Raid ARA 2013


CR des 2 équipes mixtes sur l’ARAllonge  (Marie, Vaness, Ju et LKT) :

Etat des lieux la veille : 4/4, 3 qui tiennent un gros rhume et 1 qui a des problèmes gastriques, nickel !

8h30, c’est parti pour le second raid où on aligne deux équipes mixtes qui tournent ensemble, en vue de la prépa de l’AAR cet été. Yannis a eu la bonne idée d’annoncer au briefing qu’après le trail d’échauffement de 2,7 km, on ne pourrait embarquer qu’une équipe à la fois au canoë. Réaction immédiate et binaire de la part des gars « faut partir à fond et arriver 1er au canoë ». Juste le temps de récupérer un élastique et FEUUUUUUUU ! Vaness et Marie sont liées à leur binôme respectif et tiennent les 14 km/h de moyenne pour se positionner en tête de course pour la prise des canoës.

Ju et Vaness enchaînent de manière limpide. Tandis que pour Marie et LKT, qui expérimentent leur première association fluviale, c’est plus chaotique. Ils manquent de peu la correctionnelle d’entrée avec un départ improbable et les 4,5 km de la section seront largement suffisants à faire « buffer » LKT. Le manque de fluidité et la différence de puissance n’est pas évidente à gérer, tout comme les écarts de direction. Ju et Vaness finissent 200m devant, et deux autres équipes se sont intercalées entre nos 2 binômes. Marie a déjà puisé dans les réserves et quémande de l’eau à Ju, chargé comme une mule, avec la nourriture, les coupe-vents, les gris-gris de chacun, les 3 autres ayant laissé leurs sacs « guetter » leurs VTT.

On benne canoës et gilets, à peine le temps de s’harnacher à l’élastique et on entame une liaison trail de 2,4 km qui part dans une longue côte, histoire de bien faire les cuissots aux gars, les princesses sur leurs talons.

P1040270

On récupère nos VTT, sous les encouragements de Clotaire et de son fréro, qui posent au même moment leurs vélos pour le raid ARAcourci. Ju s’emballe « vite, vite, vite, on y va », à peine le temps de s’équiper, ou de regarder la carte d’ailleurs, et c’est parti pour 10,5 km de VTT’O, Ju à l’orient, Marie qui verrouille et qui gère les relances après pointage des gars. Pas d’erreur d’itinéraire mais un manque de « feeling » sur les attaques de postes (qui nous suivra d’ailleurs tout le raid) qui fait régulièrement jardiner Ju et LKT mais permet à Vaness et Marie de discuter ou de récupérer.

On arrive ensuite sur une CO show, 15 balises à pointer en 4 km. L’enchaînement des 3 cartes n’étant pas le même pour les 2 équipes, on est obligé de se séparer, Vaness et LKT à l’orient’. Mise à part une légère confusion de définition de poste sur la 1ère balise pour Marie et LKT qui cherchent une cabine téléphonique  à la place d’un muret, pas d’erreur et les 2 équipes finissent sensiblement en même temps, mais avec l’équipe mixte VGA87 dans le rétro, avec seulement une carte de retard. Marie n’a pas le temps de s’appesantir sur le ravitaillement, malgré les bulles de Coca qui s’activent à lui faire des clins d’œil : il faut enchainer sur la section suivante, récupérer en roulant et manger en orientant, rien que ça !

Le VTT en suivi d’itinéraire de 5,5km nous fait pointer 5 balises et nous amène au tir carabine qui donne la possibilité d’éliminer 3 balises de la CO photo aérienne qui suit. Seule l’équipe Albane et Diane est déjà engagée sur la CO. Ju et Marie proposent leurs services de tireur du Grand Ouest, Ju dégaine le premier et n’en shoote qu’une, la 10. Marie vise donc la même sur son dernier essai, et la shoote également. On repart tous les 4 avec LKT et Vaness qui tournent cette CO sans aucune difficulté, alors que Ju et Marie se disputent le titre du plus rapide poinçonneur. On retrouve donc rapidement nos montures pour une 2e section de VTT’O, de 9km.

Ju, énervé (pléonasme), se cale difficilement au départ, Marie le lance, et on part pointer la 1ère balise, rejoint par deux, trois équipes (Tour’n, Rado et VGA  qui avait éliminé plus de balises au tir précédent). On restera dans le même wagon sur cette section.

On arrive ensuite sur la CO au score d’1h10, qui s’avèrera, après lecture des résultats, déterminante pour la quasi totalité des équipes. Une belle carte de CO, variée et technique, où LKT et Vaness se font plaisir sur des attaques de poste irréprochables, malgré un léger cafouillage sur l’enchaînement 11-12 au beau milieu de singles en pleine garrigue charentaise. Carton plein avec les 16 balises en 58 min, et on repart sur 7 km de VTT road book.

On prend 2 min pour se ravitailler, on s’est bien donné dedans, et on enchaîne. Très vite, on croise deux équipes dans la forêt : Tour’n aventure qui nous demande de les recaler mais comme on n’a pas de carte, on ne peut pas les aider, et les RADO qui n’en ont pas vraiment fini, on peut donc en déduire qu’on a creusé un petit écart avec les équipes de VTT arrivées en même temps que nous sur la CO. En road-book, malgré quelques  hésitations, pas de problème d’itinéraire, mais Marie commence à faire l’accordéon, le pointage sur la CO précédente l’ayant un peu entamée, tandis que Vaness, avec ¼ de ses poumons enquille tranquillou.

Avant de changer de type de carte, les organisateurs nous font profiter d’une « ch’tite » CO photo d’1km au château de l’Oisellerie, à La Couronne, très simple, avec pointage sur la carte. C’est donc LKT et Vaness qui s’y collent, tandis que Ju en profite pour faire des « diagonales » à la faveur d’une traversée de terrain de foot où Marie réussira presque à le doubler ! Et c’est avec une carte couloir qu’on reprend nos VTT, Albane et Diane sont justes devant et prennent un coup au moral en nous demandant si on prend tout à la CO au score, ce qui n’est pas leur cas.

Rapidement, on s’engage sur un départ de sentier peu évident à distinguer, dans un bois, mais qui n’échappe pas au flaire des chiens fous. On trouve la balise qui valide ce choix, tout en se faisant discret au cas où des équipes seraient sur nos talons. On poursuit dans un single puis changement de paysage avec les bords de Charente. On arrive sur des îlots, c’est l’heure de pointe. Les équipes de l’ARAcourci semblent former une fourmilière et il faut maîtriser nos cornes de VTT pour ne pas empaler un concurrent en franchissant les passerelles.

Check point, on nous passe une nouvelle carte de VTT’O et nous apercevons l’équipe Albane et Diane en pleine réparation de leurs VTT. Au même moment, Clotaire et son fréro, le retour, nous alpaguent : retrouvailles, dispersion, on oriente sans précision, de toute façon, il faut longer la rivière, seul LKT semble garder sa concentration, c’est dire… Ca roule bien sur les chemins blancs, on se contente de gérer, faudrait pas dépasser les 35km/h, visés par Yannis au briefing !

Après 8,5 km, « pause » trail de 2 km sur une île avec 3 balises à pointer. Vaness ouvre et donne le rythme… jusqu’à ce qu’un virus vessilio-prostatique semble soudain s’abattre sur trois des membres de l’équipe. Marie se retrouve seule pour se taper dedans !

On est déjà à la 16e section avec un VTT suivi carté de 5 km. Le parcours, le long de la Charente, ne pose pas de problème d’orientation et on se met respectivement dans la roue de notre partenaire, avec Vaness qui tentera en vain de temporiser nos fougueux quadragénaires.

Arrivée au bord du plan d’eau de St Yrieix, sur le spot de tir. On se répartit, ce sera les gars au tir sarbacane et les filles au tir à l’arc. Ju et LKT font un joli sans faute en shootant les 3 balises à disposition, tandis que Vaness et Marie font jeu égal en scorant 11 min de bonif sur 15. Parfaite égalité donc pas de question à se poser sur les choix d’itinéraires de la CO.

C’est parti pour 1h de CO au score autour du lac. Les postes s’enchaînent malgré les jambes qui s’alourdissent. On la claque en 30 min, au contact de plusieurs équipes du petit raid et on prend le temps de biser Robin, Bréva, et TOCH and CO à l’arrivée, avant de repartir sur la dernière section de VTT’O de 11 km.

On sait qu’on est devant, qu’on a toutes les balises, l’ambiance est détendue. LKT soutient et encourage Marie qui commence à souffrir quand même dans les côtes et l’arche d’arrivée est bientôt en vue. On fanfaronne un peu et Ju manque de s’exploser sur le bitume à 400m de l’arrivée, à la suite d’un frottage de roue de LKT, ils ne peuvent pas s’en empêcher !

P1060340

Ligne d’arrivée franchie à l’unisson à 16h17, en pôle position, une première fois pour Marie !

P1060452

Les filles se disent alors que pour une fois elles pourront profiter tranquillement de douches chaudes…. Que nenni, elles sont tellement brûlantes qu’il est impossible de se mettre dessous et devront s’infliger l’eau froide d’un petit robinet de 2de classe.

1er mixtes et 1er  au scratch, une bonne perf sur ce très beau raid, qui affiche quand même  avec 94 km au compteur. Quelques bières plus tard, Ju et Vaness feront leur première erreur d’orient du raid avec un nord-sud à la sortie du parking non pénalisante pour le classement, mais qu’a bien fait rigoler les 2 autres !…

 CR ARACCOURCI ( Breva et Robin) : 

Robin m’a proposé de faire le Raid ARA version  ARACCOURCI. Après une hésitation d’une seconde, je luis dis oui (et maintenant plus le choix, faut que je reprenne l’entrainement …certains se demanderont si j’ai commencé un jour 😉 ).

Quinze jours après réveil à 5h30 puis direction Aigonnay pour récupérer Robin à 7h.

Départ à 7h15 en espérant voir le départ des flying….les vrais…nos mentors.

On arrive à Vindelle juste avant le départ du ARAlonge, y a plus qu’à trouver la salle et la Robin me dit c’est bon y a les pancartes ARA, on les suit…..ERREUR c’est le fléchage du trail qui nous amène dans la pampa. On fait demi-tour et on croise les ARAlonge sur leur trail avec les deux équipes flying  en tête, les filles en lévitation tractées  par deux psychopathes. On a mal aux jambes pour elles.

Apres un brief rapide à 10h15, on est dans le deuxième départ à 10h50 pour un trail de 2.7km, on décide de le faire cool et on se cale sur une moyenne de 11km/h.

P1050745

On arrive sur le canoë, Robin guide et je fais le moteur. On gère bien la section puisqu’on rattrape de nombreuses équipes tout en leur expliquant comment guider parce qu’il  y a beaucoup de zig et de zag sur le parcours.

P1050848

P6080063

On part ensuite sur un nouveau trail de 2,4 km avec une montée de malade, Robin essaye de me remonter le moral devant ma dépression  nerveuse face à cette pente abrupte…  « On est presque en haut »…Non Robin on a fait que le tiers…Mais on ne craque pas.

On arrive sur notre première section VTT CO qu’on enchaine bien au départ malgré un doute à un carrefour, une équipe va tout droit sur la route interdite, la seconde va à droite et nous on part à gauche…Moment de doute, on regarde la carte et le choix de Robin était le bon, on continue de rouler et notre première objectif est atteint on a rejoint des équipes parties sur le premier départ 20 min plus tôt. Mais bon je sens que les sections VTT vont être longues, Robin enquille facile dans les côtes pendant que moi je fais ce que je peux.P1060051

P1060052

Ce VTT nous amène sur la CO show où on doit enchaîner 3 parcours en urbain. Les balises s’enchaînent super bien, on est content nous.

P1060145

P1060184

Et on en profite pour bien se ravitailler.

P1060212

On repart sur la VTT’O couloir où mon objectif est de suivre la roue de Robin qui enchaîne bien cette section, on retrouve des équipes sur ce parcours et on finit par arriver ensemble à la CO mémo qu’on peut faire seul ou en équipe. On décide de le faire à deux dans un cadre super sympa, une île avec des ponts à franchir dans tous les sens. On enchaîne bien les premières balises mais des crampes pénalisent Robin dans les escaliers, il reste 3 balises que je gère tout seul pendant que Robin va se ravitailler pour soulager ses crampes.

On remonte sur le VTT et Robin enquille devant et la….  « Je croyais qu’il avait des crampes comment il fait pour rouler aussi vite ? » Cette VTT est roulante et nous amène à l’épreuve surprise…Un trail.

Robin avec ses crampes et moi avec une douleur au genou, on fait ce trail de 2km en une moyenne de 8 km/h…On est des gros bahuts diesel.

On se ravitaille bien avant de repartir sur une VTT suivi d’itinéraire qui doit nous amener sur la CO score, on arrive sur le site mais là moment de stress…Robin s’arrête net à cause d’une crampe. Je me dis que la CO va être difficile pour lui.

On fait notre tir, moi à l’arc où je récolte seulement 3 min de bonif et Robin nous évite la 14 grâce au tir sarbacane.

On prend 5 min pour bien s’alimenter avant d’attaquer la CO score, on continue la même stratégie depuis le départ, il oriente et moi je vais pointer les balises. On part tranquille et Robin se sent de mieux en mieux ce qui nous permet d’accélérer et de boucler la CO en 37 min. On est super content et pour essayer de faire le trou avec les équipes derrière, on part direct en vtt en décidant de ravitailler en vélo.

On part donc pour la dernière section VTT  de la journée….et c’est bien parce que pour moi ça se complique, c’est de plus en plus difficile de suivre Robin mais une ou deux erreurs d’orient sur le parcours  me permettent de me reposer….Merci Robin, il a eu pitié de moi.

On finit par arriver accueilli par nos mentors qui nous félicitent pour notre parcours.

photo (3)

On finit donc ce raid avec 70 km au compteur, 8 kg de ravitaillement englouti par personne,   zéro poste manquant, le tout en 6h30 et en terminant à la 27ème place. Beaux estomacs !

Une Réponse

  1. Qu’est-ce que vous allez foutre de vos week end à Angoulème ??? J’vous avais prévenu : les charentaises, on est bien dedans, mais on ne sort pas avec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :