bon chemin. Là on a dépassé l’équipe de jeunes qui aurait dû être devant nous : l’un d’eux avait déraillé (c’était pourtant un Lapierre, son vélo!), et ils étaient obligés d’aller à l’allure d’Antonin, qui courait avec le vélo sur le dos. On les a dépassés sans vergogne. A un moment, j’ai eu une crampe. J’en ai fait part à Brévaël, qui n’a pas été d’une grande sollicitude sur ce coup-là (« Rien à foutre, grouille-toi sinon on on va être dépassés par plein d’équipes qui arrivent ! ») Fort de cet encouragement, j’ai appuyé sur les pédales et, faisant fi de ma douleur et comptant sur la fiabilité inébranlable de mon Décathlon vintage, j’ai rattrapé mes deux coéquipiers, et nous avons franchi presque en même temps la ligne d’arrivée.
Et Brévaël a mis le doigt.

p1020097

Le lendemain on profite des charmes de l’océan et on se fait une belle session surf à Grand Village. Un beau et bon WE sportif comme on aime .

img_1587 img_1588 img_1590 img_1595 img_1600 img_1602

2 Réponses

  1. Quelle triste image de voir les Flyings que j’ai connus jeunes et fringants s’aligner maintenant sur des raidaillons de 5h !
    C’est donc terminé pour toujours les vrais raids d’hommes ?

  2. T’inquiète, le même week-end, avec Doudou on est allé sur un vrai gros raid, celui des Sérials.

    C.R. en ligne aujourd’hui. https://flyingaventhure.wordpress.com/2016/10/15/medaille-fields-au-raid-des-serials-2016/

    Mais dis donc, y’avait pas une équipe « inoXman » sur le raidillon en question ?

    Oliv

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :