C.O. forêt de Moulière – La croix des Jolis


Gros déplacement de FyingAvent’Hure and Co (13 participants) en forêt de Moulière en ce beau dimanche humide :

Départ 8H00 d’Aigonnay pour un premier wagon avec Nelly, Didier, Ju , Vaness et Lolo au pilotage

Départ, après grasse mat’, pour Oliv, Marie, Bewa et Breva pour 2ème wagon.

LKT et sa tribu ont choisi de pointer quelques balises la veille et de dormir sur le spot de départ de la C.O.

9 récits, tous plus abracadabrantesques les uns que les autres ( Ju, Vaness, Katy, LKT, Bewa, Didier, Nelly, Oliv, Marie) :

1 – La C.O selon  ju :

On voit bien que Ju fait nimport’nawak sur les 6 premières balises ! Il avait pourtant décidé de mettre la pression sur LKT, parti ouvrir le circuit quelques minutes seulement devant lui. Quand on veut aller plus vite que ses moyens voilà ce qui arrive… Il essaie même de pointer 2 fois la 4 et c’est au bout de 5 minutes qu’il se rend compte qu’il l’a déjà pointée ! bravo ! Puis il enchaîne panique sur panique ! Manque de concentration évident ! Il perd en tout plus de 15 minutes bêtement. Heureusement que la fin de course lui fait prendre un peu de plaisir avec de bons enchainements…

2- trace de Vaness :

Vaness, toujours sur le retour, pas encore autorisée ni en état de courir, effectue ce parcours tout en marchant. Elle espérait revenir avec une cuisine de cèpes mais rien. A part un jardinage sur la 9, en raison d’un azimut trop approximatif, les balises s’enchainent bien.

3 – Trace de Katy :

Pour sa première course en solo, Katy s’est appliquée à respecter les règles de base aussi bien avant de repartir des postes (contrôle de N° de poste, orientation de carte,  choix d’itinéraire, recherche de points d’appui…) qu’à l’attaque des postes (choix du point d’attaque, prise d’azimut, évaluation de distance et comptage de pas, ligne d’arrêt…). Certes, cela fait perdre pas mal de temps, mais au moins elle n’a pas jardiné, s’est fait plaisir et est tombée sans difficulté sur tous les postes. Y’a plus qu’à travailler tout ça pour que cela devienne des automatismes…

4 – Trace de LKT :

LKT, parti sous la pression de Ju et des gars de Cognac Aventure, s’est appliqué, comme Katy à ne pas faire d’erreurs… Mais, à trop verrouiller les itinéraires, en privilégiant les grands axes, sans prises de risque en coupant, on ne peut pas être très rapide. Donc, aucun jardinage, aucun doute durant la course (sauf une erreur d’inattention  pendant 50m sur une route, avant la 23 ), efficacité suffisante en raid, mais très moyenne en CO pure.

En guise de décrassage, LKT est parti prodiguer ses « précieux » conseils à la génération montante, Charly et Gaby (5 et 6 ans) sur un circuit D. Même technique, donc même résultat pour toute la famille : propres mais pas très rapides. Mais eux ont une marge de progression au moins…

5 – Trace bewa / breva :

Leur compte rendu de CO :

Rendez vous à 8h30 chez Oliv pour le départ de notre CO de jour. Le moral est là, le physique, lui… aux abonnés absents.

Allez, départ, on croise des tee shirts floqués « Sweden », « France » et là on se dit qu’il va y avoir du haut niveau, on sait déjà qu’on ne fera pas podium !

Comme on l’a dit à Vaness qui gérait les inscriptions, on ne fait pas le déplacement jusqu’à Poitiers pour rien, donc circuit A pour nous 2.

Benoit part en premier, je le rejoins et on court ensemble. Premier piochage sur la balise 1 car on pensait que le triangle indiquait l’endroit de la remise des cartes, mais non… Explication donnée ensuite par Oliv à l’arrivée (on aurait préféré qu’il nous le dise au départ). A la balise 2, on décide de faire un azimut pour rejoindre la 3, après 10 min de recherche infructueuse on mesure notre erreur et on décide de ne prendre dorénavant que les chemins. Ensuite on déroule tranquille, les balises s’enchainent les une après les autres, on aide même d’autres coureurs égarés, on est serein jusqu’à… cette foutue balise 14 qu’on jardine au moins 30 min (voir notre parcours) à cause d’une erreur de chemin. On part ensuite chercher la 15, on croise Marie (partie après nous) qui elle va sur la 22, le moral tombe dans les chaussettes mais on s’accroche jusqu’au bout malgré la fatigue pour l’un et une douleur au mollet pour l’autre (merci le tatouage!). Les dernières balises sont trouvées sans problème et on arrive en 2h47 min avec un parcours de 18km et toutes les balises.
Bonne CO dans un cadre sympa, des superbes lièvres, de beaux spots à champignons… Et oui, nous on prend le temps d’admirer la nature, pas comme les sportifs de compét !

Spéciale dédicace à LKT qui a eu un peu plus de mal en orientation sur la route du retour. En le rattrapant sur la rocade de Poitiers, on lui propose un atlas qu’il refuse avec un geste du bras pas très classe.

Merci à Oliv pour le transport et le bon petit repas d’après course. Tu es un père pour nous !

Bréva

6 – La C.O selon Didier :

Première CO en solitaire, temps idéal en trés bonne compagnie, quelques soucis de calage, problème de lecture de carte puis le moteur était enclenché jusqu’à la balise 9 ! Le temps de jeter un coup d’oeil à mon portable pour regarder combien de temps il me restait avant de retourner à la voiture, mais plus de portable, perdu ! Retour en marche arrière, reprendre les postes à rebours pour récupérer par miracle l’objet perdu, cause perdue ! Au retour laisse un message au cas ou on le retrouve !
A l’arrivée retrouvailles avec Isa et Xavier, des partenaires de fond de classement du raid Fying Avent’Hure, sympa de les retrouver, et de se donner rendez vous pour le prochain raid !
Vers 16h00 mail de Ludovic (poitiers C.O)  qui m’annonçait que mon portable a été retrouvé, reste à le récupérer, une bonne nouvelle qui clôture une belle journée! J’espère que Nolann n’a pas eu trop faim et que sa maman n’est pas passée au bonnet C (ndlr : Ju n’attend que ça lui !…) !
Merci à Lolo,Vaness, Ju et aussi Nelly pour cette C.O. trés sympa à faire et refaire sans perdre le portable !

7 – course de Nelly :

voici mon tracé GPS que j’ai tant bien que mal essayé de caler avec la carte (la aussi je débute, ou plutôt je bidouille)
Eh là, je me rends compte que la balise 8 ,que je croyais avoir mal fait bipé, était en fait la 6 que j’avais déjà fait.
Faut dire que je venais de jardiner la 7 depuis un quart d’heure alors quand Didier m’indique « elle est là » pour la suivante,
je ne vérifie même plus son numéro.A part ce gros cafouillage et quelques autres, ça été une super sortie sympathique et conviviale.
A recommencer sans hésitation.

8 – Récit de Oliv :

Départ sur le circuit B en même temps qu’un Sérial Azimut, d’un âge moins canonique, sur le A. Le Sérial met un peu de temps à rentrer dans sa carte, ce qui me permet de courir à son rythme pendant quelques dizaines de mètres. Puis, subitement, pfuittt, plus de Sérial !…

J’enchaine sans souci jusqu’à la 5. Premier cafouillage sur la 6.Je rate un peu mon attaque, la dépasse et atterris sur la 7 où grenouille une grappe d’orienteurs. Recalage, retour sur la 6, enchaînement 7, puis 8 par de beaux azimuts courts, footing en direction de la 9. Je m’applique, compte les intersections, puis déconcentration, erreur de pliage, mémoire de poisson rouge, je me rends compte que je m’achemine peinard sur la 11 au lieu de la 9 !

Pas question de faire demi-tour pour regagner le gros chemin, je décide de réparer mon erreur en y allant à l’arrache, à travers la pampa. Au cours de cette traversée, j’aperçois au loin, derrière un rideau d’arbres, Jean-Marc de l’ASTCO qui boitouille dans sa liaison 10-11. Plus, loin je croise à contresens Gill, des RADO, que ça doit faire cogiter dans sa tête sur sa stratégie de course… ou bien qui doit se demander ce que je fous là, à l’envers ???

Finalement, je sors sur un gros chemin, fais l’économie d’un coup de boussole et réussis à faire coller de fort belle manière le terrain à ce que je crois être le bon secteur de la carte. J’enquille allègrement les foulées, quitte le chemin en pensant tomber sur la limite de végétation courbe que je visais. Caramba ! O lé une belle clairière tracée au cordeau ! J’ai rien à foutre ici ! D’ailleurs ici, c’est où ? Complètement lourdé ! Au fond, en lisière, je vois passer un orienteur, je cavale à toc et à travers pour le rejoindre. C’est Pierre, un moustachu de l’ARA, il prend un peu de son temps pour me recaler. J’ai fait un 90°! Ch’uis complètement à l’Ouest… au Sud/Est de la carte…

Je le remercie et prends la direction de cette foutue 9, il faut que je la trouve avant l’équipe de débalisage ! Je l’attaque par l’Est et tombe sur une Fouff Power qui la jardine depuis un moment par l’Ouest. On la trouve rapidos. Ch’uis qualifié pour la suite de l’aventure et enquille au plus court. Mes genoux craquent lorsque je franchis les champs de ronces en fosbury-flop, mais je privilégie les azimuts sangliers aux longs détours. Lorsque je suis contraint d’emprunter les sentiers pour sécuriser des attaques de poste, j’envoie du très très gros – au moins du 9 km/h. L’air me giffle le visage, pliant mes lentilles en deux, ce qui n’augmente pas vraiment mes capacités de discrimination visuelle, déjà un peu border line. Les couleurs se brouillent sur la carte, les détails m’échappent, j’opine fréquemment du chef sur le précieux document, pendant que les branches basses des arbres me matraquent au passage.

En traversant le chemin pour aller chercher la 12, je manque de me faire renverser par ce que je crois être une locomotive à vapeur lancée à pleine vitesse. Finalement, je m’aperçois qu’il s’agit de Yannis, de l’ARA, qui buffe, en route vers sa 22.

Plus loin, après la 19, je tombe sur Marianne qui drive Titouan sur le circuit des gamins. Le rythme est soutenu, le gars à l’air de savoir où il va, la relève semble assurée…

Encore quelques efforts, et c’est l’arrivée. L’ordi étant momentanément en carafe, je décharge ma puce sur une calculette ridicule que me tend David Baranger ; il me donne une sorte de ticket de caisse en échange : 81 mn de course, pas terrible mais compréhensible au regard du méga plantage sur la 9. Je vérifie si tous les postes sont corrects, il manquerait plus que ça ! Pas de PM, je vais pouvoir croiser LKT la tête haute.

Mais c’était compter sans un cafouillage informatique qui sanctionnera tous mes efforts d’un lapidaire « abandon » sur la feuille de résultats et permettra au sus-nommé LKT de m’envoyer un e-mail faussement désolé, dans les 10 secondes qui suivirent l’affichage de ces résultats en ligne…

Je ne peux pas joindre à ce récit un bô dessin avec tout plein de couleurs et des traits partout, parce que j’avais pô de montre GPS, au cas où, terminant premier, j’aurai à justifier n’avoir pas utilisé d’artifice pour compter mes pas. D’ailleurs, mes pas j’les compte pas souvent, j’estime les distances à l’arrache et ça fonctionne bien… ou pas !

 9 – course de Marie :

Première CO officielle diurne pour moi donc je ne sais pas trop quoi prendre comme circuit, je m’inscris donc sur le A, soyons fous! Au moment d’être parqué dans les couloirs du départ, je m’interroge, pas d’affiche dame pour le circuit A, devrais-je faire le B avec Oliv qui est puni? Je demande à l’organisation, on ne peut pas changer donc c’est parti.
départ compliqué, je perds mes définitions de postes au bout de 5 min, je n’arrive pas à me caler sur la carte, j’atterris sur une balise du parcours jalonné, sentant bien que je dois pas être sur la bonne, je la pointe quand même!!! je respire un bon coup, je me reconcentre, je retrouve mes définitions, je me recale par rapport à la route et je pointe enfin ma n°1 au bout de 9 min. Ensuite, j’enchaine prudemment les balises, pas d’erreur en particulier, j’avance à un petit rythme avec mes demi-poumons qui ne fonctionnent pas très bien ce matin là. Je me dis que c’est le moment d’essayer mon étalonnage de pas que j’ai tenté de mettre au point. Je compte donc mes doubles foulées, je prends des azimuts, je tombe bien sur la balises, pas de jardinage. J’accuse le coup entre la balise 14 et la 15 plutôt distantes, quitte à ralentir, autant prendre le temps de s’étirer: je m’arrête donc près d’un bel arbre et je prends 5 min tranquillou! L’enchainement des balises 18/19/20 rapprochées en fin de parcours est appréciable. En allant sur la 22, je croise Benoit et Bréva qui partent sur la 15, ouf, je suis devant eux (mon challenge du jour!) et je dois finir en 2h10min environ après avoir râté la balise d’arrivée, trop petite! Comme notre grande équipe de piplette (Benoit et Bréva), je ne savais pas que le triangle de départ  ne correspondait pas forcément au lieu où je prends la carte d’où ce léger cafouillage au début pour rentrer dans la carte…. Au classement, eh bien je suis seule au monde car pas de dame sur le circuit A, maintenant je le saurais!



9 Réponses

  1. J’ai bien cru lire « un portable perdu… ».
    Vais p’t’être aller faire un footing en forêt de Moulières ce w.e.

  2. Bon ben moi j’attend le CR de Marie… Elle dort ? Elle vomit ?

  3. Marie, si ton challenge en CO, c’est seulement d’être devant Bréva, LKT sera d’accord avec moi pour dire que tu manques sérieusement d’ambition…
    Des demi-poumons qui ne fonctionnent pas bien… Mais tu n’avais déjà pas d’estomac ! Que te reste-t-il ?

    • Elle au moins, elle a les C…… d’aller aux raids et en CO !…

      • Ah, c’est ça qu’il faut !!! Moi qui croyais qu’il fallait une tête et des jambes…

      • Je te rassure Xav, mes objectifs sont bien plus ambitieux mais ça fait plaisir aux piplettes et je ne veux pas mettre tout de suite la pression à Ju et LKT, donc je me fais oublier pour mieux ressurgir ensuite…
        Quant à mes atouts, tant que j’ai ma tête, y’ a de l’espoir: rien ne sert de courir vite, il faut courir juste!!

  4. En me baladant sur le net je viens de trouver votre site que je ne connaissais pas. Du coup j’ai lu tous vos récits du 21/11 chez nous. Je vois que les parcours vous ont donnés du fil à retordre! J’espère que vous vous êtes bien amusés…
    Félicitation à tous et à bientôt
    Isa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :