Rapport d’Inspection


 St Maixent le 05.04.09

Ministère des Sports

Département : Avent’hure

Cabinet : Raids

 

RAPPORT D’INSPECTION

 

 

 

Maître d’œuvre : La jeune association dissidente baptisée « Flying Avent’hure »

 

Objet de la manifestation : L’activité proposée consiste en un raid à base de course à pied, de vtt et de course d’orientation, agrémenté de quelques ateliers.

 

Situation : Toutes les activités vont se dérouler dans un secteur se développant sur une quinzaine de kms à l’ouest de St Maixent.

 

L’accueil : Fléché de façon rustique mais efficace, le site d’accueil qui servira de P.C. à la manifestation est aisé à trouver dans St Maixent.

Un vaste parking est mis à la disposition des participants. A notre arrivée une certaine animation règne déjà autour des véhicules, chacun s’affairant à préparer son matériel.

Probablement prévenus de notre venue par les organisateurs bon nombre des participants viennent nous saluer. Certains (à l’évidence payés par les organisateurs pour nous mettre dans de bonnes dispositions) n’hésitent pas à faire les pitres en imitant Jeannot Lapin déguisé en libellule.

7

Pas de podium. La rampe d’accès à la Salle des Fêtes (qui sert de QG) fera office de tribune à l’un des animateurs pour le briefing.

Pour l’instant une sono puissante qui a du coûter bonbon déverse un programme musical rythmé fort bien sélectionné.

Nous apercevant, l’animateur présent, Mr Juju vient aussitôt nous accueillir et nous propose chaleureusement d’aller se faire servir un petit café. Cette délicate attention, qui pourrait passer pour une tentative de corruption de fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, nous apparaît là comme une marque de sincère amitié.

Il nous est permis d’apercevoir aussi Mme Vanesse, absorbée par le taf, et qui n’hésite pas à nous accorder quelques secondes de son temps si précieux.

Lorsque nous pénétrons dans la salle où les concurrents se soumettent aux formalités d’inscription, le comité d’accueil fort de quatre personnes dont Mme Lydie est là, souriant et détendu, remplissant les différentes tâches administratives avec professionnalisme. Une bouteille de soda trône sur la table dénotant le sérieux et la sobriété de l’équipe.

6

Leur bureau est vaste. Des dossiers de différentes couleurs et clairement titrés y sont déposés et tous les accessoires utiles (ciseaux, scotch, punaises) sont à portée de la main. Au mur des panneaux sont préparés pour afficher les documents de course. Derrière, sur un deuxième bureau un arsenal informatique performant est opérationnel. Y en a sûrement encore pour de la tune. Z’ont les moyens…

La première impression est bonne. Mon adjointe et moi-même sentons tout de suite que nous n’avons pas à faire à des blaireaux de deuxième zone.

Un peu plus loin dans la salle, les « ainés » sont attablés et prennent des forces pour les 24h à venir et le rouge qui trône sur la table symbolise bien leur joie de vivre.

5

Puis apparaît l’incontournable Mr Olive, jouant les Lelouch avec sa caméra ridiculement disproportionnée qu’il braque tous azimuts à l’affût des détails insolites avec comme d’habitude un sens du cadrage très personnel.

On le sent à l’aise, « serein » et dans son élément. Il nous consacre lui aussi quelques instants, ponctués de grimaces dès qu’un objectif se tourne vers lui, agissant probablement par mimétisme avec son environnement journalier.

4

Dans cet intérêt qu’il nous porte, une volonté de prolonger le bail tacite l’autorisant à garer son camion devant chez nous n’est peut-être pas étrangère…

Les organisateurs ont prévu à notre intention une carte du théâtre des opérations qui nous permettra de juger sur le terrain de la qualité de l’organisation.

 

La course : Après un briefing de Mr Juju, peut-être un peu compliqué car bourré (le briefing) d’informations, le départ est donné aux accents de la Chevauchée des Walkyries de Wagner. Choix judicieux qui met du cœur à l’ouvrage et donne un air solennel à ce départ.

3

Notre choix se porte en premier sur une c.o. urbaine dans le petit village sans prétention de Ste Néomaye. Les participants doublés en route semblent s’amuser et apprécier le menu qui leur est proposé. Dans le village un tivoli est dressé sur l’herbe et Mr Juju est déjà là pour gérer avec maîtrise l’arrivée des concurrents et la distribution des documents.

2

Le choix des quelques postes à balise sur lesquels nous nous rendons est intéressant et les concurrents ont l’air d’apprécier.

On nous propose ensuite de tester les ateliers frisson mis en place au magnifique château de Cherveux.

Mr Daniel alias « Dustin » maître d’œuvre de ces épreuves est là pour nous accueillir avec son équipe. On le sent tout de suite passionné par sa mission.

Il nous conduit en haut du donjon pour nous envoyer sur le rappel et la tyrolienne. Tout se déroule sans aucun faux pas.

Avec son œil malicieux et l’humour au bord des lèvres on sent qu’il n’en reste pas moins attentif au moindre détail. La sécurité fait partie de son job : c’est un pro. Nous sommes en pleine confiance.

1

Les Flying ont là un intervenant précieux pour toutes les activités aériennes. La kermesse du lendemain pourra se dérouler en toute quiétude.

Mais bientôt une c.o. pédestre baptisée « N°1 » nous attend. Nous notons avec plaisir que les suggestions faites lors de notre dernière visite ont été mises en application. Il s’agit en effet d’une épreuve qui met en valeur les qualités d’orienteur des deux équipiers. Ils se relaient sur une dizaine de balise chacun et ne doivent pas excéder un temps total de 40’.

Mr Olive officie sur cette épreuve. Probablement soucieux de voir son épreuve réussir en notre présence, il pousse le zèle un peu trop loin en rappelant des coureurs qui partent dans la mauvaise direction. Ce qui peut sembler partir d’un bon sentiment, et Dieu seul sait si Mr Olive est bon, nuit en fait à l’équité de l’épreuve. Nous ne lui en tiendrons pas rigueur…nous avons apprécié son hospitalité lors de la dernière c.o. nocturne.

Retour au P.C. pour voir les concurrents revenir de cette première partie du raid.

Ils y sont encore une fois accueillis avec chaleur.

Dans notre dos une discussion intéressante attire notre attention. Une concurrente tente manifestement d’influencer le jury et de se faire attribuer une balise non pointée affirmant que même si elle n’a pas trouvé la balise, elle est cependant passée dans la ruelle où celle-ci se trouvait. Test grandeur nature ! Le jury sera-t-il dupe ? Avec diplomatie, en faisant preuve d’humour la requête est rejetée… à notre grande satisfaction. Rien à dire.

La première partie du raid se termine et il est temps pour nous de prendre congé car demain une autre manifestation nous attend en Vendée.

 

Conclusion : les organisateurs de l’association Flying Avent’hure ont très bien négocié cette première édition et nous les encourageons à reconduire ce raid l’an prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :