Raid Serial 2010


Samedi 11 octobre, 23h. Pendant que Ju et Vaness reçoivent leur nouveau jouet, que LKT et Marie bataillent dans la C.O. de nuit du Bourdet, Oliv déguste, dans un vacarme épouvantable, mais en bonne compagnie, une tartiflette dans la salle des fêtes de Montendre, à l’issue de la première édition du Raid Serial Azimut Saintongeais.  Petit retour en arrière…

Samedi matin, 10 h, top départ pour la première édition du raid Serial Azimut Saintongeais. Marianne, l’équipière féminine de l’équipe Flying Avent’Hure canal hystérique s’élance la première pour le tour de chauffe / étalement des équipes. Elle passe le relais à Oliv en queue de peloton, histoire de ne pas lui mettre trop la pression.

Ce prologue terminé, on enquille un VTT fléché sur terrain peu roulant : single track la plupart du temps, dans les fougères sur sable mi-mou puis à slalomer entre les pins en veillant à ne pas accrocher les cornes du guidon, ni se prendre une transversale dans le cockpit.

Nous sommes partis en queue de peloton, et rapidement des équipes plus lentes et moins habiles en pilotage que nous (si, si, ça existe…) bouchonnent et freinent notre progression. C’est très difficile de doubler sur ce type de parcours et Oliv met à profit les rares occasions qui se présentent pour envoyer du steak en pédalant dans le mou sur le côté. Marianne suit sans souci dans sa roue mais trouve que ça part un peu vite quand même.

Retour sur la base de départ au terme de ce circuit. On a bien remonté et on s’est positionné en milieu de course.  Petite liaison en sous-bois pour rejoindre le départ de la C.O. photos sur carte type IOF à Montendre. Marianne emmène la carte, Oliv gère le pointage des postes et ses premières crampes.

Pas de souci d’orient’, le rythme de progression est seulement ralenti par des petites séquences de marche qui se font de plus en plus fréquentes sur la liaison de retour.

On a hâte de remonter sur les vélos pour un poste à poste sur carte IGN, afin de refaire un peu le retard accumulé à pied. Malheureusement, Oliv s’est bien cramé sur la première section et n’arrive pas à refaire surface. Les jambes ne répondent pas et il avance à l’allure du lémurien sous tranquillisant. À ce train de sénateur, il a donc tout le temps de gérer la carte tandis que Marianne pointe les balises et déroule tranquille en attendant que ça revienne. Un seul souci d’itinéraire sur cette section, au niveau de la balise 4, où la topo du terrain ne nous semble pas coller à ce qu’indique la carte. On perdra une petite dizaine de minutes à cet endroit. Le changement d’échelle entre les deux cartes, qui suit cet épisode, ne nous trouble pas outre mesure, contrairement à une équipe de kadors de l’ARA emmenée par un fringuant président.

Nous terminons enfin cette section qui nous fait replonger au classement et stationnons en bordure d’un cimetière pour attaquer la course au score d’une heure que nous n’abordons pas dans les meilleures conditions, Oliv étant toujours au fond du gouffre et victime de crampes de ouf dans les cuisses. Marianne assure donc seule l’orient et le pointage en virevoltant d’un poste à l’autre, son boulet claudiquant à sa suite. On rentre dans les temps, avec deux balises en moins pour un total de 15 mn de pénalité. Pas si pire !

Ça part ensuite sur un bike and run en suivi d’itinéraire. Oliv commence à refaire surface et peut assumer une partie de la course à pied. Marianne a toujours la patate.

Dernière épreuve chronométrée, le retour au bercail en VTT road-book. Ça y est, tout le monde est au mieux de sa forme et c’est sur un bon rythme que nous effectuons ce dernier tronçon, pimenté par une courte escapade à pied dans un terrain spécialement bombardé pour l’occasion par les organisateurs (z’appellent ça « La Nauve »).

Le chrono est arrêté, il reste deux épreuves à accomplir pour grappiller éventuellement quelques places, en évitant de se manger de trop grosses pénalités.

Marianne sous-traite le tir à la sarbacane à Oliv qui s’en tire plutôt bien, partageant la première place sur cet atelier avec les Naka-Naka (vainqueurs du raid) et réalisant le premier (le seul ?) pointage du rond rouge du milieu de la cible.

Puis nous partons sur un fil d’Ariane particulièrement enchevêtré, en visant une performance voisine de celle de l’équipe Joe Bar Team, copains Deux-Sévriens, détentrice du record.

Marianne emmène sur un bon rythme, dansant entre les obstacles, Oliv accroché à la longe suivant tant bien que mal en essayant de faire craquer le moins possible les cardans de ses genoux dans des acrobaties qui ne sont plus de son âge.

Bonne performance sur cette atelier aussi, où nous réalisons le 3ème temps, à 15 secondes des Joe Bar Team, premiers.

C’est fini. Direction douche et salle des fêtes de Montendre pour une soirée de remise des résultats du feu de dieu, animée par des disc jockey possédés par le diable.

Marianne ne pourra pas attendre le moment de monter avec Oliv sur la troisième place du podium mixte, ses obligations de mère de famille l’ayant prématurément rappelée sur La Rochelle, juste avant l’arrivée de la tartiflette.

Sur la plus haute marche, Fred et Sév, les intouchables « Rescapés ».

Bilan : une première édition très réussie qui va forcément s’inscrire dans la durée. Un raid sur un format court, exigeant, soutenu, bien organisé avec pléthore de bénévoles, une ambiance survoltée pour l’after, des lots comme s’il en pleuvait.

Le mot de la fin revient à LKT, rencontré plus tard dans la semaine, qui philosophera finement à destination d’Oliv, des cahuètes plein la bouche, des tâches de whisky sur son tee-shirt :  « Le manque d’entraînement finit toujours par payer ».

A méditer…

Advertisements

8 Réponses

  1. Trop déçus d’avoir manqué la super soirée, on vient de manger notre tartiflette…une semaine après !
    Raid vraiment sympa, à ne pas manquer l’année prochaine !
    Pour Oliv : fait des provisions de bananes cet hiver, c’est bon pour les crampes !

  2. Ah tiens! un conseil pour mon coéquipier, les bananes;o)
    Je confirme l’ambiance survoltée avec des critiques sympathiques sur les raiders qui sont trop vieux ou trop fatigués….
    J ‘ai trouvé le passage dans la Nauve sympathique aussi avec ACDC et/ou Nirvana à fond dans les champs…

  3. Alors là Olive tu m’coupes le souffle !
    J’apprends inopinément que te voilà champion incontesté de sarbacane… Avec ta légendaire modestie tu m’avais caché ça !
    Je vois que tu t’éloignes doucement de ces sports barbares qui consistent à galoper comme un possédé, couvert de boue, l’oeil hagard, frontale vissée sur la tête et boussole à la main.
    Tu décides enfin à franchir le pas pour t’orienter vers une discipline sportive noble plus conforme à ton immense potentiel et que tu vas pouvoir éclabousser de toute ta classe. Une discipline qui requiert une condition physique irréprochable.
    Souffler n’est pas joué mais toi tu t’en fous, tu es là pour gagner !

  4. Oliv, ne tend pas la perche aux médisants : un lémurien sous tranquilisant ? un boulet claudiquant ? Ta force, c’est le mental. On le verra dans quelques années le LKT buveur de whisky… J’ai assisté à un entrainement (mémorable) pour féter Nolann. A part une scéance de natation à 2h du mat, j’ai pas vu bcp de sport…
    Bravo, donc, Oliv et Marianne…Avec des assistants, vous finissiez 1er mixte minimum…
    Belles photos.

    • Une petite pensée pour « the asistant » la veille du retour d’Eddy sur les planches de l’olympia…. d’autres infos sur cette fameuse soirée du lundi? Maintenant que j’y pense, LKT a été de loin le premier à vider sa boisson à la nuit du Bourdet, peut être qu’elle était meilleure que la nôtre???
      Sinon, je m’étonne qu’Oliv était à la traîne sur certaines portions, vu sa tenue aérodynamique!!

      • C’est le meilleur rapport qualité/prix, imbattable (la tenue)…

      • Bien vu Marie !! Schmoll is back !!! « l’esprit grande prairie » nous apprend à perdre notre temps au lieu de vouloir le gagner… Arrêtons de courir, rangeons nos chronomètres et regardons les nuages…
        Quant aux infos du lundi, tout n’est pas racontable…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :