Raid ARA 2012


Bon avant tout, pour ceux ont suivi l’histoire des strings, ouf c’est pas cette fois que l’on mettra les strings fluos ! enfin….

Debarquement en equipe séparé à Pranzac, ju/van (ben oui faut aussi occuper les grands parents alors on leur a laissé Nolann !) marie/lkt. Installation du camp, préparation du tos… Ah premier appel micro :  » eh les flying, ya un reste de punch, v’nez nous filer un coup de main pour le finir ». Nous conviviaux, ne voulant pas être sanctionner pour non assistance à personne en danger, on accourt.

Mais c’est qu’il en reste beaucoup quand meme de jus de fruit…

Une ou 2 heures plus tard, on ramène les filles …

Et là le festival commence, essayage des strings, defilé, gogodancing enfin ça c’est le plus racontable, à en voir les photos qui s’en suive, les filles étaient dans un sale état…

Ah mais au fait on était pas venu faire un RAID ? aie aie aie…

Bon allez le compte rendu du raid version les mecs :

Départ 8h pour un tour de chauffe  » bon cette fois on se met pas ds le rouge, faut écluser trankilou le punch , ok ? « , et ben comme dhab, encore raté ! on part donc en bike and run avec 2 ou 3 equipes en tête de course, ça va vite !

Arrivée de la section dans un moto cross pour une belle C.O show (on enchaine 4 cartes en revenant toujours au point de départ), c’est une fourmilière ! on croise vite fait les filles, d’ailleurs ça sera la seule du raid malgré les 654848654 spéciales que nous propose ce raid très rythmé. Bon on sort de la C.O, on choppe nos montures à 2 roues et c’est parti pour un road book qui nous mène au kayak, on colle toujours à la tête de course, ju un peu en panique en VTT, a du mal a digéré la spéciale nocturne de la veille, mais une question restera en suspend tout le raid : « ne nous manquait il pas un dernier verre ? » . Hop on monte vite fait dans les kayak en saluant les kayakistes de jarnac, 500 m à peine, on se fait doubler par 2 avions en kayak, même pas le temps de chopper la vague derrière, ils disparaissent déjà … 7,7 plus tard on débarque à 2km (que l’on effectuera en trail) du parc du chateau de la Rochefoucault où ju joue à guillaume tell tandis que lkt fait une cht’ite C.O dans la ville.

L’orga nous a ramené nos vélos, on repart en vtt avec quelques balises à reporter, lkt pointe, ju oriente. A grand coup de  » c’est pas grave si ça va vite pour pointer lkt ! » et  » allez on récupère en roulant » , le chien fou lkt devient moins fougueux ! on tourne à ce moment toujours avec les gars de correze C.O, les griffons, tours’N aventure, les échappées de mélusine.

la section biathlon tir/descente dans un gouffre dis-patch les équipes et on se retrouve avec les Corrèze C.O. les deux sections C.O entrecoupés de VTT permettent au correzien de passer en tête pour quelques minutes.

ah oui on croise Alamo en plein milieu d’une C.O, « ben qu’est ce que tu fous là? » « ben y’a la moujasse (sa fille) qui fait  une équipe avec mick sur le aratoumini ». Après avoir récupéré ses photos, il semble plutôt que l’objectif ait été différent…

un extrait des clichés:

Bon au final on arrache une belle 2eme place au scratch, derrière les corréziens et devant les tourangeaux

Bilan : un raid bien rythmé, toujours des nouveautés, plein d’orient’, en fait quoi demander de plus ? bravo à tous et à l’année prochaine !

Pour ceux qui veulent vivre le raid sur une carte, voici notre tracé (il manque seulement le parcours de lkt dans la Rochefoucault)

La versions des filles :

Avant de raconter le raid on va revenir sur la soirée. LKT et Marie arrivent peu après nous à Pranzac, LKT qui n’a pas eu le temps de manger s’enfile en solo 2 bierres, et pas des 25cl, ni des 33cl, non carrément 50cl. Puis à peine fini ses bierres,  l’orga nous propose l’apéro, bien sur on répond présent. Nous on discute pendant que les gars font honneur au punch. A 23h, alors que tous les ARA sont déjà au lit, on parvient tant bien que mal à faire décoler du bar les gars et à les ramener au camion. On mettra du temps à dormir en raison de nombreux fou rires et autres chamailleries.

Lever 6h, les gars font moins les malins, café, dépose du VTT, briefing et c’est parti.

Marie part pour le 1er relais trail, Vaness enchaine puis on part en bike and run. Comme d’habitude des relais courts, on garde le rythme au coude à coude avec la 1ere équipe mixte.

CO Show, 4 cartes à faire à suivre, Vaness oriente, Marie pointe, on enchaine bien, on remonte plusieurs équipes jusqu’à ce que Vaness se deconcentre sur l’avant derniere balise de la dernière carte, on cherche quelque minutes et on se recale vite. Là on se dit que ça y est on va encore faire un raid en accumulant les conneries, vite reconcentrons nous.

On part en VTT, Marie verrouille l’orient (carte couloir), annonce les distances et…encore raté on hésite à prendre à droite (on a fait que 400m et Marie avait annoncé 700), finalement on prend a droite, ça ne ressemble plus, on fait demi tour, ça ne va pas non plus, on y retourne.. Bref 2km de plus et au moins 6 équipes qui nous passent devant. Vaness commence à vouloir accélérer pour rattraper le retard, puis se reprend, se souvenant que la dernière fois ça ne nous avait conduit qu’à faire encore plus de conneries.

On arrive au départ kayak, il en reste peu, même très peu, on est dans les derniers. Pas grave il reste encore beaucoup d’épreuves. Malgré nos petits bras, on double 4 équipes, Marie à l’arrière assure nikel la navigation.

Un trail de 3km nous ammene ensuite au château de La Rochefoucault. Marie qui se remet juste d’une piqure d’insecte à la main (qui lui a valu une main énorme et un passage aux urgences mardi) fera la CO photo pendant que Vaness tirera à l’arc. Marie fait un sans fautes, Vaness est moins performante et ne rapporte que 15min de bonif sur les 30min possibles.

On repart en VTT, Marie toujours à l’orient et Vaness qui pointe et qui va laisser pas mal de jus sur ces sections VTT. On tourne souvent avec les mêmes équipes dont une équipe mixte, on est devant mais on ne parvient pas à faire la différence.

On arrive au départ d’une petite CO que nous enchainons bien, sans erreurs, puis au même endroit Section biathlon/ tir carabine-descente dans un gouffre. Le principe c’est que celui qui tire pas descend au fond du gouffre, puis il y redescend autant de fois que son partenaire rate la cible en tir. On descendra donc 3 fois. Un bon souvenir pour les cuisses (ou un bon entrainement de fractionné).

On repart sur une section VTT pour rejoindre une autre CO. On enchaine bien, sans se précipiter et en verrouillant. On reste concentrées, on se parle à peine (contrairement à d’habitude) et on a enfin l’impression de rentrer dans le raid. D’ailleurs on commence à voir des équipes pas vues jusqu’à présent.

Puis nouvelle section VTT qui nous ammène à la dernière CO au score. Là on retrouve Alamo venu encourager sa fille. Avant la CO tir sarbacane sur 3 cibles, chaque cible touchée nous enlève une balise de la CO. Vaness tire et gagne 2 balises. Nat qui est au départ de la CO pense que c’est chaud de tout faire en 30min. Vaness prend l’orient et envoie Marie pointer, on tourne dans le sens anti horaire laissant la balise du tir vers la fin pour affiner en fonction du temps restant. Finalement on pointe tout en à peine 28min, yes!

On fait les 4km restant en discutant (enfin) et on franchit la ligne d’arrivée vers 17h15.

On retrouve au repas les habitués et amis dont certains ont fait la version courte du raid: michel et nelly, les brunet père et fils, Corine et Christophe des toch and co, les RADO, les serials, les vendanges…

On fini 1ere fille (sur 2) et 13emes au scratch devant la 1ere équipe mixte.

Une fois de plus les ARA nous on concoctés un raid super, avec de nombreuses  sections très variées, des parcours magnifiques sur des supports différents. On ne s’ennuie jamais, on ne sait plus où on en est dans l’enchainement des épreuves, si c’est encore le matin ou si on est déjà le soir, bref un raid à faire.

RDV l’année prochaine.

toch and co sur le podium mixte:

Stef et sandrine des vendanges:

Et le NACO, bien représenté par Clotaire et son ptit frère qui finissent premier du petit raid :

la version des TOCH and CO sur l’aracourci :

Après notre belle 1ère place mixte sur la tit’avent’hure de nos amis les Flying, nous nous sommes confrontés à de jeunes équipes et une pluie battante au raid de Thouars fin avril. Après ce raid physique où l’orientation importait peu et malgré notre 3ème place, c’était avec l’envie de faire passer notre frustration que nous rendions ce samedi matin à Pranzac pour notre 2ème participation au raid ARAcourci.

Pas de punch pour nous la veille mais le gala de danse de notre Violette qui se termine à 0h30. Lever 6h et on enquille la route depuis Montaillon. Arrivés à 8h, on récupère nos plaques VTT et on prend le temps de regarder partir les furieux sur l’ARAllonge, résultat : 2 fusées oranges et 2 gazelles vertes, vous avez deviné ? Dépôt du VTT de Corinne au motocross et on s’équipe. On prend le temps de papoter avec Nelly et Michel et aussi Papa et Fiston « cheville en vrac ».

C’est parti, je commence le 1er tour et Corinne le 2ème . Je récupère un peu et on enchaîne le bike & run avec des petits relais. 12 Km sans une balise au raid de Thouars, ici c’est de la rigolade à côté. On arrive au motocross et où nous attendent 3 cartes à enchainer les unes après les autres.

 Véritable show, on termine nos cartes en 7 minutes chacune environ. Un mauvais poinçon ? une erreur de placement ? nous apprendrons à la lecture des résultats que nous perdons 1 balise à 10 minutes sur les 15 proposées. Ne le sachant pas à ce moment là, nous repartons plutôt contents de notre prestation et enchainons sur le VTT road-book.

 Remise à 0 des compteurs et go ! Le compteur vélo de Yannis n’est pas étalonné comme le mien et m’oblige à recalculer sans arrêt les distances. Par contre les monotraces sont très sympas à conditions de faire attention où mettre la roue avant, les pierres sont traîtres… on arrive tranquillou au départ canoë, Corinne suit bien.

On pose les vélos et on se jette direct à l’eau. Portion canoë super plaisante, on remonte 4 ou 5 équipages qui visites les berges avant de rejoindre Papa et Fiston Brunet. On essaie de les dépasser mais ils sont plus malins sur la dernière chaussée. On débarque ensemble au pied du château.

Corinne se rend au tir à l’arc, c’est pas son fort mais il vaut mieux que je fasse la CO (conseil d’Arthur notre fiston).

 Du coup, elle papote avec Vaness et moi je déroule la CO photo en compagnie de Papa Brunet qui me « réceptionne » à la balise n°1 (désolé, ça glissait). On se valide les photos à 2, le rythme est bon. On remonte avec le plein au château (je ne comprends toujours pas comment ils prennent 3 balises de pénalité vu qu’on a fait pareil… Yannis ?).

Ensuite c’est le trail CO pour revenir aux VTT. On part avec Jeanne et le Père vert mais ils nous distancent doucement dans le passage sangliers et la dernière côte. On croise les 1ères équipes masculines juste avant de reprendre nos montures, on est bien.

On remonte sur nos selles pour une VTT orientation. La carte est nickel, les balises bien placées. Nous déroulons avec des équipes masculines et sommes rejoins par les Brunet (encore eux !) juste avant la balise B dans l’eau.

 On se sort de ce gourbi et on file au départ de la CO 5 Km en forêt.

Pas trop le temps de s’attarder, on mange une banane rapido et on part dans le sens anti horaire. De toute façon c’est une CO en ligne car les dernières balises ne sont pas encore installées. On prend de bons azimuts, un petit pipi pour madame et c’est déjà terminé avec le panier plein. Corinne a encore des jambes pour pointer mais elle redoute déjà la dernière grande portion VTT.

Ben justement, faut y’aller ! Là encore on ne traîne pas car d’autres équipes mixtes nous ont rejoint sur cette CO et on sent qu’on perd notre marge d’avance. 1ère difficulté sur la 1ère balise VTT de la portion. On hésite, on se lance et heureusement on retombe sur une équipe masculine qui nous réoriente vers la balise dans un chemin caillouteux aux branches basses. Ensuite ça déroule bien, je motive Corinne pour garder le contact avec 2 autres équipes masculines en visu pour valider notre route. Et là c’est la boulette : les 2 équipes se plantent, on suit sans savoir qu’on se plante aussi. Je valide pourtant avec la carte, les chemins sont là. Je vois les autres filer mais d’après la carte, il faut tourner, ça fonctionne jusqu’à ce que… perdu ! on est où ? La carte ne colle plus avec le terrain. 2 minutes passent, pas envie de reprendre ce bout de chemin pourri où je m’étais persuadé qu’il y avait des traces de passages précédents. Notre chance : les 2 équipes nous rejoignent pensant que nous avions le bon tracé : ce sont des locaux qui reconnaissent vite l’endroit. Nous nous sommes bien éloignés du tracé : un beau 180°. Nous décidons de tracer par la route jusqu’au point de sortie du tracé. Ca va vite, je pousse Corinne à près de 35 Km/h mais madame est un peu entâmée physiquement et moralement par ce détour et les 20 bonnes minutes perdues. On recolle au tracé et on termine en pointant la dernière balise pour se présenter à la CO sarbacane au score.

Il y a beaucoup de vélos, le moral en prend un coup mais heureusement je tue un sanglier, une biche et un lièvre à la sarbacane (ben oui les fléchettes étaient empoisonnées !). On part avec un peu de beaume au cœur sous les encouragements de Nathalie. On croise alors l’équipe mixte des princes noirs qui avaient remporté le raid l’an dernier. Monsieur pousse littéralement madame d’une main ferme dans le dos, euh Corinne tu veux pas faire pareil ? je commence à avoir mal aux pattes. Bonne orientation, on boucle tout en 28 minutes mais heureusement qu’il n’y avait pas les 3 balises du haut.

Ensuite c’est le dernier rush vers l’arrivée même si cela ne changera pas grand-chose au classement final. Le principal c’est de tout donner mais au fond de moi, je m’en veux pour le détour en VTT. Nous pensons être 3èmes ou 4èmes, en tout cas nous sommes rincés après un peu moins de 6h d’effort.

 On refait le raid avec les Brunet. On va debriefer les gars des Flying qui sont déjà là. Nelly et Michel nous rejoignent puis les filles des Flying et on terminent autour du repas et d’une bonne bière avec Gill des Rado. Une bonne rigolade avec l’épisode punch et c’est l’annonce des résultats : nous sommes 2èmes mixtes et 7ème au scratch. On pouvait gagner 2 places au scratch mais Jeanne et le Père vert étaient trop forts cette fois ci.

 A la vue de ces photos, vous aurez compris que Corinne a décidé d’appliquer un des secrets de préparation des Flying…

Merci à tous les ARA pour ce beau raid, les mini portions on adore !

Publicités

3 Réponses

  1. Chers Flying boys & girls, nous avons passé un bon moment à refaire le petit raid pendant le repas à vos côtés. Nous tenons un de vos secrets de préparation et Corinne a déjà commencé l’entraînement comme en témoigne la photo… bon promis, moi j’arrête le pâté !

  2. non le pâté c’est pour éponger, ça fait partie du pack prépa raid made in flying.

  3. Le pâté…on était bien dedans la samedi matin au réveil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :