Vacances 2010 bien gérées : 5 CO en 8 jours ! !


Fin Juin 2010 : Ma petite famille ( LKT’S family ) parle déjà de la destination  des vacances fin Août. Bon va falloir trouver quelque chose, car glandouiller sur la plage pendant des heures, très peu pour moi.

Direction ordi et consultation des sites de raids et de CO… Et là, je tombe sur « semaine fédérale de CO du 20 au 28 août à Saint Pée sur Nivelle (64) ». Pile poil ce qu’il me faut !

« Chérie !  J’irais bien en vacances dans le Pays Basque. Y’a mer, montagne, tout ce qu’il faut pour les enfants. »

L’approbation dégotée, je glisse mine de rien qu’il y a quelques CO dans le coin, et qu’à l’occasion je les ferais bien…

Dans mes recherches, je trouve également une CO nocturne organisée par les raideurs de Serial Azimut à Montendre, en préparation à leur raid d’octobre. On charge le camion et c’est parti.

Course N° 1 : CO nocturne à Montendre.

Premier arrêt donc le vendredi soir à Montendre : CO nocturne semi urbaine. L’ambiance est conviviale, la carte sympa ( malgré quelques passages un peu ouanegaine !). Les petites côtes et les ronces font bien les cuisses. Les balises sont bien placées, je ne jardine pas et boucle l’affaire le plus rapidement en 1h20 avec 15′ d’avance sur les seconds. Bières, bonbons, cisson à l’arrivée. Le reste de la famille est aussi allé taquiner la balise en ville et tout le monde s’est amusé.

Course N° 2 : Moyenne distance à Vieux Boucau

Après une escale baignade au lac de Sanguinet ( pour préserver les bonnes relations familiales…), direction Vieux Boucau, pour une course semi urbaine.

Je suis sur le circuit B  (7,3km 26 postes) et le reste de la famille fait l’initiation.

On part par vague de 5, de catégories différentes et là, je m’aperçois vite que le rythme n’est pas le même qu’à Montendre. Au BIP de départ, les jeunes comme les plus vieux ramassent la carte et partent au sprint ! Là, je suis avec des vrais orienteurs. Bon, je fais pareil et essaie de me caler en courant. C’est bon, j’y parviens après une cinquantaine de mètres et je suis dans la bonne direction… OUF ! Le début de course est très courant, puis un passage par les dunes et retour en ville. Un  cafouillage seulement, j’ai eu l’impression de bien courir.Temps : 52′.  Classement  dans ma catégorie H35 : 33 sur 59, à  11 minutes des premiers ! Ce n’est pas le même rythme qu’en raid, là !

Ensuite, c’est direction Saint Pée sur Nivelle. Escale à Anglet : je frôle l’enlisement, mais d’autres ont moins de chance : épreuve de désensablage de camping-cars  sur une aire communale jusqu’à minuit. L’employé municipal venu le lendemain matin pour collecter la redevance fût acueilli froidement.

A Saint Pée, on se renseigne auprès d’un organisateur d’un endroit pour stationner. « Ben ché pô , vous verrez demain ! »

Heureusement, on tombe sur un orienteur de l’Yonne  sympa ( Merci Manu du Club Ycone Sens ) qui est mieux rencardé, et qui nous guide vers le site : en haut d’une petite montagne, avec vue à 360°. Le pic de la Rhune par ici, la mer par là, et tiens !, des vallées un peu encaissées et des forêts denses…C’est le terrain de jeu du lendemain.

Course N°3 : MD1 à Saint Pée

Pendant que femme et enfants sont inscrits sur un parcours initiation ( mais pas si facile que cela !) je suis sur le circuit A, moyenne distance de 3km, 180m de déniv et 10 postes : « C’est tout !? ca devrait aller ! »

Et là, c’est le drame ! La végétaion est plus dense que celle notée sur la carte ( la carte date de quelques mois et ça a bien poussé depuis !), il y a très peu de sentiers, et les élites, passées avant, ont fait des nouvelles traces ! C’est trop pour mon niveau. Je me déchire dans des ronciers, jardinant 3 fois 15 minutes sur 10 balises au total et boucle les 3km en 1h18 !!!!!! ça sent bien la lanterne rouge… Non ! je fais 38 sur 50… Y ‘zont du dormir ceux qu’ont fait pire !

Course N° 4 : MD2 à St Pée

Le lendemain, même terrain de jeu, 3,7 km, 210m, 15 postes. Je couvre mieux mes jambes et je me suis résolu à courir moins vite mais au moins dans la bonne direction…Principe de base de la CO ! Je suis donc très prudent sur l’attaque des postes. Vers le 6ième poste, un coureur me rejoint, je m’aperçois vite qu’il est sur le même circuit mais il a l’air beaucoup plus rapide. J’essaie de suivre son rythme, et de comprendre ses tactiques, tout en contrôlant toujours sur la carte où je me trouve, histoire de ne pas être complètement perdu s’il me largue. Je suis, la bave aux lèvres, jusqu’au bout, en 49 minutes. Là, je ne pouvais pas aller plus vite. Résultat :19ième sur 46 à  13 minutes des premiers ! Comment y font bon dieu pour aller aussi vite ?…Ils s’entraînent, peut-être ?!…

Course N°5 : Longue distance à St Pée

Dernier jour, changement de spot pour une longue distance de 6.4 km, 240m de déniv et 16 postes. Je vais essayer d’appliquer ce que j’ai pu observer aux courses précédentes. Ca va, le premier poste dans une éclaircie, en bordure de clairière, just’après une ligne haute tension, en face d’une mangeoire, est évident. C’est donc parti plein gaz en légère descente, puis remontée du côteau, débouchage dans la prairie, mangeoire, attaque de poste… jardinage…re-jardinage… énervement…attaque de ronciers… injures…re-ronciers…re-injures…avant de m’apercevoir, après 15minutes que je n’étais pas en face la bonne mangeoire !

zone de recherche entourée en rouge

Une fois recalé, c’est facile, mais je suis complètement énervé et dégouté. J’essaie de me remotiver et repars, en ressassant cette erreur. Je redeviens raisonnable sur mon rythme de course, plus en accord avec mon niveau de lecture de carte. J’assure pour ne plus faire d’erreur et ne pas me blesser. J’arrive à me refaire plaisir sur quelques postes mais le coeur n’y est plus.

A l’arrivée, en 1h35, je suis 61ième sur 69 concurrents à 49′ des premiers…Inespéré, je ne suis pas dernier !

 Heureusement, mes enfants remontent un peu l’honneur de la famille en faisant 34ième sur 88, sur le circuit jalonné à 8′ des premiers.

Course N°6 : La moins drôle !

C’est l’heure du retour, avec 7 heures d’orient’ pour éviter les bouchons des Landes jusqu’à Bordeaux. Katy (ma femme) ne fait pas d’erreur et nous ramène à la maison sans problème.

La prochaine fois, c’est peut-être elle que je devrais inscrire sur les courses !

5 Réponses

  1. LK T un bon !
    Compte rendu plus que sympa…en 3′ j’ai partagé tes vacances et tes c.o.
    Le père Olive qu’avait le monopole du texte va devoir hausser d’un cran…et « pousser » la plume « dans ses derniers retranchements » (je m’comprends) !

  2. Principe de base de la CO, courir dans la bonne direction, donc… Mais ne pas se tromper de mangeoire… Ceci dit LKT, à part courir, tu fais quoi de tes vacances ?

  3. Avec enfin un orienteur dans l’équipe des chiens fous vous avez pas le droit de faire un hors carte ce WE en Charente !
    A+ (sur la Mégalonight je présume ?)

  4. A ta place LKT, je commencerai à me faire des cheveux car tes enfants vont vite te dépasser dans la maitrise de l’orientation…….et pourtant tu mets le paquet pour rester dans le coup car 5 C.O. en 8 jours, ce n’est pas donné à tout le monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :