Retour sur le week-end


Laissons la parole aux pros aujourd’hui pour un compte-rendu des 3 derniers jours.

Coup de fil d’Oliv qui me laisse 3 messages. La joie de faire bombance au resto à Gavarnie sous l’orage sans doute….

Samedi :

Le matin, on a réussi à négocier une douche chez une bande de Palois, dans une maison isolée au bord d’un chemin. On leur a demandé à l’arrache et ils ont accepté.

Au Somport, à 09h30, on a été déçu, on pensait trouver de la bouffe mais il n’y avait qu’une arrière salle de bistrot minable avec des cartons de Ricard et des Tour Eiffel en plastok. Alors que nous on voulait de la bonne grosse calorie. Donc, Antoine s’est tapé un aller-retour en stop à Canfranc en Espagne.

Plus tard, dans l’après-midi, on a choppé l’orage. On s’est mis à l’abri dans une bergerie. On est tombé sur un berger et un fromager super sympas. On a bien discuté.

Il y avait parmi les réfugiés comme nous un bulgare photographe (qui fait des étude d’hôtellerie) fana de photos. Il avait été pris la veille dans un gros orage et s’était juré, s’il s’en sortait vivant, de faire le bien autour de lui. Donc, il commençait à faire le bien.

Il y avait aussi un père québécois et son fils qui doit avoir 6-7 ans. Ils venaient de Montréal. Il trimbalait son fils en montagne avec des jeux de société et des os dans un sac à dos de 253 kg. Bizarre mais sympa !

On est arrivé au refuge de Pombie où on a demandé des infos sur la suite.

(2032 m, au pied du Pic du midi d’Ossau qui est lui à 2884 m ). (http://fr.wikipedia.org/wiki/Refuge_de_Pombie et http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_du_Midi_d%27Ossau )

Accueil super sympa aussi. Carine, la gardienne ainsi qu’un randonneur expérimenté qui connaît bien les Pyrénées nous ont vivement conseillé pour la suite de passer en Espagne, par Respumoso.

(Note : Va falloir partir avec des cartes de visite sur la prochaine HRP pour qu’ils aillent voir le site !)

Merci. Oooooh ! On nous amène des frites ! C’est le bonheur !

(Belle digression d’Oliv, on peut le comprendre….)

On a dormi le soir dans la forêt entre le refuge de Pombie et la route du Pourtalet. On s’est couché vers 22h, après une longue journée.

Antoine assure l’orient comme un chef ! Il est sûr de lui, verrouille bien. Et il trouve le meilleur cheminement quand c’est compliqué. Moi, si j’avais été livré à moi-même, je serais sûrement encore sur la plage de Cap-Breton à la recherche de la sortie d’Hendaye.

Dimanche :

On a traversé la route du Pourtalet. On est monté sur du gros dénivelé, encore. On est arrivé au refuge d’Arrémoulit (Note : http://www.arremoulit.fr/ pour un super panorama !)

Avant d’arriver, on est tombé sur un gros cairn, style Tibétain. Oliv n’a pas pu s’empêcher de pousser le « Haôôôômmmmm ». Avisant en contrebas un lac super joli avec de l’eau vert turquoise magnifique…..  Antoine a eu subitement envie de couler un bonze !

Arrémoulit est un tout petit refuge en pleine montagne avec des gardiens super sympas.

On y a fait un petit coup de rasage/lavage.

On est tombé sur 2 gaillards Hollandais(?). Ils étaient partis le mardi avant nous. Ils font les étapes du bouquin (qui a servi à Oliv pour la préparation de la HRP).

Plus tard, on est passé au refuge espagnol de Respomuso.

On est reparti mais on a choppé l’orage une demi-heure après. (Fallait pas chanter, Oliv !!!!)

On a trouvé refuge tout serrés dans une espèce de niche à chien qui pue, près d’une bâtisse à l’abandon mais cadenassée. On a attendu 1 heure ou 2 en laissant passer la grêle. Puis on a décidé de ne pas repartir, l’orage grondait tout le temps autour, c’était limite dangereux. Alors on a monté la tente. Donc, on a perdu un peu l’avance qu’on avait stockée.

Lundi :

On est parti du barrage au dessus de Respomuso. On a trouvé le col de la Fache (2664 m) avec des gros névés dans la montée et la descente, très pentues ! Au col, on a repris les Hollandais de la veille. Ils nous avaient gratté au démarrage le matin en partant avant nous, du refuge. De l’autre côté du col, on est descendu comme des balles dans les pentes ! On descendait en ski !

L’orient’ était plutôt compliquée, un petit lac pas carté, on a fait un peu de navigation, des escalades et désescalades rocheuses pas forcément sécurit’…..

On est descendu au refuge Wallon où on a fait lessive/toilette dans le torrent (c’est déjà ça !). Et on a pris le casse-croûte.

Je commençais à me prendre des pelles (Oliv), j’étais un peu claqué….

On a décidé de passer par le Pont d’Espagne pour avoir du réseau pour les téléphones et aussi se reposer sur un cheminement plus facile. On y a retrouvé des touristes lambda, marcheurs à la demi-journée. Ca fait super drôle, ce sont 2 mondes qui se croisent…

Autant le matin on était hyper esseulé, c’était hyper physique dans une ambiance haute montagne, que l’après midi, on s’est retrouvé au milieu de plein de gens civilisés. C’est un contraste hyper saisissant !

(Ce dernier dessin est de Mahm, dessinateur humoristique : http://mahm.over-blog.com/. Merci à lui !)

On est remonté à donf jusqu’au refuge de Gaube. C’est donné en 3h, on l’a tapé en 1h55. On était remonté comme des pendules. Puis, comme l’orage n’était pas trop menaçant, on a poussé jusqu’au refuge de Bayssellance. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Refuge_Bayssellance )

C’est le plus haut refuge des Pyrénées à 2651 m.

Au col, c’était super. Il y avait un jeune isard pas farouche à 10 m de nous. On a pu le prendre en vidéo. Ensuite, on est descendu comme des fous dans la neige jusqu’au refuge. On a dormi là-haut, on a entendu l’orage toute la nuit.

Le matin, (mardi donc) on a décidé de faire au plus court à cause de l’orage et pour avoir une route plus cool. Alors on a mangé de la piste pour descendre sur Gavarnie. Actuellement, on est dans un resto super sympa avec un bel onglet à l’échalote et des frites dans notre assiette.

L’orage gronde, on va laisser éclater et on enquille. On doit être ce soir à 3 heures de là.

A plus !

Un coup de map pour la route, l’endroit du bivouac et la progression générale.

Un petit coup de Google Earth aussi. Le bivouac jour 11 et le resto !

Bonne nuit les petits.

A+

David

2 Réponses

  1. Super les gars, faut continuer comme çà;
    Bon courage à tous les deux;

  2. Ouaip… Y’a des trucs pour lesquels on peut donner des coups de main… L’onglet à l’échalote par exemple…
    Bravo à tous les deux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :