Megalonight 2010 ou la pas d’bol édition !


Compte rendu ju / LKT alias les chiens fous mais pour l’occasion chiens mouillés !

Samedi 18 décembre

8H00 du mat’

« putain y a 6 cm de neige, cool, euhhhhhhhhh, MERD ! komenkon va faire rejoindre  Azay le rideau ce soir  »

8h15 . Connexion sur le site megalonight, « la C.O nocturne est maintenue, zanonce pas de neige ! ». Rapide coup de tel à LKT qui confirme notre départ à 17h30. On prend un peu de marge au cas où…

9h00: mail de Marie : » t’aurais pô une frontale en rab’, mon colis qui devait arriver cette semaine s’est perdu dans la nature… ». pas de soucis il en reste une. Hop j’la mets de suite dans le sac.

Le reste de la matinée sera consacré à la prépa du sac qui n’arrête pas de changer en fonction des flash météo. Pendant ce temps d’autres s’amusent sur les pistes enneigées deux sevriennes

16h45, j’enfourne tout mon bardas dans la benz et je vais chercher le gars LKT qui bouillonne chez lui !

17h30 : départ comme convenu, la route est saine, ouf ! GPS enclenché, 1h40 de trajet estimé.

19h00: On se gare sur le parking bien boueux de la salle des fêtes de Cheillé. On sort tous nos sacs, les « cendrillons’ sont déjà partis, y a plein de place dans la salle. On déballe le tos’, on prépare la bouffe. Enfin pour ceux qui en ont ! Moi j’ai tout oublié à la zonmé… ça s’annonce  bien cette C.O ! LKT avec son demi quignon de pain ne comblera pas mon estomac vide ! Un p’tit tour vers l’orga qui après un  » vous m’avez deja  sauver la vie plus d’une fois alors allez y, prenez ce que vous voulez ! »( vous voyez on ne laisse jamais quelqu’un à l’agonie sur notre raid ! ). On demarre une causette conviviale avec les fidels de ce genre de manif, les RADO, raid landes, raid pays de vie, Sud loire aventure, les broons, team cahors, bourdet team …enfin du beau monde !

Entre temps Marie débarque avec les JOE BAR TEAM. c’est avec eux qu’elle fera la course ce soir…bonne prépa pour la futur saison 2011 avec Vaness « le retour » et le reste de la dream team flying avent’hure !

19h45, je suis (plutôt on est car LKT ne laisse pas sa part le bougre !) repu de jambon, tome de fromage, … que du bon pour aller ensuite courir 10h00 ! il manque qu’une petite binouze mais kathy a donné son veto !

Du coup vu qu’on a le temps,LKT en profite pour comater un poil…

On s’habille tranquillement, avec en fond sonore, le bruit des énormes averses de flotte ! Quelques équipes du « cendrillon  » rentrent en avance, frigorifiées. Nous on part pour le « dracula » de 60 km env… on rajoute une pelure.

Après un rapide briefing, toutes les équipes sortent devant la salle …. ça chauffe ! départ en masse pour la C.O sprint : 12 balises en zone urbaine.

22h 00 C’EST PAAAAAARRRRRTI ! maintenant on a jusqu’à dimanche 8h05 pétante !

la météo est redevenu clémente, bien sur on est sapé pour affronter la  pluie/neige donc au bout de 10min on explose de chaud ! trempé mais par la transpiration. cooooool ! bien géré …

Trace du sprint de départ :

heureusement les postes s’enchainent pas trop mal, on boucle cette section en 30-35 min env.

On choppe les 3 cartes qui vont nous emmener dans la Foret Domaniale du Chinon et les landes du Ruchard. On se dessape. LKT échappe le boitier de pile de la frontale et là catastrophe, la frontale ne fonctionne plus (faux contact je pense, mais qui avait pris la frontale la dernière fois ??? hummmmmm…). on laisse donc la lampe à l’orga et il utilise ça fischer price destinée au cadeau de noël de ses enfants. Putain la poisse !

Après 10 bonnes minutes à s’agacer, on part par le nord sur un circuit que  l’on ne cale pas trop. Les 3 premières balises s’enchainent pas trop mal, mais arrivée sur la 202 (voir trace ) on commence déjà à jardiner et à continuer de gueuler ! 25 minutes dessus et echec ! tant pis on laisse tomber on passe à la suivante.

On ne va pas les citer une par une mais il nous bien fallu 2-3 heures de course pour se mettre dedans ! dommage car à partir de ce moment là la pluie glaciale entre en jeu ! coooool, il reste 5 heures de course ! alors au bout d’une heure, on est trempé et frigorifié ! heureusement que le froid c’est dans la tête… enfin bon quelques heures seulement…

Donc, une bougie à la place d’une frontale, 2 corps trempés, la technique qui nous trahit… on est démobilisé. On réussit quand même au final à choper 57 balises sur 72 possibles ! dommage cette année c’était jouable de tout prendre !

Trace sur notre grand tour (vous pouvez cliquer pour agrandir la carte):

Arrivée à 7h35, on se change, on mange du chaud, on retrouve un peu de sensation dans nos membres…

Allez vite, on trace, lkt enchaine par vacances dans les pyrénéennes ! on redonne le doigt electronique, « ben on a pas votre cheque de caution, bizarre…, tant pis vous le  déchirerez si vous le retrouvez il y avait l’ordre… », on récupère notre frontale,  » quoi vous l’avez plus ? mais elle est où ? paumée ?  quelqu’un a du la prendre… « . là on est vénère !

Alors on vous laisse méditer sur cette image qui clôturera cette petite brève…

juste un mot quand même pour finir sur un point positif, cette course est vraiment à faire, la carto est top, l’orga bien rodée (en espérant qu’il retrouve notre frontale, snif snif…). A faire et à refaire !

Compte rendu Marie version flying :

J’ai vu ce matin une pub à la télé pour les fauteuils qui montent les escaliers pour dit-on le 3ème âge (et oui j’ai une mezzanine), et là j’ai eu quelques pensées philosophiques sur mon état de fatigue avant de relever la tête et de  réfléchir à ce qu’un flying aurait dit après 10h de course nocturne : « même pas mal! »

 

Contrairement aux chiens fous, moi j’avais opté pour la technique de l’autruche concernant la météo et je n’ai pas été déçue : réveil surprise sous la neige samedi matin. Même réflexe que Ju et LKT pour savoir si la mégalo est maintenue : c’est le cas donc pas d’excuses pour se défiler !

Je harcèle Ju de messages pour qu’il n’oublie pas la frontale qu’il me prête, je préfère être sûre, il parait « qu’il plane un peu en ce moment », dixit une source très proche de l’incriminé.

Je pars vers 18h30 avec mes petits gars de la Joe Bar team, beaucoup de pluie sur la route, des cordes quand on arrive, ma motivation est suspendue.

On retrouve Ju et LKT, enfin Ju, car LKT squatte le podium pour sa prépa mentale, ou du moins pour un petit somme avant la nuit blanche (ou sanglante !) qui s’annonce.

Pour ne pas déroger à ma spécialité, je parle bien sûr de mon attirance inexpliquée pour le milieu aquatique (ou l’inverse), je me rends compte, à 30min du départ que j’ai mal verrouillé ma pipette de poche à eau et que, par pure conséquence, mon sac, ainsi que son contenu, est trempé. Allez, ce n’est pas grave, je vais affronter pire que ça cette nuit…. Ah si quand même, par je ne sais quel procédé métaphysique (même si je pense qu’Oliv le spécialiste pourrait trouver une explication), mon tee-shirt qui se trouvait dans un autre sac, à 2m, est aussi  mouillé ! C’est bon, je suis dans le bain pour affronter Dracula.

Départ pour le prologue de CO urbaine, accompagné d’un feu d’artifice, très sympa, un bon échauffement, on met 40 min La pluie a cessé, et nous aussi, à ce moment-là, et ce sera l’unique, on a très chaud !

On découvre les 3 cartes, Ju et LKT nous font part de leurs soucis techniques, ils ont l’air un peu tendus !

On décide de prendre par le sud…et on se rend rapidement compte que les distances entre balises sont conséquentes et qu’on ne va pas manquer d’occupations cette nuit. On enchaîne bien la partie sud des deux premières cartes (on en laisse une) et on arrive au ravitaillement vers 2h du mat. Coca, soupe chaude et on repart vers la partie nord avec la question existentielle de la nuit, est-ce qu’on tente quelques balises sur la carte 3 ? Non, puis peut-être oui, puis non, puis oui, juste 4 ou 5…

Finalement on en prendra 3, au pris de gros efforts, donc une opération pas rentable du tout !! En plus, la frontale, sur batterie, me lâche à ce moment là, et je dois finir avec une qui éclaire ce qu’elle peut (mais merci quand même à Loïc et Vincent, car sinon j’aurai dû trouver des lucioles) . Le message nerveux entre mon cerveau et mes jambes semble se rebeller, et viendra peu de temps après frôler l’anarchie.

On repart donc pour la partie Nord des cartes Centre et Est, les garçons sont plutôt en cannes et moi plutôt congelée. On zappe plusieurs balises sur le retour, tantôt par manque de temps, tantôt par manque de lucidité pour les trouver et je dois avouer que les deux dernières heures sont très laborieuses. Je me demande à plusieurs reprises si mes doigts sont toujours reliés aux mains (faudrait-quand même pas perdre la boussole pouce !) et je finis HS, tandis que Loïc et Vincent s’offrent le luxe de faire quelques accélérations finales bien inspirées pour le classement mixte.

On retrouve Ju et LKT déçus à l’arrivée, et moi j’attends de dégeler pour pouvoir me changer. Au final, on prend 50 balises sur 72, on fait 2ème en mixte (les 3ème sont tout proche en temps) et 15ème au scratch (sur 30 ou 35 ?) Un podium, ça fait toujours plaisir après une telle nuit et  on peut repartir avec un petit Chinon pour nous réchauffer.

Compte rendu de Marie version Joe Bar Team

Publicités

11 Réponses

  1. Oublier la bouffe, trop habiller qd le temps est clément, se devétir qd il fait froid, ne plus avoir de frontale… C’est l’organisation votre point fort ? Et en plus ils vont encaisser votre caution. Je n’ai qu’une chose à dire : bravo !!! En fait, ce qui vous a manqué, ce sont des assistants…

    • T’as raison, on peut pas les laisser sans surveillance plus de 5 mn, ces deux là…
      Livrés à eux-mêmes, ils font conneries sur conneries !

      Jveupo Komreuk O’ness

  2. allez les flyings, ça arrive à tout le monde de passer un peu à travers, ça reste une belle course! pas de bol pour la frontale! LKT tu feras attention de ne pas t’endormir avant l’accompagnement personnalisé du mardi 04/01, vu ta préparation mentale 1h avant la course, tu me fais peur! j’espère ne pas te retrouver en train de dormir (cuver après les fêtes) dans une petite dépression!!

  3. A lire le compte rendu de Marie on s’aperçoit de 3 choses :
    1) la persistance d’une agilité intellectuelle pour les jeux de mots : après les « manges gardiens », c’est Azay le rideau de pluie !
    2) elle va beaucoup mieux quand elle ne rame pas au milieu des bateaux à moteurs
    3) visiblement, elle dort toujours au retour…

    Ceci dit, sa course avait l’air d’avoir un peu plus de gueule que celle de qui on sait… Bravo Marie !!!

    • Merci Xav pour cette belle analyse, j’essaie de me maintenir au top au niveau humoristique, c’est important par ce temps froid et humide de faire attention à ce que les gens ne dépriment pas! (à moins qu’ils ne tombent encore plus bas après avoir lu mes résumés!).
      En revanche, je rejoindrai Ju sur ton implication physique chez les Flyings, moi je te propose une CO qui se déroule à Thorigné le 15 janvier, tu es dispo pour courir, tu assistes, ou tu te retranches derrière tes qualités de photographes?
      Quant à Monsieur Ju: certes, lui il recherchait la perfection à la Mégalo, tandis que nous, nous recherchions la gloire des trophées! à chacun son chemin…. d’ailleurs, vous avez dû avoir le temps de visiter Tours by night avec si peu de balises les chiens fous, alors? c’est joli? oui je sais, je me fais plaisir, ça n’arrivera pas souvent.

      • Ma très très chère Marie…Je vais tant bien que mal essayer de faire valoir mes quelques qualités photographiques le 15/01 à Thorigné. Chacun à sa place… Par contre, ma fille représentera le côté obscur de la force et sera avec vous ce jour là dans la boue, le froid et l’humidité…

  4. c’est facile de critiquer ! nous on cherche la perfection ! alors quand qq grains de sables enrayent le rouage on est mâché !
    au fait alamo toujours prets pour faire un coup de velo avec nous??? t’as peur de la pluie qd même?
    ju

  5. Allez, pour faire plaiz à tous mes détracteurs, je l’avoue :j’ai été une colossale M… !

    Sans Ju, j’aurais été de retour dans les 2 sèvres avant le levé du soleil…

  6. Super CR, merci !
    Puis je savoir ce que vous utilisez comme (cardio) GPS et logiciel pour sortir la trace sur la carte ?
    Merci d’avance.

    • salut,
      il faut que tu installes quickroute (logiciel gratuit) et que tu importes ta carte et ta trace gps (en .gpx) .
      Ensuite tu recales ta trace par rapport à 2 points (au moins) les plus eloignés pour disposer ta trace à l’echelle. et voilou c’est fini !
      nous on utilise des garmin forerunner 205
      @bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :