Ju


Ju, il se trouve plutôt “bel homme”, bien qu’il fasse un petit complexe sur sa largeur d’épaules. Facilement content de lui, il agite la tête en tout sens, comme un chien en carton sur la plage arrière d’une vieille 404 Peugeot, ce qui lui a valu le surnom de “Déglingo”.

Toujours à la pointe question matos, fringues, VTT, informatique, c’est un as de la bricole. On l’a vu réparer une connection Internet avec un dérive-chaîne, et reformater une balise avant un raid.

Côté sport, sa grande spécialité c’est le saut de grillage à mouton en VTT. Il travaille sur du 2 m de haut et n’a essuyé pour l’instant que des échecs. Mais il ne lâche pas le morceau et déclare vouloir continuer à travailler, ce qui nous promet de futures sorties pleines de peps et de fantaisie…

Ses premiers essais de vol avec des sacs poubelle noirs de 100 litres ne lui ayant laissé que des souvenirs douloureux, il s’est offert un stage de parapente.

Adepte des sports de glisse, il a écumé tous les grands spots de planche à voile de la planète.

Membre d’une secte bizarre les “Fucking ze poule”, il s’adonne à des pratiques obscurentistes que la morale nous interdit de dévoiler ici…

De santé fragile, il choppe tous les virus qui passent. On le voit ici terrassé par une ophtalmo-conjonctivo-kérartite microbio-virale, contractée suite à une absorbtion massive de SuperBock pendant un séjour surf/planche au Portugal.

Encore 826 257 séances de muscu, et il pourra être fier de ses épaules de serpent.

Lui c’est Popeye, le grand-père de Ju, qui l’a initié très jeune aux joies de la draisienne.

Dernière photo de Ju, prise lors du tournage de “la nuit de la Glisse, le bêtisier 2007″. Sans nouvelles de lui depuis, prière, si vous le retrouvez,  de le rapporter à l’Association.

Ju a fait une courte intrusion dans le monde très fermé de l’industrie cinématographique, à Hollywood : pressenti pour le rôle phare de Pulp Fiction, il a finalement été écarté au profit de Bruce Willis. La légende raconte que son éviction est due au fait qu’il n’ait pas accepté de coucher avec le metteur en scène…

oléron 10

Trombino

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :