Le Gévo dans l’auto…


Début mars, Oliv me demande si ça m’intéresse de faire son assistance, début mai, sur le raid du Gévaudathlon, il doit faire équipe avec Marie et ils sont chargés par leur staff d’aller marquer des points sur ce raid de Lozère, inscrit au GNRMN.

Evidemment, je ne peux pas refuser un tel honneur, j’accepte avec enthousiasme…

Mercredi 8 mai, le rendez-vous était fixé à 16h, chez Oliv à Ruffigny et bizarrement tout le monde est à l’heure, même Marie, ils savent que chez les rado79, l’heure c’est l’heure….

Bref, pour vous épargner des pages et des pages de lecture (Car j’ai de quoi vous faire au moins 20 pages), je vais faire du condensé, afin que tout le monde puisse lire jusqu’au bout, ce petit compte-rendu…

En résumé, mon rôle d’assistant, consistait à exécuter 5 missions, que j’ai essayé de réaliser au mieux pendant les 5 jours de notre périple Lozérien :

–       Effectuer un stage commando de conduite accélérée sur char d’assaut en 5 jours maxi : Mission accomplie

–       Exécuter les ordres du Général Vaness et de son Capitaine Ju qui m’avaient chargé de transformer leurs 2 mulets, en bêtes de courses : Mission accomplie

–       Démontrer mes capacités pour passer à travers les mailles du filet mis en place par la Douane Française, qui se démène depuis des années pour démanteler notre réseau commun du pot Belge : Mission accomplie

–       Promouvoir l’image de marque « Flying Avent’Hure » dans une région de France où ils sont beaucoup moins connus que dans le Grand Ouest : Mission accomplie

–       Infiltrer les lignes amies des Flying Avent’Hure pour enfin savoir s’ils sont identiques intérieurement qu’extérieurement et pour enfin connaître les secrets de leur formidable tribu : Mission accomplie

Voilà, maintenant je vais préciser un peu plus, mais je laisse le soin à Oliv et Marie de vous raconter, eux aussi, leur version des faits et tout ce dont je ne vous aurais par parlé…

Image5

Je peux vous garantir qu’être capable de maitriser le camion d’Oliv sur 5 jours, c’est quelque chose, imaginez, conduire sous la pluie sur l’autoroute à 22h le soir après 6h de conduite, avec des essuie-glaces qui n’ont que le nom « d’essuie », faire avancer convenablement l’engin dans des régions montagneuses malgré le poids du monstre, faut dire que le gars Oliv, quand il aménage un fourgon, c’est du costaud, il ne lésine pas sur les matériaux, à sa décharge, je reconnais que c’est efficace et que l’on dort très bien dedans, une fois glissé entre les VTT, le bidon d’essence, les vêtements de sports souillés par la sueur des guerriers du week-end, les paquets et les paquets de nouilles (C’est Marie qui était chargé des achats de bouffe) etc… etc… Pour info, le VTT d’Oliv c’est comme son camion : « Pourquoi faire léger quand on peut faire lourd ! »

Et bien entendu, quand vous faites l’assistance sur un raid et que l’orga vous fait garer où ils peuvent autour des différents PC, il arrive ce qui doit arriver, se garer dans un champs disons un peu spongieux avec un 35 Tonnes, au moment de repartir, il faut faire appel à 7 autres assistants pour pousser la bête, afin de ne pas rester enlisé  et être à l’heure au PC suivant, pour ne pas louper ses protégés.

Pour couronner le tout, dès que nos soi-disant pros de l’orient’ prennent une carte routière en mains, il faut être très vigilant car dans le kilomètre qui suit leur dernière indication, il faut déjà se préparer à faire demi-tour.

Au fil des heures, je maîtrisais de plus en plus l’engin et je me suis même surpris à la jouer à la Juan Manuel Fangio, le vendredi matin pour rallier 2 PC distants de 40kms, sur des petites routes de montagnes qui n’ont que le nom de « routes », heureusement personne en face, faut dire qu’il n’y a pas grand monde qui soit capable d’habiter dans des coins aussi perdus, pourtant la beauté des paysages devrait les motiver, mais la rudesse du climat doit y être pour beaucoup, car à 1350m j’ai eu quelques flocons de neige (En Mai !). Pour info, un des assistants a cassé son véhicule dans ce secteur. Rassure-toi Oliv’, je maîtrisais très bien l’affaire !!!

Ensuite question Staff des Flying Avent’Hure, alors là, je comprends beaucoup mieux maintenant pourquoi ils sont aussi forts dans cette tribu, même quand ils sont sur la plage ou en train de fêter dignement les 40 ans d’un copain, ils se tiennent en permanence au courant de ce qui se passe sur le raid à l’autre fin fond de la France où deux des leurs se déchirent comme des gladiateurs pour ne pas se faire lyncher à leur retour, au cas ou le classement final de l’équipe serait en-dessous des objectifs fixés.  Pour rester en contact permanent, ils utilisent tous les moyens possibles et inimaginables que le monde moderne nous a apportés et même plus encore, car il faut que tout le monde sache qu’Oliv est capable de lire sa boîte mails sans se connecter sur Internet, si si, c’est dans ses cordes !!!

Quand je vous dis que ce sont des extra-terrestres ces Flyings, il y en a même un qui relate les faits et gestes de ses petits copains, en live sur leur fameux site (Celui sur lequel vous êtes connecté en ce moment).

Je peux vous dire qu’en 5 jours, j’ai appris énormément de choses en les côtoyant, j’ai même été obligé d’envoyer des SMS sur un téléphone portable, pour la 1ère fois de ma vie en bidouillant toutes les touches (Vaness pourra témoigner sur l’écriture de mes 1ers essais), mais j’y suis arrivé, de toutes les façons je n’avais pas le choix, quand j’entendais sonner (Même quand je faisais la vaisselle) et que la liste des messages s’allongeait, s’allongeait, j’imaginais Vaness en train de faire des allers retours sur la plage de l’île d’Oléron, j’avais peur qu’à force, elle creuse sans s’en rendre compte une tranchée de 2m de haut et que le tout s’écroule sur elle, je ne voulais pas être le responsable de la perte du chef de la tribu Flying Avent’Hure, j’aurais été inconsolable…

Ils m’ont aussi permis de battre mon record sur 1500m, en course à pied (Je laisse Marie ou Oliv vous raconter)

Mais moi aussi de mon côté, je leur ai appris quelques petites choses qui leur seront peut-être utiles lors de  leurs prochaines épopées, finalement l’échange aura été bénéfique pour tout le monde…

Pour ce qui est de mon rôle de VRP des Flying Avent’Hure, je n’avais pas le choix, j’étais habillé avec les tenues du Président Ju, pour une fois qu’elles étaient remplies de belles épaules bien saillantes et fermes et que le déguisement avait de la gueule, il fallait bien le mettre à profit et distiller du Flying Avent’Hure à tout va, je pense sur ce point que j’ai été à la hauteur et maintenant avec le VRP et la bonne humeur permanente de l’équipe « Oliv/Marie » auprès de tous les bénévoles, plus notre comportement lors de la soirée de Gala, le Team Flying Avent’Hure est connu dans le Sud-Est de la France.

A quand une tournée dans le Nord de la France, je suis prêt ???

Pour ce qui est de notre péripétie avec la Douane, je laisse Oliv ou Marie vous raconter…

 

J’ai aussi compris que finalement ces Flyings, ils sont identiques extérieurement, qu’intérieurement, ce sont les meilleurs, y-a pas à dire, mais chers lecteurs, il faut quand même que vous sachiez quelques petites choses sur leur train de vie :

Ils marchent, pardon ! Ils courent sur piles DURACELL (Traduisez, ils sont très forts sur la durée).

Ils se préparent psychologiquement en groupe, lors de soirées OFF où contrairement aux photos qu’ils publient sur leur site où nous les voyions avec des verres de boissons alcoolisées  ou autres bières, en réalité ils ne tournent qu’au Vittel Menthe, si, si, je peux vous le certifier, au Vittel menthe, eh oui, là je vous la coupe, n’est ce pas !

Depuis des années, ils nous mettent des photos montage et nous, bêtement, tous les raideurs des autres assoces, nous copions, nous avons beau boire tout ce qui se présente en termes de boissons alcoolisées, nous n’arrivons jamais devant eux à la fin d’un raid, mais maintenant que nous connaissons tous les dessous de l’affaire, les choses vont changer.

 Aujourd’hui même, j’ai pris des contacts auprès de TEISSEIRE, nous allons (Nous, les rado79) bientôt signer un partenariat avec cette société, afin de nous fournir une centaine de bouteilles de sirop par mois, pour alimenter nos raideurs et pour les placer dans des conditions optimales afin de terminer enfin devant les Flying Avent’Hure, sur un raid. La boisson miracle des Gaulois sudistes vient de se propager sur tout le département, attention les yeux !!!

 

Et le raid lui ?

Alors là, je pense que Marie et Oliv sont plus aptes que moi pour vous en parler, mais je peux quand même vous dire ce que j’ai vu de mes propres yeux, je résumerai en un mot : ĒNORME et en une formule : LE GÉVAUD C’EST COSTAUD…

 

C’est certain, ce n’est ni un raid de Princesses, ni un raid de Mickey, c’est un raid de costauds, j’ai vu des mecs dans des états plus qu’alarmants sur tous les PC, imaginez les sections du genre trail de 10kms avec Dénivelé + de plus de 1000m, 1h 20’ pour les meilleurs et 2h 30’ pour les moins bons (Attention les moins bons là-bas sont du niveau du 1er tiers de nos raideurs de chez nous), avec des passages qui ressemblent plus à  de l’escalade à mains nues qu’à du trail.

Les organisateurs sont des psychopathes, pour les parcours VTT, ils ne se contentent pas des singles tracks existants, ils débroussaillent des passages pour que la pente soit encore plus raide, on voit bien qu’ils veulent absolument construire des parcours les plus costauds possible…

Evidemment dans ces cas-là le matos déguste, j’ai vu un VTT bon pour la casse car coupé au niveau du tube inférieur sous la tige de selle et bien sûr des raideurs complètement défaits, les muscles et le cerveau complètement vides de chez vide, il faut un sacré mental déjà uniquement pour prétendre être à l’arrivée de ce raid, car certaines équipes ont terminé à un seul (A condition de rester avec une autre équipe), beaucoup d’équipes ont préféré prendre la route et louper des balises sur certaines portions, pour récupérer par moments…

 

Bref, moi, je n’avais pas encore vu çà sur un raid, c’est vraiment le raid à faire dans sa carrière, tant que l’on n’a pas terminé un Gévaudathlon, on ne peut pas se considérer comme raideur, c’est certain.

C’était leur 16ème édition et on voit bien que tout est rodé, du début à la fin, c’est-à-dire dès la remise des dossards (Nous avons des leçons à prendre), en passant par la construction du raid en lui-même, la disponibilité et la décontraction de tous les bénévoles et surtout leurs connaissances dans les moindres détails de leur épreuve, avec à leur tête un Président de club exceptionnel (J’ai longuement conversé avec lui sur différents PC, quand je vous dis qu’ils sont disponibles !) et en passant par le règlement et les classements du raid en lui-même, à aucun moment et jusqu’à la remise des prix, absolument personne ne peut savoir qui a gagné l’épreuve, c’est trop long à vous expliquer, mais c’est quelque chose de spécial et ce jusqu’à l’arrivée finale du raid…

 

Et cerise sur le gâteau, pour clôturer le raid, une remise des prix complètement déjantée, les vainqueurs terminent en slip sur le podium, le député, le Maire et tout le tralala dansent sur la scène sur une musique boum boum, çà envoie grave, il faut le voir pour le croire, une ambiance de folie de 20h30’ à 2h du mat’, enfin, nous le Team Flying Avent’Hure, nous étions le dernier Team à quitter la salle, derrière nous, il ne restait plus que les bénévoles… Marie a bien essayé de nous apprendre quelques pas de danse, mais Oliv et moi avons préféré nos chorégraphies personnelles, nous avons fait un tabac, quelques vidéos peuvent témoigner…

Image6

Bref, nous avons passés 5 jours en Lozère et nous avions tous les 3, l’impression d’être partis depuis des lustres de nos chers Deux-Sèvres, la réalité du réveil ce matin, nous a rappelé qu’il fallait de temps en temps aussi aller bosser, tout en sachant que ce n’est que partie remise….

 

Je remercie Oliv et Marie pour ces moments de purs bonheurs et j’admire leur niaque, je suis content d’avoir donné un peu de mon temps à un club qui lui ne compte pas son temps pour nous offrir chaque année une superbe CO et un super raid, dans le Sud Deux-Sèvres.

Vive les Flying Avent’Hure et vive l’entraide entre clubs raideurs….

Gill (Des RADO79)

Image4

 

 

 

 

Advertisements

6 Réponses

  1. Très beau récit Gill, j’aurais bien aimé être une petite souris dans ce Flying Cam (enfin sauf pour les odeurs…). Une belle aventure de + à ton actif !

  2. Ca donne envie….

  3. Bonjour
    J’ai vu au gré du week-end passer votre équipe ( j’étais un des photographes du Raid).
    si Les premiers du raid se tirent un bourre phénoménal, mais chacun des raideurs en général est toujours agréable et de bonne humeur, mais vos deux concurrents ont toujours, y compris dans les moments durs physiquement fait un sourire, pris la pose.

    Pour toutes ces raisons, je dois vous décerner à titre personnel le prix de la bonne humeur.

    Continuer, la bonne humeur est salvatrice dans la morosité ambiante

    Richard

  4. Bravo à vous et tu as entièrement raison, tant que l’on n’a pas fait un Gévaudathlon, on ne peut pas se considérer comme raideur. Je l’ai découvert il y a 3 ans et depuis j’en suis fous malade.
    Continuez dans la joie et la bonne humeur comme vous le faites.
    A bientôt sur l’AA.

  5. Ben couillon, vous en avez fait rêver des gens ! c’est bô !

  6. Impressionnant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :