Mégalonight 2015


Oliv et Sergueï sont dans une Mégalo…

La Mégalonight 2015, format Dracula, à l’intérieur de la course, inside du dedans…

Ju et vaness dans le coté obscure de la force

c’est parti pour une énième métallo, mais cette fois on la joue petit en s’inscrivant seulement sur le 6h… Ben oui les genoux cagneux, la hanche pourrie de vaness couplés à un entrainement de ju basé sur « pas trop de footing la semaine et encore moins le WE »  font que le cendrillon sera deja pas mal ! surtout que la 3eme équipe composée de nelly et brava refuse complètement l’idée du 10h.

18h . c’est parti avec 3 jeux de cartes que l’on met environ 15 minutes à digérer pour construire un parcours qui partira vers le sud. On construit quelque chose qui nous laissera la possibilité de tout prendre meme si l’orga a annoncé un truc plutôt pas faisable pour le commun des mortels.

18h14- 23h52. On court à petit rythme au départ avec quelques approximation, Ju ayant quelques retour d’acide de chien fous en attaquant quelques postes à l’anciennes… ça passe … mais pas tout le temps . On décide de bien verrouiller les  postes pour éviter quelques km supplémentaires. Après avoir atteint la zone de ravit en un peu moins de 2h, on murit notre parcours de départ en voyant qu’il sera dur de tout shooter.  On en laisse donc volontairement à l’ouest pour rentrer vers l’arrivée. Au bout 4h de course, on se dit que l’on aurait pu peut être faire la totale mais rapidement les douleurs arrivent et le rythme est moins soutenu… le coté obscure pointe son nez…
On rejoint finalement Nelly et Breva sur la dernière balise. On pointe ensemble l’arrivée !

00h00- 00h30. Encore un peu d’orient’ pour trouver les douches et en revenir… on fait quelques tours gratuits…

00h31-01h30. On arrive juste pour le podium… eh oui on monte dessus et même avec la 1ere place en mixte (4eme scratch) avec 56 balises ! inespéré vu les belles équipes présentes.

IMG_0008

Bravo à tous les bénévoles de cette belle édition, car pas facile de rester toute la nuit avec autant de fraicheur !

 Nelly et Bréva sur la Cendrillon…

Samedi, départ 15h de l’autoroute, nous voilà partis pour ma première mégalonight de 6 h, 100% forêt ( et oui breva, en plus de t’être fait entourlouper par tes potes afin d’accepter de la faire avec moi, ils t’ont omis quelques détails qui t’ont vite fait regretter d’avoir envoyé l’inscription). Trop tard, on y est, après déjà quelques déboires pour arriver sur le départ de la course. Deuxième grosse erreur breva : au retrait des dossards, tu as pris le doigt électronique alors que tu pensais m’envoyer sur tous les postes pour les pointer. Du coup, c’est toi qui t’y colle sur tout le parcours ( pas ma faute!)

18h, on nous donne 3 cartes, on se pose ds la salle pour tracer avant de démarrer. Tel un puzzle, il faut les raccorder, déjà pas facile, mais en plus, des balises, y en a dans tous les sens! On va bien rester 13 min pour tracer au moins jusqu’au ravito ( important!) en pensant déjà zapper la 3eme carte.

Le début se passe tranquillement, mais déjà dès la 5ème petit cafouillage au niveau des distances, on perd du temps … Puis quelques minutes plus tard c’est ma frontale qui lache quasi en plein azimut. Je change la batterie ( à ce rythme je tiendrais pas 6h) là, d’autres équipes cherchent aussi la 203 , gros jardinage général, on cherche tous les 2 chacun de notre côté, grosse erreur , non seulement on la trouve pas, mais en plus, on est perdu, impossible de se recaler sur la carte! Petit moment de panique, on se ressaisit, on zappe 2 balises, on se retente un azimut, encore manqué, on change de stratégie, on se cale plus sur les sentiers , les layons et les fossés, on prend mieux les distances et c’est reparti tranquillement jusqu’au ravito ( 4 h déjà, et oui, nous on prend notre temps!) soupe, cahouettes, on prend le temps de discuter avec les bénévoles parachutés au beau milieu de la forêt. Bon, faut  peut-être qu’on rentre, on a moins de 2 h, on trace notre retour au plus court, on ne prendra que les balises peu éloignées de notre axe principal. Je crois qu’on pointe notre dernière balise alors qu’on l’avait déjà prise à  l’aller ( la fatigue?). Là on retrouve vaness et ju qui finissent fracassés mais avec presque tout en poche bien sûr . Nous, nous ne dévoilerons pas notre score (beaucoup…beaucoup moins glorieux).

5h45 plus tard, on mérite bien une petite douche avant de manger, on a le temps avant le podium ( et oui, ces flyings, ils ont mal partout mais ils finissent toujours 1 Er)

Encore une carte pour aller au camping! La co est pas finie? Et là c’est festival entre ju et vaness:  »  »j’pense que c’est à droite »  » moi plutôt à gauche ». On se demande comment ils ont fait pour gagner.

On arrive enfin. Y a pas de lumière dans les douches. Ah ? il fallait aussi garder sa frontale?. Pas grave, elles sont chaudes, c’est le principal!

On retourne à la salle, re-festival sur la route, on se marre bien avec eux…

On arrive tout juste pour leur podium.

Super repas, belle organisation… 1h du mat, Il est l’heure de rentrer.

Même pas le droit de dormir au retour, il faut tenir la conversation avec le chauffeur et sa copilote, et quand tu feins de fermer les yeux pour te reposer, Ju te colle du Stromae à donf dans la voiture!

3h15 arrivée, finalement pas fatiguée, je prends le temps de nettoyer toutes mes affaires. 4h couchée, 8h levée, et si j’allais faire les 10 km de St gelais ce matin?

Nelly

Éditions précédentes :

2008  2009  2010  2012  2013 2014

 

 

4 Réponses

  1. Petite annonce : FlyingS en bout de course, recherchent désespérément, genoux, droits et gauches, modèle hommes et femme, encore en état de fonctionnement même partiel. Si vous avez en plus des chevilles et des hanches, on est preneurs aussi !!!

  2. Ah, faut pas vieillir !
    Mais rassurez-vous Oliv’ et Sergueï, vous êtes pas les seuls !
    LKT, tu peux rigoler, mais juste pour info, à 40 ans nous, nous n’avions aucune douleur, alors à ta place je m’inquièterai, car vu ton état actuel, comment seras-tu à notre âge ?

    Bon Noël à tous,
    Gill

  3. Putain elles petent grave leur mère ces doudounes !
    ju

  4. Z’êtes bô en doudoune ! Bravo aux deux petites mandarines, surtout à Vaness d’avoir couru en talon aiguille… Salomon bien sûr ! Et du coup, vous êtes rentrés en citrouille, c’est ça ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :