Canyons d’automne – Canal del Palomo


Dernier jour de cette cession de plongée dans le wild wide west de la Sierra. On va aller se la donner dans le canal del Palomo, un truc atypique à l’ambiance étrange. C’est un barranco équipé de clavetas, tiges de ferraille scellées dans le roc qui permettent la progression. Il peut être attaqué par le bas pour être remonté, ou bien du haut pour être… descendu. L’accès bas se fait rapidement par un sentier qui part du parking au pied des falaises. L’accès haut est plus physique, empruntant des balcons aériens.

Ce barranco a été équipé en via ferrata depuis peu : quelques clavetas ont été remplacées ou rajoutées ; une ligne de vie court tout le long, remplaçant l’ancien bout de fil de fer anémié et sporadique qui « sécurisait » par endroit les passages en balcon les plus exposés.

Nous décidons de le parcourir de bas en haut et « à l’arrache » sans se sécuriser pour ne pas gâcher le plaisir de la grimpe par une succession de mousquetonages fastidieux. Nous partons légers, sans prendre de baudard.

La montée du barranco est agréable, on enchaîne d’une claveta à la suivante en cherchant parfois la vitesse d’exécution, en privilégiant d’autre fois la chorégraphie pour le plaisir esthétique, mouvements entrecoupés de quelques acrobaties tête en bas pour le fun, tout en veillant à garder une marge de sécurité pour ne pas prendre un plomb et s’empaler sur une des excroissances métalliques qui nous tendent les dents, en dessous.

 

On prend rapidement de la hauteur, pour déboucher dans un grand cirque en altitude, qui sert habituellement de HLM à une ribambelle de vautours fauves. Peu de volatiles cette fois ci, peut être sont ils en RTT à Bierge où on les attire avec des carcasses de moutons mises à l’équarrissage…

Nous contournons maintenant la falaise sur les balcons aériens. Quelques passages exigent une attention accrue, une glissade serait lourde de conséquences. Puis, des désescalade sur clavetas, un cheminement cairné qui slalome dans la face nous ramène en bas, et nous finissons cette boucle bien tonique où nous en avons pris, une fois de plus, plein les yeux.

 

Rangement approximatif du tos, deuxième petit déj de mi-matinée, on enfile une p’tite laine, on prépare les K-way et on enquille la route du retour vers les déluges de flotte qui s’abattent sur la France depuis une éternité.

 

ETAPE PRECEDENTE

RETOUR

6 Réponses

  1. Merci Oliv pour ces 5 beaux récits et belles images. Ca fait du bien de voyager par ces sales temps de Toussaint. En plus y’a du suspense, de la frayeur, bref un scénario bien ficelé à l’Américaine qui fini toujours bien !

  2. Et les vidéo !

    • Ca progressait bien, j’arrivais à les lire, pas saccadées, sur l’ordi de Kikos. Mais il avait pô de logiciel de montage, genre windows movie maker. Alors j’ai installé un pinnacle qui traînait dans un tiroir. L’installation s’est bien passée. Je pensais toucher au but. Y’a 5 mn, je démarre un projet : bah c’kouillon, il sait pô lire les mp4 ! ça queute… Je t’avoue que je ne suis pas loin de m’agacer…

  3. Les photos sont impressionnantes et magnifiques, bravo….Mais pour les grimpettes sans assurage , là , non j’ admire pas, même si je connais les qualités de grimpeurs des acteurs .
    Sylvie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :