Hydroslow


Définition : L’hydroslow est à l’hydrospeed ce que le marathon est au 110 m haies…

Génèse : Repoussant sans cesse les limites de l’exploit sportif, nous avons décidé, un beau soir de juin 2001, de descendre à la nage la Sèvre Niortaise entre Saint-Maixent et La Crèche. Ca représentait quatre heures de palmage, portés par le courant inexistant, seulement interrompues par le franchissement des chaussées.

Impressions : « C’est un peu comme si tu nageais en piscine, sauf qu’ici le bassin fait une longueur incroyable, et qu’il n’y a personne pour te siffler dessus quand tu vas pas dans le même sens que tout l’monde. »

Bilan : En fait l’hydroslow, c’est comme un marathon, aussi long et aussi chiant, mais en plus là t’es tout l’temps mouillé.

hydrospeed2

Matos : combin’, morey boogie des enfants, méga-palmes, sac eaux-vives (facultatif)

 

 

 hydrospeed3

Technique : le franchissement des chaussées nécessite une grande aisance dans l’eau, beaucoup de self-contrôle et un grand sens de l’anticipation.

  hydrospeed4

Trajectoires : de belles lignes bien droites, seulement entrecoupées par les crochets qu’on fait pour éviter les chats crevés qui flottent et les serpents qui nagent. 

 

 

 hydrospeed5

 Tourisme : Ca va tellement peu vite qu’on a même le temps d’apprécier l’architecture des ponts sous lesquels on passe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :