Marie


Marie, quand elle était petite, elle  jouait au basket. Mais comme elle était petite, ils l’ont virée.

Marie, au début de sa carrière professionnelle, elle était hôtesse sur le Tour de France. Elle grimpait sur le car podium et faisait des sourires ravis à l’objectif, en offrant des fleurs aux champions.

Ensuite, elle a essayé de travailler comme acrobate dans un cirque. On la voit ici à l’entraînement. Pas très convaincant…

 

Marie, on l’a découverte sur les C.O. qu’on organise. D’abord pour le Téléthon, puis sur l’Avent’Hure nocturne. On trouvait qu’elle avait un bon esprit, se débrouillait pas mal et semblait prendre plaisir à ce petit jeu, même si elle était souvent à l’envers.

C’est à cause de son accoutrement rocambolesque – c’était la seule participante à courir dans les champs vêtue d’un pantalon pattes d’éléphant – et de la façon ridicule qu’elle a de porter un casque VTT qu’on a décidé de la prendre avec nous. On ne pouvait pas la laisser dans cet état là, elle avait trop besoin d’un relooking auprès des personnes-ressource déco de l’assoce.

Il a fallu aussi revoir son matos. Elle a du rapidement abandonner dans une carrière son premier VTT, lourd comme une herse, au profit d’une fringante machine achetée chez Bruno à VTT Import qui lui permet de doubler, sans effort excessif, la plupart des véhicules à moteur, comme on peut s’en rendre compte sur ce document.

 

Avec les spécialistes Tos de l’assoce, elle a vite appris à mettre les mains dans le cambouis.

En raid, au début, on l’a fait tourner avec Oliv, pour voir si elle avait du mental et savait s’adapter, voire neutraliser les stratégies abracadabrantesques. UV validée.

Puis, quand son stage d’aguerrissement a été terminé, on l’a collée avec Vaness dans l’espoir que le duo nous rapporte plein de trophées glanés dans le classement féminin.

Comme elle à l’air d’aimer la montagne et les sports aérien, on l’a pré-inscrite pour participer à un futur stage de survie en milieu hostile dont Magic Daniel et Oliv ont le secret.

Le roller n’a plus de secret pour elle. Ce qui lui donne de sérieux atouts  pour une éventuelle  participation à un grand raid d’envergure, comme le Canéo, sachant qu’au sein de l’équipe Flying Avent’Hure, les minimas ne sont pas trop difficiles à atteindre dans cette activité, Thierry pourra en témoigner.

En raid, on s’est rendu compte qu’elle prenait tout ça au sérieux, soignant son alimentation pour avoir la patate avec des compositions culinaires dont elle garde jalousement le secret, contrairement à certains barbares qui s’injectent des fusées par intraveineuse, dont nous tairons ici le nom pour ne pas faire de tort à LKT.

 

 

 

Avant de partir dans une C.O., elle porte un soin tout particulier à la confection de son itinéraire, afin d’éviter les mauvaises rencontres, la poursuite nocturne dans un bois par un satyre psychopathe lui ayant laissé un souvenir traumatisant.

 

Advertisements

6 Réponses

  1. Moi, j’aime bien le podium du Tour, le pantalon pattes d’eph et le port du casque… En même temps, les filles, c’est pas dans vos tenues sportives que vous êtes mises en valeur…mais les flyettes sont très jolies quand même…

  2. bravo Marie,
    evidemment tu dois tout à ton merveilleux pére……rugbyman, sauteur en hauteur, handballeur, footeux, volleyeur, bowlingman, basketteur….et maintenant pêcheur.
    à 20 ans: 1,80 m et 60 kg de muscle
    à 55 ans: 1,80 m et 100 kg de….
    profitez tous de votre jeunesse

  3. Quand j’ai connu Marie, elle n’avait jamais fait de sport car elle passait son temps à regarder « Y’a qu’la vérité qui compte » devant un bol de cacahuètes et un pack de bières.Moi, sa coloc’, j’ai dû l’initier pour qu’elle se bouge enfin le c..
    Bon courage au Flying Avent’Hure, c’est gentil à vous de faire du social avec Marie Brest !

  4. Marie les talons aiguilles te vont trop bien, pense à les ressortir pour la remise des prix du raid le 3 avril.

  5. De toute évidence voilà quelqu’un qui aurait mérité mieux que d’échouer avec cette bande de sauvages sans foi ni loi qui constituent l’assoce des Flyings.
    Probablement qu’une incursion sur un Inoxman lui ferait le plus grand bien et lui ouvrirait les yeux sur un milieu sportif autrement plus sain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :