C.O dirac par les irréductibles !


Bonjour à tous,

 Un petit compte rendu vite fait de la CO d’hier soir à Dirac, près d’Angoulème.

 L’équipe des Irréductibles est composée de Coline et Mick (Cédric n’étant pas disponible), accompagnés par leur assistant tout terrain préféré, Alamo.

 CO 3h : Comme dit Vaness’, quand on a goûté aux 3h, on ne redescend pas aux 2h… c’est clair !

 Départ de Sainte-Blandine : 17h15

Trajet « Aller » : bla bla bla, CO, bla bla bla, âneries, bla, bla bla, Flyings, bla bla bla, bêtises, bla bla bla, RAID, bla bla bla, conneries, etc….

Arrivée : 18h40 ; on croit être larges avec un rendez-vous à 19h pour départ à 20h, mais Mick s’est trompé (comme d’hab’) d’1 heure : c’était rendez-vous 18h pour départ 19h… oups…

Alamo s’occupe de l’aspect administratif, pendant que les Irréductibles enfilent leur tenue de combat.

Briefing dans 5 minutes !… ouf, on est dans les temps ! On prend même le luxe de faire notre photo fétiche.

Quelques têtes connues (les ARA, les Vendanges) ; Alamo est LA star : « – Eh, c’est pas toi qu’on a vu sur une vidéo tomber à l’eau ?

– Chérie, regarde le monsieur, il ne te rappelle rien ? On l’a vu faire du canoë ! »

Excellent !!!

 Ca y est, c’est l’heure ; Equipe 310 ; départ prévu pour 19h20 ; on est dans le paddock. Notre tactique : on gère le temps (c’est notre grand défaut 😉 : objectif : pas de dépassement, d’autant que Coline a un match de tennis dimanche matin de bonne heure et on ne veut pas rentrer trop tard…

 Bip bip biiiiip… les Irréductibles s’élancent, tels 2 marcassins cherchant des glands (*)… à moins que ce ne soit l’inverse : en effet, on part sur la 8… on la loupe en faisant un magnifique tout droit… on aime bien courir, nous les Irréductibles ; les balises, c’est juste pour faire joli dans la forêt…

Bon tant pis, la 8 n’est pas loin de l’arrivée ; on ira la rechercher au retour.

On file sur la 11… on la loupe… on se retrouve à environ 4 ou 5 équipes à jardiner ; bon, on ne va pas y passer des heures, on décroche… on est un peu énervés, mais jardiner, ça dessaoule ; bah oui, Mick était sorti d’un gueuleton bien arrosé vers 16h30 juste après avoir « fait la vaisselle » (nettoyer la tasse du café avec de la gnole…), et la veille, c’était soirée (non moins arrosée) chez Alamo… bref, de quoi être en forme…

On part vers la 10 ; on l’a direct ! Ca y est ; les Irréductibles sont là !

On enquille sur la A, puis on prend la 9 et la 20 sans difficulté ; « on va à la C ou pas ? » ; On craint le dépassement ; « on n’y va pas ».

On prend la B non sans avoir escaladé quelques barbelés ; on remonte sur la 19, puis la 6, les doigts dans le nez ; la 21, la 12, tranquille, puis pour la 22 (en haut d’une belle côte, genre falaise) ; on jardine un peu. On file vers la 18 ; la nuit est tombée : « Coline, tu m’attends sur le chemin ; tu sors ta frontale ; tu orientes et dès que je reviens tu pars sur la 7 ; je sors ma frontale et je te rejoins… » ; aussitôt dit, aussitôt fait ; on arrive sur zone présumée de la 7 ; nos frontales sont vraiment pourries (il faut absolument qu’on investisse…) ; on est en pleine forêt ; on n’y voit rien, même pas les chemins ; on ne va pas jardiner 2 heures ; on laisse tomber ; on file vers la 2 qu’on prend sans soucis… et on retourne chercher la 8 qu’on trouve avec une facilité déconcertante… il suffisait de lire la carte plutôt que de courir comme des ânes ; la prochaine fois, si c’est pour courir tout droit, on n’a qu’à faire un marathon…

On rentre avec 15 min d’avance ; objectif rempli : on n’a pas dépassé ; on va pouvoir rentrer « tôt ».

Alamo est fidèle au poste, avec son putain de gros zoom ! En nous attendant, il n’a pas mangé, le pauvre, il est juste allé à Angoulème écumer les terrasses de bar ;-)))

On se change (pas de douches) ; on déguste une excellente soupe à l’oignon et une sympathique salade de fruits ; on refait la course pendant le repas : globalement on est contents mis à part le temps perdu sur la 11 en début de course et d’avoir loupé bêtement la 8, on a bien enquillé ; avec le recul, on se dit que sans ces erreurs et avec de meilleures frontales, on aurait largement pu prendre la C ; on n’aurait pas loupé la 7, et on aurait sans doute pu attraper aussi la 4 et/ou la 23.

Mais bon, ça n’est que notre 4ème CO ; on débute dans le métier, mais on a l’impression de ressentir notre progression : on n’a jamais été « perdus  » et on a suivi le parcours qu’on s’était fixé.

Notre mutation en « Avent’huriers » est en bonne voie ; les jambes de Mick en sont la preuve.

On espère avoir fait honneurs aux Flyings : même si on n’a pas vomi, on a fait « tout droit, tout schuss et on n’a pas mal !!! »

La carte était bien faite, avec des définitions justes ; malgré quelques éléments manquants (notamment les clôtures autour de la B).

Une organisation super sympa, et toujours un aussi bon esprit parmi les participants.

 On n’attend pas les résultats. On est fatigués, et il reste de la route à faire.

Départ de Dirac : 23h00

Trajet  « Retour » : Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Epilogue : pourquoi Eddy Mitchell n’est pas mentionné dans le descriptif des trajets ?

Alamo n’avait plus d’essence dans sa voiture ; du coup, on a pris la Alamo’s wife-mobile, dans laquelle on ne trouve aucun CD de Monsieur Eddy !!! Youpie !!!

Conseil du jour (notamment pour Bréva) : « Si tu veux faire un trajet rigolo, siphonne le réservoir de la monture d’Alamo !!! »

(*) le gland est le symbole du Vélo Sud Est Charente, organisateur de la course. Il était donc sur toutes les balises à côté du n° de balise.

Publicités

4 Réponses

  1. koa ! vous avez pas vomi ?
    vous pouvez donc encore progresser …

    ju alias vomito

  2. Toujours aussi plaisants les récits des Flyings !
    A croire que l’état major de l’assoce fait passer un écrit à tout nouveau postulant au statut de Flyingavent’huriers.
    Continuez comme ça, je me marre bien, mais devenez pas trop forts en raid sinon vous n’aurez plus rien à raconter.

  3. En tout cas, je suis très très fier de ma partenaire, car en plus d’une très bonne course, elle a gagné son match de tennis du lendemain ! Bravo Coline !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :