HRP 2013 : Une vipère pas vraiment au point (4/28)


HRP 2013 – 28 jours entre Hendaye et Banyuls

Jour 4 : Une vipère pas vraiment au point

Ce matin, on met les voiles vers 7 h. Comme l’an passé, nous optons pour la variante qui fait éviter le ravitaillement à Béhérobie. Les vivres sont presque épuisées mais, si tout va bien, les chalets d’Iraty devraient être atteints dans l’après-midi.

Image1

Avant de franchir le pont de Chubigna (746m), nous faisons le plein d’eau dans une ferme. Après une sévère montée à flanc, on atteint le col d’Errozaté (1076m). C’est la première des trois grosses montées de la journée, pour un total de  1800m de D+. Un bout de goudron, puis on longe un torrent sur des sentes pour arriver au pied de la deuxième montée, qui se fait à l’arrache dans des pâturages pentus jusqu’au col Curutche (1285m).

 

Plus loin, col d’Oraaté (1303m), plateau d’Occabé, et descente à travers de belles hêtraies vers le chalet Pedro (990m). Nouveau plein d’eau.

 

En quatre jours, nous avons déjà côtoyé trois vipères, c’est un peu inquiétant ! La dernière, un aspic au bord de la rivière où on faisait la toilette a heureusement eu un peu de retard à l’allumage quand Oliv a posé le pied à 20 cm d’elle. Une vipère pas très au point, sans doute… Mais on est passé pas loin de la catastrophe. L’aventure aurait pu se terminer encore plus tôt que l’an passé ! Ça tient à peu de choses quand même…

jour 4

On arrive à faire une toilette quasiment deux fois par jour et nous lavons des affaires quotidiennement, c’est pourquoi on ne sent pas trop le tigre pour l’instant. Ça pourrait se compliquer s’il se met à pleuvoir…

Image2

Reste la troisième grosse montée, en deux temps, qui nous amène au col Bagargui (1327m) où se trouve une épicerie au cœur du complexe des chalets d’Iraty qu’on investit pour refaire le stock de bouffe à un prix très prohibitif. Ils auraient tort de se gêner : judicieusement placés, ils ont le monopole sur une clientèle qui se compose de vacanciers fortunés, randonneurs à la journée, ou bien de voyageurs au long cours, harassés et affamés. Nous faisons un goûter pantagruélique et on charge les sacs au maximum car on se prépare à trois jours sans possibilité de ravito dans le no man’s land.

 

Au moment de repartir, une voiture arrive à toute berzingue, et pile devant nous. La portière passager s’ouvre et v’là t’y pas que notre Jean-Pierre, jovial, s’extrait du véhicule : surprise ! On pensait l’avoir laissé définitivement derrière nous. Mais le lascar, un peu dans la lune et trop confiant, s’est embarqué sur une crête espagnole qui partait plein Sud. Au bout de quelques heures, il s’est quand même questionné, a fait un coup de boussole et a compris qu’il s’était fourvoyé. Après, il a eu la chance de tomber sur une famille française qui pique-niquait au bord d’une rivière et a accepté de le ramener ici, sur le bon itinéraire. On peut donc se targuer d’avoir rencontré le premier randonneur à faire la HRP en bagnole, hi hi hi…

 

Après ces retrouvailles inattendues, nous reprenons la route, chargés comme des mules. Cette section qui va nous amener à l’attaque du pic d’Orhy est très agréable. Col Méhatzé (1383m) puis col Lapatignégagne (1431m) où se termine la journée, vers 19 h 30, à côté d’un grand abri de chasseurs.

Image3

Il y a là trois bretons qui sont déjà installés : un homme d’un âge respectable avec un de ses fils et un de ses petits-fils. Ils sont partis un tout petit peu avant nous d’Hendaye, samedi dernier, et avancent sur un rythme aussi soutenu que le nôtre. Ils envisagent de réaliser le premier tiers de la HRP cette année, la suite les années suivantes.

 

Il fait toujours beau depuis le début mais, demain, de l’orage est prévu. 

LE FILM DU JOUR :

JOUR D’AVANT     RETOUR ACCUEIL      JOUR SUIVANT

*****************************************************************************

Advertisements

2 Réponses

  1. Si il faut avoir lu Hervé Bazin pour comprendre que le point faible d’Oliv, c’est ses pieds…

  2. Mais arrête, t’es casse-pieds à la fin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :