Aventhuriers 2013, qui êtes vous ?


Petit florilège de vos réponses à la feuille de présentation d’équipe que nous avons mise à votre disposition :

qui

Origine de votre nom d’équipe. Éventuellement, pourquoi un nom d’équipe aussi ridicule ?

FOUFF POWER : C’est de votre faute, à notre toute première C.O. de nuit, on est tombé sur vous et il fallait un nom d’équipe. Là, pour le coup, c’est la faute aux « Testicules », une équipe de gars. Ça appelait forcément une réponse féminine…

ABSOLU RAID NAKA NAKA : Parce qu’on couche ensemble mais qu’on n’est pas du même club. Parce que ridicule, ça rime avec je t’enc…

Palmarès sportif individuel :

C’est quoi, un palmarès ? * Pas de souvenir d’un podium. * Trop long pour en parler. * À trois ans, je montais dans les arbres. * Premier en descente de luge des papas à Avoriaz pendant l’hiver 2009. * Vice-champion du Gâtine Poker Tour 2012 et champion départemental 79 « finisseur de raclette ». *  3ème et 4ème au slalom en côte de la Mothe St Heray 2012. * Champion du monde du palet Vendéen. * Champion du monde du palet Breton. *

Ironman d’Embrun. * Triathlon. * 8 h 55’ sur 100 km. * Champion de Vendée 10 km sur piste. * Pongiste de haut niveau. * 14ème ARWC en 2009. * Finale challenge national des raids 2012. * Championne de France triathlon longue distance 1999 et 2005. * Vainqueure triathlon d’Embrun 2004. * 3h03’40″ au marathon de Paris en 2003. * Ultramarin de Vannes. * Finisher Frapadingue 2012. * Course des crêtes – Espelette. * 4ème à l’open de karaté kata à Orléans en 2013. * Le GRP. * Les 100 km de Mervent. * Les Templiers. *

Sport bizarroïdes pratiqués :

Question trop indiscrète. * Pères de famille. * Bêchage de vigne. * Planche à voile sur la Seudre. * Chasse au Dahu. * L’apéral (c’est comme l’apéro, mais au singulier) * Palet. * La spéléoenologie : exploration souterraine des caves, tous cépages confondus. * Sieste. * Regarder « Plus belle la vie ». * Scrabble. * Le cracher de noyaux de cerises, ou de pruneaux pour l’option « gros calibre ». * Apéro palet. * Votre raid. *

Rando-surf. * Le golf. * Ultra trail. * Escalade. * Tennis. * Chasse sous-marine.  *  Natation. * Chute libre. * Plongée. * Volley-ball. * Badminton. * Tir à la carabine. * Hand. * VTT. * Rugby. * Saut en parachute. * Saut à l’élastique. * Dada. * Slakeline. *  Roller. *

Autres passions extra sportives :

Nos femmes. * La nature avec les enfants. * Sexe et bière. * Les filles. * Concerts, feria. * Les massages pendant l’apéro. * Les copains, la bouffe, la vie quoi ! * Le mères de famille. * Boire beaucoup de bières et clubber jusqu’au bout de la nuit. * Cueillir les fleurs des champs. * La bringue. * Regarder mon poisson rouge jouer avec mon chat. * Théâtre. * Jeu de règles. * La pêche. * La musique. * Modélisme. * Photo. *  Le night-club. * Nos maris, nos enfants. * Le bricolage. * Le vin, la bière. * Danse. * Origami. * Stade Rochelais. * Tour de France. * Le travail. * Danse traditionnelle. *

À combien d’éditions du Flying Avent’Hure avez-vous participé ?

Toutes, malheureusement, on n’apprend pas vite. *

Quels sont vos objectifs sur ce raid ?

Apprendre à se servir d’une boussole. * Participer à toutes les épreuves, même une minute. * Terminer sans s’abîmer. * Finir. * Prendre du plaisir. * Se faire plaisir à deux. * Finir devant la 132. * Win, en partant de la fin. * Arriver. * Le finir en forme. * Rester ensemble durant les épreuves et continuer à se parler après le raid. * Profiter. * Travailler la carte. * Finir le moins mal possible. * Découvrir ce raid. * Tout donner. * Podium. * Podium mixte. * Finir avec nos membres intacts. * Finir ou mourir dignement. * Le terminer et bien le vivre. * Faire du volume. * Se marrer pendant deux jours. * Se taper dedans et prendre un max de plaisir. * Champion. * Se faire plaisir (ou mal ?) * Gagner. * Dans les 10 premiers. * Manger des pâtes. * S’amuser. * Médaille d’or. * Premiers !!! Enfin, dans la première moitié du classement… * Finir avant 20 h. * Top 30. * Finir, pas trop ridicules. * Passer les barrières horaires. * Rentrer avant la nuit. *

Quels sont vos points forts ?

Nos points faibles. * Aucun. * Top secret. * Ne pas avoir de point faible. * Le ravitaillement (planquez les chips !) * Y’en n’a pas. * Le lancer de noyau de pêche. * Le poids de mon coéquipier. * La natation synchronisée. * Nos points forts, c’est nous. * Les ravitaillements. * Le camping-car et le tir à l’arc en tyrolienne. * La tchatche. * Le point fort de l’équipe, c’est mon partenaire. * Ongles incarnés. * À nous deux, nous avons un QI de 180. * La cohésion d’équipe. * L’hygiène de vie. * On est moyen partout. * La motivation. * La régularité. * Notre humour. * Le mental. * Nos points forts, ils restent encore à découvrir. * La raclette. * On se connaît (père et fils). * Volonté, résistance. * Bonne hydratation. * L’entente entre nous. * La sveltesse. *

Y a t-il une épreuve que vous appréhendez particulièrement ?

Le départ. * La météo. * Le canoë de nuit. * La tyrolienne. * La nuit sous la tente. * Le ski. * Aucune en particulier, nous les appréhendons toutes ! * Les épreuves intellectuelles mais, apparemment, ce n’est pas le fort de l’organisation non plus. * La plongée sous-marine. * L’humidité et la fraîcheur. * Monter sur le podium. * L’apéro du repas de clôture. * La mémo. * La troisième mi-temps. * La douche. * La séparation de notre binôme. * Se lever le matin. *

Avez-vous une maxime, une phrase fétiche ?

Mora mora ! * Sots, sauts, seaux les Bécasseaux ! * To switch les phacochères ! * À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! * Pour faire un raid, rien ne sert d’être bourrin, mais ça peut aider… * Y’a pô à tortiller du cul pour chier droit ! * Vaut mieux trouver la balise sans savoir pourquoi, que savoir pourquoi on l’a pas trouvée… * C’est rien pour toi ! * Ça va bien se passer ! * Carpe diem. * Si Corinne passe, c’est pas sûr que Toch passe… * Tu sais ce qui est le plus difficile pour une poule ? * La balise elle est où ? Dans ton cul ! * C’est à la fin qu’on compte les morts ! * Par là ! Non, par là ! Mais si, par là ! * Ki arrive en retard paye son pack ! * Au raid, l’important ce n’est pas les mollets, mais ce que l’on en fait ! * Un de plus au compteur. * C’est chaud, ça brûle ! * Tant que t’as mal, c’est que t’es vivant ! * Oser l’insurmontable. * Commencer à fond et accélérer progressivement. * Regarde pas la marque du vélo, pédale ! * Faut pas y céder ! * Le raid, c’est comme les poils, j’en ai plein le c… ! * Banzaï ! * Have a nice day ! * Soyez forts et soyons fous ! * Ça fait du bien quand ça fait mal ! * Y’a pas de problèmes, mais que des solutions ! * Content de partir, content de revenir !  * En avant Guingamp ! *

gill

En bonus, la madeleine de Proust de Gill, des RADO, qui a inventé le VTT bien avant que Bernard Hinault l’importe en France, des USA :

 » Dès 1966 (à 8 ans) avec mes copains, nous démontions les moteurs des vieilles mobylettes à galets de nos grands-parents et nous les transformions en vélo… tout terrain (tout petit plateau à l’avant).

Nous avions transformé un terrain vague à Barroux (à côté d’Airvault – 79) en terrain de cross (grosses buttes, trous, troncs d’arbres, tas de pierres…) et nous organisions des courses de vélo TT sur ce terrain de cross.

Tout le village était invité (affichage, papiers dans les boîtes aux lettres). C’est un petit village de 300 habitants, tout le monde nous connaissait et certains soirs d’été, c’était la grande course, nous faisions payer 10 centimes de francs chaque spectateur, il y avait beaucoup de monde (c’est vraiment dommage que ça n’a jamais été filmé).

Avec la recette, nous allions acheter de la limonade et des caribous à l’épicerie du village, à 100 m de notre circuit.

Nous avions déjà l’âme des Barjots et l’esprit raideur était déjà en nous. C’est inné !!! « 

Advertisements

4 Réponses

  1. Belle compilation, il me semblait bien que les gens qui participent à ces raids ne sont pas normaux… Tout comme les petits interviews d’Oliv à la CO nocturne, c’est excellent ! Bravo.

  2. tout à fait d’accord avec Toch ! Ils sont tous barj !
    Quant à Gill et ses regrets de ne pas avoir d’images de ses premières expériences en MTT (mobylettes tout terrain), il faut recommencer et demander à Oliv de venir avec sa nouvelle techinque de prise « d’images qui bougent ». Je promets de l’accompagner pour des images plus statiques !

  3. En 1966, il n’y avait pas de caméras, ni tous ces trucmuches d’aujourd’hui, mais l’avantage de l’époque, c’était de pouvoir organiser et mobiliser tout un village autour de trucs complétement barjes et tout çà sans demander d’autorisation à la Préfecture et comme c’est bizarre aucun mort à déplorer pourtant, belle époque malheureusement disparue…
    Et, moi en 2013, je suis content de ne pas être normal et d’être entouré de barjots comme moi, n’est-ce pas !!!

    • C’est vrai ça Gilles, qu’elle devait être bien cette époque, où nous n’avions pas besoin de renseigner des tonnes de papiers pour rassembler des passionnés et organiser des moments de convivialités autour de la nature et du sport. Organiser quelque chose est devenu un parcours du combattant : entre les dossiers préfectures, assurance des bénévoles et des participants, dossier natura 2000 (Ou il faut par exemple mesure l’incidence de la manifestation sur les insectes, sur la flore… ). En 15 ans, tout s’est bien compliqué. Mais heureusement quand on est barjot on arrive tout de même au bout de ce périple d’organisateurs pour continuer à vous proposer de quoi s’amuser. A très bientôt rendez-vous les 29 et 30 juin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :