Mégal’Onight 2012


Pas de froid, pas de neige, pas de pluie, la Mégalo 2012 s’annonce tranquille…  Certes, mais c’était sans compter sur le potentiel inestimable de l’équipée Oliv/Marie…

mégalo 2012

Retour sur les faits :

On s’équipe de nos nouvelles frontales surpuissantes, sans trop se couvrir (étant donné la douceur des températures) après avoir englouti nos pâtes froides pseudo-réchauffées à l’accueil par une mamie pleine de bonne volonté mais au potentiel calorigène limité. Quelques têtes connues, comme Vadim, demandent à Marie si elle est venue en canoé (hi hi hi ). On charge nos sacs, qui semblent un peu gros par rapport aux autres, mais la nourriture c’est sacré, on est serein pour plusieurs jours si on se perd…

Départ à 22h, on prend 12 min dans la salle pour reconstituer le puzzle de cartes et tracer notre itinéraire : petit secteur en ville (1/6000e), puis 3 cartes A4 (au 1/15000 et 1/16000) représentant les secteurs Est (carte 1), Centre (carte 2) et Ouest (carte 3). On prévoit notre enchainement jusqu’au début de la carte 3 en prenant les balises plutôt au Nord à l’aller et celles du Sud pour la boucle du retour. Une bien belle théorie !

carte ville

On commence par la ville, qu’on tourne dans le sens anti-horaire. Il faut être concentré car des balises leurres sont systématiquement présentes à quelques pas des bonnes. Les RADO naviguent un peu à nos côtés, et nous grattent à la faveur d’une superbe diago dans un pré, pendant le liaison D/C. Certaines équipes se trompent déjà, à l’image du Bourdet Team pointant un leurre à la A, tandis qu’on verrouille les postes avec application.  

carte 1 EST

On entame ensuite le secteur Est par la balise 201. Marie active la montre GPS à la balise 203 (petit souci de géo localisation…). On rentre bien dans la course, on prend des azimuts sécurisés, on se recale très vite et on fanfaronne gaiement au milieu de la forêt engorgée… La Mégalo, c’est vraiment sympa comme balade nocturne, un jeu d’enfants !

On enchaine donc les balises du Nord, puis de la 222 à la 229 un superbe azimut (nous prenons presque le temps de saluer notre public…) et 230, 231, 217, 208… Et là, Marie s’arrête net pendant qu’Oliv pointe la balise : « Dites-moi pas que c’est pas vrai !?!?!? » On hésite quelques secondes entre l’anéantissement et la rage : on vient de faire une grande partie du retour, au lieu de basculer sur la carte du secteur centre, à la sortie de la balise 222 !

On accepte la sentence,  ce pêché de confiance ira enrichir notre expérience… On ressort sur un gros sentier et on refait un itinéraire bis, en fonction de cette boulette. Il reste encore plus de 7h de course, il ne faut pas se démobiliser et c’est l’occasion de tester les capacités mentales d’Oliv sur les longues sections de courses et celles de Marie sur l’orient’…

Carte 2 CENTRE

On arrive donc finalement à la carte 2 (secteur centre) que l’on entame par la 223. L’ambiance est un peu plombée, l’euphorie est retombée. Il faut qu’on reprenne le rythme et la motivation nécessaires, même si on sait que l’espoir de faire une belle course est désormais derrière nous.

Petit à petit, on reprend le contrôle et on enchaîne à nouveau toutes les balises côté Nord avec un grand jardinage sur la 243 où il faudra qu’on se recale 3 ou 4 fois mais où notre ténacité finira par nous libérer, au bout de 30 min, alors que la Joe Bar Team, présente au même moment que nous dans la zone, a fini par lâcher l’affaire…

Dans la grappe au Nord Ouest de la carte centre, on croisera les Echappés de Mélusine à la 246, ainsi que Sud Loire Raid Aventure à la 239, déjà de retour de la carte Ouest, avec carton plein. Ca aurait du nous alerter, nous rendre plus méfiants et moins gourmands pour la fin de la course…

On est cette fois-ci archi-vigilant au changement de carte sur la dernière balise de ce secteur, la 244, à côté de laquelle on fait un nouveau point sur notre programme de la dernière carte (il reste 4h30 de course).

carte 3 OUEST

On décide alors de s’engager « seulement » sur la portion Nord de la carte au vu du temps estimé et des bavantes en course à pied sur le retour. On s’en sort bien sur les premières balises, techniques, au beau milieu des multiples layons, et on bascule ensuite après la voie de chemin de fer sur l’enchainement 190, 191, 192, et 200 (disparue mais dont nous avons dédicacé la toile au passage).  A cet instant, nous touchons le cœur du thème de cette nuit et notre folie des grandeurs nous coûtera cher au petit matin, même si nous avons le privilège d’admirer une propriété ancienne de toute beauté. Le tourisme, c’est intéressant mais le chrono tourne… Nous nous engageons alors sur la 198, dans une sorte de no man’s land pseudo carté où gisent d’anciens bâtiments de guerre dans une atmosphère étrangement calme.

Après le pointage de la 198, Marie annonce à Oliv qu’il va falloir courir un bon moment pour rallier la carte du centre (30 min). L’idée est de tenir un petit rythme régulier. Oliv est dépité mais trouve les ressources mentales pour ne pas s’arrêter à chaque intersection… à moins que ça ne soit la trouille de se faire aider par sa partenaire (hi hi hi)… Nous atteignons péniblement le carrefour raccordant les deux cartes après ce trail bitumé interminable.

Nous avons peu de balises à prendre sur le retour Sud de cette carte et Oliv ayant beaucoup moins le sens de l’humour que lors de la reco canoë, nous avançons dans un relatif silence au gré de quelques erreurs d’attaque de postes, que nous pouvons peut être mettre sur le compte de la fatigue.

Nous passons au ravitaillement à 6h15 (après avoir fait le choix de laisser la 232) où nous prenons rapidement un Coca et une clémentine, car on sent qu’on ne va pas pouvoir rentrer dans les temps. On pointe péniblement les 3 balises 227, 226 et 228 au prix de plusieurs erreurs. Oliv dévie vite sur les azimuts et Marie tente de rester concentrée et optimiste, tout en prenant soin de sa casaque orange qui part en vrille en pensant déjà à la portion  de 4000m  de course non stop à venir…

C’est parti pour le retour vers la carte Est. Dans les starting-blocks, Oliv grommelle un  « Je pense que ça devrait être en descente … ». Oui, mais pas avant les 3 premiers kilomètres ! Personne ne parle : Marie lâche quelques « allez » et surveille le chrono, Oliv ne décolère pas, mais court. C’est monotone, car nous avons déjà pointé les balises et nous comprenons que nous n’aurons pas le temps de nous faire plaisir sur la grappe Sud-Est, où nous sacrifions donc 9 postes.

40 min plus tard, on prend au passage la 207 et la 214 et nous faisons un clin d’œil à la H, pointée aux alentours de 22h15 la veille ! On arrive vers 7h40, juste avant le lever du jour.

Au milieu du p’tit déj on monte sur le podium pour la 2e place mixte (à 2 balises des 1ers mixtes) et à la 17e/33 au scratch. On aura pris 57 balises sur 71.  Dans le camion, sur la route du retour, et sous les trombes d’eau et de grêle, on débriefera sur nos regrets concernant nos erreurs d’itinéraires, mais aussi sur la satisfaction d’avoir profité ensemble d’un beau format d’épreuve et d’avoir bien tenu le coup physiquement.

Finalement, on convient, si on y retourne en 2013, de laisser le Grand Nimportnawak à la maison…

Publicités

2 Réponses

  1. Bravo quand même !! effectivement des boulettes comme ça , ça fout les boules, mais vous vous en êtes quand même bien sortis!!! moi j’étais sur la Cendrillon mais je serais bien tentée par la Dracula l’année prochaine. Je vois que vous avez, vous aussi, un peu galéré sur la 237, ça me rassure car apparemment elle était un peu mal placée!! ( c’est bien le seul point négatif de l’orga, car c’était vraiment top!!)
    A bientôt et Joyeux Noel!!

  2. ah ben c’est bien beau de se foutre de la gueule des chiens fous lorsqu’ils embarquent le gd n’import’nawak mais eux ils savent le larguer avant la fin pour finir en beauté. On réfléchit à un blâme pour la prochaine AG…
    ju

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :