Oliv


Après une première partie de carrière sportive consacrée essentiellement au volley-ball ainsi qu’à l’escalade en falaise et sur les blocs de Fontainebleau – ce qui lui a permis de se détruire bien comme il faut les genoux – Oliv s’est reconverti au raid en 1997, à la faveur d’une pub affichée dans un gymnase, au moment où, poussé dehors par la jeune génération, il était urgent de rebondir dans un autre sport.

Un peu fou,touche-à-tout pas génial, bon à rien mais prêt à tout, il est l’actuel recordmann de l’assoce des gamelles, fractures, points de suture…

Amateur de sports nature un peu engagés, il s’est essayé en plus de l’escalade, à l’alpinisme, cascades de glace, canyoning, via ferrata, spéléo, haute randonnée à pied, à ski ou à VTT, rafting, hydrospeed…

Il est allé traîner à l’arrache dans les catacombes à Paris faisant d’improbables rencontres, dans moult souterrains, grottes et mines. C’est un parcoureur de terres sauvages qui aime faire partager ses découvertes.

Co-organisateur de nombreux raids, officiels en Deux-Sèvres, au sein des associations Flying Sangliers puis Flying Avent’Hure, ou bien complètement « off« , dans le grand Sud, avec son compère PhilinoX.

1 (134)

En tête dans une dalle, aux Eaux Claires, le regard rivé sur le prochain point. 

Le toit du ” Cul de chien “, bloc mythique, à Bleau, avec des monos et bi-doigts assez saignants.

« Débilof Pronfondicum », en tête, au Verdon. Une voie fétiche d’Edlinger, d’une seule longueur, avec son crux : la banane.

En escalade, c’était pas toujours un gros technicien. Il passait plutôt au physique et au mental. C’est d’ailleurs au cours d’une de ses prestations, qui s’est finie par un long vol mémorable, que l’expression “flying sanglier” a été entendue pour la première fois. Ce nom, attribué par un copain grimpeur, a depuis été immortalisé dans l’association éponyme, cofondée par Oliv en 97, et qu’il quitta en 2008 lorsque la moitié des membres devinrent subitement fous.

Il garde de cette époque le goût pour la grimpe et il n’est pas rare de le voir perché dans les endroits les plus inattendus, ou bien faire des acrobaties inutiles pendant les franchissements en raid, juste pour le plaisir….

DSC01697

Oliv, il doute de rien : le permis le conduire à peine en poche, il débarque à Chamonix sans avoir jamais mis les pieds à la montagne. Trois jours plus tard, avec un copain, le voilà arrivé au sommet du Mont-Blanc, par le Goûter, avec du matos grapillé à droite à gauche et en dormant (ne dormant pas, en fait) dans la neige.

Quelques années plus tard, avec un autre comparse, il tentera une deuxième ascension du toit de l’Europe, beaucoup plus engagée, par la Brenva, versant italien, avec du matos deuxième démarque de la Foir’Fouille.

Et beaucoup, beaucoup plus tard, il y retournera avec Kikos pour honorer une vieille promesse…

Pra Reboul, canyon alpin.

Oliv a été pas mal traîner dans les canyons espagnols (Sierra de Guara, Mont Perdu) ainsi que dans l’arrière-pays Niçois, l’occasion d’être confronté de très très près aux caprices de la nature le temps d’une avent’hure qui faillit tourner au drame et l’a rendu un peu dubitatif sur la fragilité de l’existence.

Exploration à la Pierre Saint-Martin avec une bande de Oufs chargés d’explosifs. Faut qu’ça passe, bon dieu ! Et si ça passe pas, on fait un trou, on met une capsule de pentrite, un détonateur, on va se planquer, et on fait tout péter !

Des moments forts passés dans les entrailles de la terre, ou chaque geste doit être réfléchi pour ne pas engendrer de fâcheuses conséquences.

En raid, il affectionne les franchissements et l’orient’, envoie grosse plaque en VTT, mais peut pas saquer la course à pied, à cause des termites qu’il a dans les genoux…

En VTT, Oliv y va de bon coeur, même si quelques expériences malheureuses commencent à le rendre plus circonspect…

 

Au niveau look, historiquement, c’est un peu la cata, surtout qu’il aime bien se la jouer décalé… Mais avec les bons conseils déco des zotres, il commence à ressembler parfois à quelque chose.

Trombino

« »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :