Raid de la Bellone édition 2016 – parcours expert


2 CR : celui des Flyings mixte suivi d’un attelage Flying/Rado

C’est quoi un raid déja ? ah oui un truc où il faut courir avec une carte, à pied en velo … Ben o’ f’zai un bou’temps qu’avions pointé notre nez sur ce genre de truc sportif ! V’la ti pas qu’on s’inscrit au mois de juillet alors que la préparation physique est au point mort, que les blessures s’amenuisent. un pari en fin d’apéro … pas si loin que ça !

Arrivée sur la zone du départ la veille, c’était déjà pas facile, 2 ou 3 autochtones nous recadrent pour trouver le spot, même le GPS est encore en vacances…

equipe

on se remet dans le jus… concentration au moment du départ pour voir si on a bien compris les raid book… comme d’hab ça se scrute entre les équipes mixtes, bon ben là on va pas leur faire de mal avec notre physique de pétanqueur…. on est là pour retrouver un peu de plaisir après tous ces moments des casses et fatigue.

depart2

hop hop c’est partie, petit trail urbain agrémenté d’un soupçon de franchissements et on enchaine sur la CO photo… là ça se complique car pensant que l’on avait tout trouvé, on se retrouvera avec l’un des pires score des raideurs… les grosses buses !

Le VTT road book s’enchaine bien et à notre grande surprise on se retrouve en tête de course avec l’équipe de Yannis de l’ARA… petite C.O tout en azimut, on s’en sort pas trop mal malgré quelques cafouillages .

Une belle VTT’o, avec des choix, des beaux petits chemins  (comme celle de l’année précédente d’ailleurs), on assure bien !

La section suivante en C.O show s’enchaine bien puis s’en suit la vtt avec une carte couloir, on est bien vigilant, ça enchaine !

on joue la prudence surtout avec la chaleur qui commence à se faire sentir !

Ju fait profiter à toute l’équipe de toutes les options en faisant de la grosse M… aux différents tirs !

La C.O boisée déroule trankilou en simultanée avec une autre équipe de l’ARA avec qui on fera une bonne partie de la course… yannis nous ayant largué en VTT (il est affuté le goret !). Ju ne jette pas la carte pendant la section CO relais (la maturité..) donc on continue la course puis, 1er petit bug de Ju lors du suivi VTT, un beau petit faux plat montant le titille, il le préfère plutôt que de prendre à gauche le chemin plat… Bon ben c’était le chemin à gauche qu’il fallait suivre… Vaness apprécie moyennement les 1,1324 km en plus…

Il reste 3 sections:

CO parallèle en touché-coulé : RAS

VTT mémo : RAS

Yes on franchi la ligne d’arrivée mais non, aie aie aie, le tant redouté bike and run final arrive, il fait 35 degré… ça va piquer… On conserve notre mental et on enchaine bien le fléché allemand qui fait faire une petite boucle de 6km…

15h45 ,fin du raid ! on s’en sort bien ! on s’est bien fait plaisir et cerise sur le gâteau on arrache la 1ère place mixte et 2eme au scratch !

remise-prix1

Encore une belle orga et des beaux parcours  et aussi pour les belles photos et le film ! perfect !

 

 

 

Gill, le gourou des RADO, s’étant cassé un ongle au cours d’une semaine d’orientation en Bretagne, le Barbu a réquisitionné Oliv à l’arrache pour pallier à la défection de son comparse habituel. Il y avait donc sur l’édition du raid de la Bellone, en plus de la grosse équipe FLYING mixte, un attelage hétéroclite de vieux chevaux de retour.

Quelques flash-back :

Signe indien

Au dessus de nous, très haut dans le ciel, les interminables bras des deux grues jaunes se découpent aux premières lueurs du jour. Elles ont veillé toute la nuit sur les 3 véhicules parqués derrière le gymnase, à l’extrémité du plateau de sport du lycée, au milieu duquel trône, solitaire et incongru, un caillou de belle taille, échoué là on ne sait par quel sortilège.

Le petit déj’ a été pris, les habits de lumière revêtus, les VTT contrôlés, les camions rangés. Alexis, de l’équipe mixte Inoxman enfourche sa bécane pour aller faire caca dans le gymnase. Il entreprend la traversée du plateau de sport et, sous nos yeux ébahis et incrédules, vient manquer de se péter la gueule en roulant sur la pavasse solitaire, alors que des hectares de billard s’offraient à lui pour une réalisation sans embûche de son trajet purgatif.

Cet incident n’était en fait qu’un signe avant-coureur, le prélude du calvaire qui allait s’acharner sur lui tout au long du raid : arrachage du dérailleur au début de la première VTT’O en franchissant comme un sanglier un amas de branchages, réparation pignons fixes/chaîne tendue à mort, déglingage des plateaux et de la cassette par effet papillon, casse de la chaîne, gestion de la crise avec sa binôme Marianne, shunt par la route, joker sur la section VTT suivante, et finalement abandon de tout espoir de podium malgré la réalisation de toutes les autres sections où la bécane en panne n’était pas indispensable.

Comme quoi, quand ça s’emmanche mal le matin, faut p’tète mieux pas insister et se méfier du signe indien… 

alexis

La grande vadrouille

Milieu de raid, un biathlon nous est proposé : tir avec parcours de pénalisation en cas d’échec. Fort de son expérience d’écumeur de bistrots – le nord du département des Deux-Sèvres étant particulièrement pauvre en activités culturelles – le Barbu se saisit d’autorité des trois fléchettes.

La cible, toute proche, fait un bon mètre carré et il s’agit de planter deux projectiles dans un large cercle, au centre. Rien de bien compliqué, à priori…

L’œil non directeur se ferme, la langue est tirée, le bras musclé s’arme derrière l’oreille puis projette virilement la première fléchette… qui vient se planter, après un vol pitoyable, tout en bas de la cible, ratant le sol de peu.

Incrédulité, perplexité, le tireur tire les conclusions de cet incompréhensible échec, jauge le second projectile, adapte sa technique pour…  rééditer le même lamentable fiasco !

Un troisième tir, pour l’honneur, finira de compléter la triplette de fléchettes bien groupées tout en bas de la cible.

La bave aux commissures, le Barbu éructe en direction des pôv zorgas préposés à l’atelier que c’est pas normal, la distance n’est pas réglementaire, les engins inadaptés, le vent contraire… Il veut porter réclamation, saisir le Comité International Olympique. Mais rien n’y fait, il nous faut maintenant nous diriger vers le parcours de pénalité.

la-grande-vadrouille-1542

Actor’s Sudio

Il s’agit d’un parcours sur un terrain de bicross à effectuer à l’aveugle pour un des équipiers, guidé à la voix par son binôme. Le Barbu se saisit des lunettes de piscine occultées, les passe par dessus sa tête, et pète l’élastoque ! Il ne s’embarrasse pas de scrupules et attaque le parcours en plaquant vaguement les lunettes sur son visage, ce qui lui laisse largement de quoi voir où il met les pieds. Pour donner le change, il fait parfois semblant de tituber, d’hésiter, pendant que je lui donne des instructions de guidage dont il n’a rien à foutre…

On se rend vite compte que la totalité des équipages qui évoluent sur le circuit procèdent de la même façon : manifestement l’occultation des lunettes n’est pas parfaite et tous les pseudo-aveugles simulent avec un talent variable, selon qu’ils aient fait Actor’s Studio, ou pas…

La totalité des équipages ? En fait, non ! Deux binômes ont des comportements atypiques, diamétralement opposés. L’équipe des Flyings avance à 2 à l’heure, Vaness les bras tendus devant elle faisant des petits piétinements de geisha sous Tranxène, Ju s’impatientant à ses côtés, agitant la tête en tous sens dans des directives énervées, agacé de se faire doubler en permanence. Ils donnent l’image d’un adolescent sous amphètes promenant sa vieille tante à héritage dans le parc d’une maison de retraite…

Dans un autre style, les Assoiffés cavalent à 16 à l’heure, côte à côte dans un parfait synchronisme, le Golden Retriever calquant sa foulée sur celle de Clotaire qui ne s’embarrasse pas de scrupules et mate les obstacles à travers la zone mal peinte de ses lunettes, ne se donnant même pas la peine de simuler…

Finalement, Ju arrachera les lunettes à Vaness et ils finiront quand même par venir à bout de cette épreuve, juste avant que les bénévoles démontent l’atelier…

mesh_eye

Classement

Avec le Barbu, on s’était donné comme objectif de ne pas finir dernière équipe mixte au classement. Grace à Alexis et Marianne, les Inoxman, c’est chose faite.

Qu’ils en soient ici remerciés.

Oliv

Imgp3293

2 Réponses

  1. Je n’ai pas fait le raid mais par contre, je viens de me faire une sacrée dose de fous rires à 7h30′ du mat, un dimanche matin, la journée commence merveilleusement bien…
    Merci à vous, une fois de plus pour ces somptueux comptes-rendus !!!
    Rendez-vous au raid VGA pour rattraper le retard,
    Gill

  2. Rien à rajouter pour ma part, Oliv’ a très bien romancé notre raid mais en oubliant cependant pas mal de petites choses qui ne sont pas à son avantage mais bon, je ne fais pas le mouchard, il a bien voulu m’accompagner sous cette chaleur !
    Seule consigne de sa part, ne pas finir 1ère équipe mixte afin de ne pas vexer les 2 autres équipes flying, c’est chose faite !
    Aller, A bientôt pour de nouvelles aventures,
    Le barbu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :